Drapeau des Comores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drapeau des Comores
Drapeau des Comores
Drapeau des Comores
Utilisation Drapeau et pavillon national Version officielle
Caractéristiques
Proportions 3:5
Adoption

Le drapeau des Comores est le drapeau national et le pavillon national de l'Union des Comores.

Tel que décrit dans la Constitution de l'Union des Comores adoptée par référendum le  :

«  Titre I
De l’Union des Comores

Article 1
...
L’emblème national est jaune, blanc, rouge, bleu, un croissant blanc tourné vers la droite et 4 étoiles blanches alignées d'un bout à l'autre du croissant dans un triangle isocèle en fond vert.
... »

Les quatre étoiles et les quatre bandes symbolisent les quatre îles de l'archipel : la jaune pour Mohéli (Mwali), la bleue pour la Grande Comore (Ngazidja), la rouge pour Anjouan (Nzuwani) et la blanche pour Mayotte (Maoré), département d'outre-mer français, mais toujours revendiqué par les Comores. Le vert et le croissant blanc sont eux des symboles traditionnels de l'islam, religion dominante aux Comores depuis la colonisation arabe[1],[2],[3],[4],[5].

Drapeaux des composantes de l'Union[modifier | modifier le code]

Anciens drapeaux des Comores[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvie Bednar, Drapeaux : Un drapeau, un pays, une histoire, Paris, La Martinière, , 406 p. (ISBN 978-2-7324-3555-8).
  2. « Comores », sur silaterre.free.fr (consulté le 13 février 2021).
  3. « Écrire un archipel fracturé : Hamouro et les tensionspostcoloniales dans les Comores », sur hal.univ-reunion.fr (consulté le 13 février 2021).
  4. « Du Discours touristique au discours littéraire, analyse d’un cliché.Mayotte: «l’île aux parfums». », sur hal.univ-brest.fr (consulté le 13 février 2021).
  5. Cassagnaud, Josy, « Plurilinguisme, politique linguistique et éducation - La construction identitaire à l'école : le cas de Mayotte - Presses universitaires de Rouen et du Havre », sur books.openedition.org (consulté le 13 février 2021).

Voir aussi[modifier | modifier le code]