Académie des Hauts Cantons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Académie des Hauts Cantons
Image illustrative de l'article Académie des Hauts Cantons
Emblème de l'Académie des Hauts Cantons
Fondation
Discipline sciences, lettres, arts
Objectifs conservation et promotion du patrimoine historique, culturel et économique de la région située entre Le Vigan et Lodève
Pays France
Ville Le Vigan
Langue Français
Membres 40 membres titulaires et un nombre illimité de membres correspondants
Publications Mémoires
Affiliation Comité des travaux historiques et scientifiques
Site web academiehautscantons.org

L'Académie des Hauts Cantons est une société savante[1], fondée le , dont le siège est situé au Vigan (Gard). Elle rayonne sur les Hauts cantons de l'Hérault, du Gard, et sur le sud des départements de l'Aveyron et de la Lozère.

Historique[modifier | modifier le code]

Envisagée dès 1776, par deux viganais, le marquis de Ginestous[2] et le docteur Rouger, à une époque où les sociétés savantes fleurissaient dans toute la France sous l'impulsion des encyclopédistes[3], elle a été ensuite plusieurs fois évoquée au XIXe siècle sans pour autant voir le jour. 230 ans après, l'Académie des Hauts Cantons - Arts, Sciences et Belles Lettres, est constituée le 25 mai 2006, en l'Hôtel de Ville du Vigan par dix membres fondateurs, parmi lesquels les anciens résistants Lucie et Raymond Aubrac, les écrivains Edmond Reboul et Maurice-Yves Castanier, le graveur et dessinateur Jean-Marie Granier et le chirurgien Alain Diméglio, Vice-doyen de la Faculté de Médecine de Montpellier.

Cette société savante participe à la conservation et à la promotion du patrimoine historique, culturel et économique de la région située entre Le Vigan et Lodève. Elle s'implique plus particulièrement dans les domaines des Beaux-arts, Sciences et Belles-Lettres.

Depuis septembre 2009, l'Académie des Hauts Cantons est un organisme agréé d'intérêt général. Elle est référencée dans l'annuaire des sociétés savantes[4] et sur le site du CTHS[5].

Le siège de l’Académie[modifier | modifier le code]

Lieux de tenue des séances au Vigan :

  • mai 2006 - juin 2007 : Hôtel de Ville
  • juillet 2007 - août 2008 : Château d'Assas
  • septembre 2008 : Hôtel de La Condamine[6]

Des séminaires et certaines séances extraordinaires ont également lieu à Lodève ou au château de Valflaunès dans l'Hérault.

Archives et collections de l'Académie des Hauts Cantons[modifier | modifier le code]

L'Académie des Hauts Cantons dispose d'une bibliothèque de travail composée d'ouvrages régionaux anciens ainsi que des documents originaux (correspondances, manuscrits divers et imprimés) des XVIIIe et XIXe siècles relatifs à l'histoire des Cévennes (Pays viganais, Aigoual...) et du Lodévois-Larzac regroupés en fonds : Fonds d'Alzon (documents concernant le père Emmanuel Daudé d'Alzon et la famille du même nom), Fonds d'Assas (collection de gravures représentant le Chevalier d'Assas), Fonds de Bonald, Fonds Brun d'Arre, Fonds Robert de Joly, Fonds Teissier du Cros (comprend des sous-ensembles concernant les archives privées du docteur Paul Cololian[7], de sa fille Odette Teissier du Cros (née Cololian), des familles protestantes Manoël de Nogaret et Pelon).

Publications[modifier | modifier le code]

L'Académie des Hauts Cantons publie tous les deux ans un recueil de Mémoires qui rassemble les communications et interventions de ses membres[8]. Elle publie également un annuaire qui est répertorié à la Bibliothèque Nationale de France[9], elle est répertoriée à la BNF dans la Notice n° FRBNF16761352 [10]

Emblème[modifier | modifier le code]

Emblème de l’Académie des Hauts Cantons - Arts, Sciences et Belles Lettres : "L'allégorie de la Renommée soutenant un écu portant écartelé au 1er et au 4ème de gueules à la croix vidée, cléchée et pommetée de douze pièces d’or, qui est de Languedoc ; au 2nd de gueules à deux lettres V, dont l’une est renversée, et toutes deux entrelacées ensemble d’argent, pour signifier : « Vive Vigan », accompagnées en chef de trois étoiles d’or, et en pointe d’un croissant du même, qui est du Vigan ; au 3ème d'azur à la croix cantonnée au 1er d'un croissant, au 2nd d'une étoile, au 3ème de la lettre capitale L et au 4ème de la lettre capitale D, le tout d'or, qui est de Lodève".

Présidence[modifier | modifier le code]

Période Nom Profession
2006 Edmond Reboul Médecin général 2S - Président fondateur de la compagnie
2006 - 2012 Charles-Claude Reboul[11] Notaire
2012 - 2014 Marie-France Manteaux de Escobar Professeur ès Lettres
2014 - 2014 Omer Faidherbe[12] Artiste-peintre
2014 - 2017 Alain Diméglio[13] Chirurgien orthopédiste
2017 - 2020 Jean-Pierre Dedet[14] Médecin et microbiologiste

Quelques membres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Leniaud, Chroniques patrimoniales, Paris, Norma, , 436 p. (ISBN 978-2909283524)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. reconnue comme association loi 1901 le sous le numéro 405. L'association a été déclarée à la préfecture le 18 octobre 2006. La fiche de l'association est consultable au Journal officiell'académie de hauts cantons inscrite au journal officiel
  2. Hubert de Vergnette de Lamotte, Les Ginestous et leurs alliances en Languedoc, Cévennes et Vivarais, Versailles 2003.
  3. Jean-Michel Leniaud 2001, p. 149.
  4. Académie des hauts cantons dans l'annuaire des sociétés savantes
  5. Référencement de l'Académie des Hauts Cantons sur le site du CTHS
  6. Depuis septembre 2008, l’Académie des Hauts Cantons tient ses séances ordinaires en l’hôtel de La Condamine. Cette demeure patricienne abritait sous l'Ancien régime le Subdélégué de l'Intendant du Languedoc en Cévennes. Au XIXe siècle, c'est le lieu de naissance d'Emmanuel d'Alzon, fondateur des Assomptionnistes et soutien de la Maison de la Bonne Presse (aujourd'hui le groupe Bayard).
  7. Fondateur de la Croix rouge arménienne en 1920.
  8. publication
  9. sur le site BNF
  10. BNF
  11. (1949-2012). Notaire au Vigan. Reboul
  12. (1934-2014). Artiste-peintre. Faidherbe
  13. Chirurgien, Vice-doyen de la Faculté de Médecine de Montpellier, [1]. diméglio
  14. Vice-doyen de la Faculté de Médecine de Montpellier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]