Drapeau de la Mauritanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drapeau de la Mauritanie
Drapeau de la Mauritanie
Drapeau de la Mauritanie
Utilisation Drapeau et pavillon national Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption 2017

Le drapeau de la Mauritanie a été adopté le .

Apparence[modifier | modifier le code]

Il présente, sur un fond vert, une demi-lune dorée surmontée d'une étoile de même couleur à cinq pointes. Deux bandes rouges sont ajoutées, une à la base et une autre au sommet du drapeau[1] depuis le référendum de 2017, organisé par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui totalise 85,61 % des suffrages[2].

Il n'y a pas de règles de construction du drapeau, notamment concernant les tailles et la disposition de l'étoile et du croissant, hormis le ratio général qui est de 2:3.

Symbolisme[modifier | modifier le code]

Les couleurs vertes, rouges et or sont considérées comme les couleurs panafricaines. Cependant, le vert, ainsi que le croissant et l'étoile, symbolisent également l'islam, principale religion du pays, alors que la couleur or représente aussi l'immensité dunaire du Sahara et les ressources minières du pays[3]. Le rouge, ajouté lors du référendum portant sur la révision de la constitution, symbolise le sang versé pour la patrie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Version de l'ancien drapeau de 1959 à 2017. A noter la disposition variable de l'étoile.

Le premier drapeau a été adopté le [4]. Un nouveau drapeau est adopté le à la suite d'une révision de la constitution par référendum. Le changement est entré en vigueur le [5].

Avant 2017[modifier | modifier le code]

Depuis 2017[modifier | modifier le code]

Variantes : Bien que l'amendement constitutionnel de 2017 ne mentionne que l'ajout de deux barres rouges, plusieurs variantes du nouveau drapeau sont depuis utilisées par différents représentants du gouvernement. En effet, la forme du croissant et les nuances des couleurs ne sont toujours pas normalisées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

[1]


  1. (en) « Mauritania has a new flag », sur qz.com, (consulté le 1er février 2019)