Droit qatari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le droit qatari est l'ensemble des normes constitutionnelles et législatives s'appliquant au Qatar.

Sources du droit[modifier | modifier le code]

Constitution[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Constitution du Qatar.

La Constitution est la norme fondamentale du Qatar. Elle exprime la souveraineté populaire[1].

Droit international[modifier | modifier le code]

L'article 6 de la Constitution indique que le Qatar respecte les chartes et conventions internationales et applique les traités, accords, chartes et conventions auquel il est partie[2].

Les traités et accords internationaux sont conclus par l'Émir par décret et transmis au Conseil consultatif avec une note explicative. Une fois ratifié et publié au journal officiel, il acquiert une valeur législative[3].

Charia[modifier | modifier le code]

Article connexe : droit pénal musulman.

La charia est la source principale de la législation[4]. Le Code pénal (1971, modifié en 2004) est basé sur le droit pénal musulman.

Législation[modifier | modifier le code]

Le pouvoir législatif est exercé par le Conseil consultatif[5].

Décret de l'émir[modifier | modifier le code]

L'émir peut adopter des décrets dans le cadre de ses compétences[6].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Articles 59, 60 et 61 de la Constitution
  2. Article 6 de la Constitution
  3. Article 68 de la Constitution
  4. Article 1er de la Constitution
  5. Article 76 de la Constitution
  6. Chapitre 2 de la Constitution

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]