Discussion:Everest

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]

Erreurs diverses[modifier le code]

"1 491 personnes ont gravi le sommet, parmi lesquelles 172 millions n'en revinrent jamais." Ouah, ils ont fait fort ! :D corrigé. Esprit Fugace 26 janvier 2006 à 00:39 (CET)


"*A trois reprises de 1912 à 1924 - Ascension par une expédition française - Pierre Joseph Blanc, aussi appelé "Le Pape", s'arrêta à 80 mètres du sommet lors de sa troisième tentative sans jamais pouvoir l'atteindre.[réf. nécessaire]"

-> c'est faux: [1]

Informations (un peu trop) diverses[modifier le code]

Bonsoir à tous. Juste un mot afin de faire une suggestion : ne serait-il pas judicieux de créer un paragraphe "Miscellanées" ou "Anecdotes" pour que les amoureux de ces petites choses (bibles et autres fanions footballistiques) puissent assouvir leur soif d'info, sans insérer ces faits d'importance toute relative dans le corps du texte relatif à l'histoire de l'alpinisme / himalayisme ? choumix 1 août 2007 à 20:35 (CEST)

Mauna Kea[modifier le code]

J'aimerais savoir s'il est bien utile de parler de Mauna Kea ici. D'une part, la définition de "Plus haute montagne de la base au sommet" est un peu floue scientifiquement. D'autre part, c'est un peu comme de dire sur la page du 100 mètres "A noter que l'homme le plus rapide du monde n'est pas un coureur de cent mètres, c'est un coureur cycliste". Je propose de supprimer ce passage. Ratfox (d) 6 décembre 2007 à 02:06 (CET)

Vu le manque de réaction, je me suis permis d'enlever le passage en question de l'introduction. Si nécessaire, je propose de créer une section sur les comparaisons avec d'autres montagne, comme sur la version anglaise. Ratfox (d) 10 décembre 2007 à 18:53 (CET)

Arête sud-est[modifier le code]

On trouve dans cette section le néologisme anglais icefall créé par analogie avec waterfall (chute d'eau en français). J'ai trouvé cette information dans la version anglaise de Wikipedia.

8 850 ?[modifier le code]

Ce n'est pas 8 848 m ?
Croky (d) 14 septembre 2008 à 12:20 (CEST)

prononciation française[modifier le code]

La prononciation française, quant à elle, diffère encore de l'original, puisque l'on dit [ˈevrɪst].

j'ai un doute, cette écriture [ˈevrɪst] dit elle que la prononciation est "évrèste" ou "évriste" ?--Lilyu (Répondre) 19 avril 2009 à 21:39 (CEST)

Pour sûr en français on prononce "évrèste". Maintenant, il n'y a pas vraiment de différence sur la dernière syllabe entre l'anglais et le français. Quant au [ɪ] il n'est pas prononcé comme un i francophone mais pas non plus comme un è. En fait, ce phonème semble absent de l'API en français. Donc il faudrait écrire [evrɛst] ? Ce qui est certain c'est que je cherche encore des sources. Merci pour ta vigilence. Gemini1980 oui ? non ? 19 avril 2009 à 23:28 (CEST)
J'ai retrouvé la parution de ce passage : [2]. Autant dire que si je ne trouve rien pour confirmer ça, je me résoudrai à le retirer. Gemini1980 oui ? non ? 19 avril 2009 à 23:37 (CEST)

A ajouter dans la partie Exploits successifs ?[modifier le code]

J'ai parcouru un peu l'article, et je ne vois pas dans le chapitre Exploits successifs la mention de la prouesse du snowboarder Marco Siffredi, mondialement connu dans son domaine (surf extrême). Le 21 mai 2001, il signe la première descente intégrale de la face nord de l'Everest, depuis le sommet (8 848 m) jusqu'au camp avancé (2 500 m), par le couloir Norton. Le 8 septembre 2002, il tente le même exploit mais par le couloir Hornbein mais il y perd la vie. Personne d'autres n'a réussi à reproduire ou tenter le premier fait. Il serait bien de mentionner au moins ce dernier dans le chapitre Exploits successifs. Non ? Bouchette63 (d) 23 mai 2009 à 03:01 (CEST)

En fait ça y était déjà mais je l'avais jugé de peu d'intérêt. Je l'ai donc rétabli et ai ajouté une source (sa bibliographie). Gemini1980 oui ? non ? 23 mai 2009 à 12:18 (CEST)
Ok, merci à toi.- Bouchette63 (d) 23 mai 2009 à 12:26 (CEST)

Label « Bon article »[modifier le code]

La page pourrait être labellisée ; voir wp:Bon article. --almaghi (d) 30 mai 2009 à 13:36 (CEST)

Modifications récentes: chapitre Affirmation d'un symbole national[modifier le code]

En tant que contributeur novice de Wikipedia, je me suis permis de procéder à quelques corrections de ce chapitre, mais la version antérieure a été rétablie faute d'explications de ma part. Voici donc une petite justification:

1) "La République populaire de Chine a tracé une piste de 130 kilomètres de long depuis le xian de Tingri jusqu'au camp de base tibétain à 5 154 mètres d'altitude, au pied du glacier du Rongbuk, dans le but de faciliter l'acheminement du nombre croissant de touristes". En fait, cette route existe depuis fort longtemps, probablement plusieurs décennies. Elle relie plusieurs villages appartenant au county de Tingri, et n'a pas pour unique but de déservir le camp de base de l'Everest. Son élargissement/bitumage a par contre été annoncé comme étant réalisé dans le but de faciliter l'acheminement des touristes, mais pas sa construction.

2) "Le bitumage de cent kilomètres depuis Shigatse a commencé le 18 juin 2007 et s'est achevé en avril suivant" . Il y a là une confusion importante: la ville de Shigatse est située à plus de 250km du départ de la route menant au camp de base de l'Everest. L'intersection se situe sur la route principale (Friendship Highway) qui relie la Chine au Népal, à environ 15km de New Tingri. Le tronçon Shigatse- New Tingri (partie intégrante de la Friendship Highway) a été bitumée avant 2007.

3) "ce qui constitue la route la plus élevée du monde". Ce n'est pas le cas, et il existe de très nombreuses routes plus élevée que la route menant au camp de base de l'Everest, non seulement au Tibet, mais également dans d'autres pays. Un bon candidat au titre de route la plus haute du monde serait en fait la route principale reliant les préfectures de Shigatse et Ngari entre Raka (Raga) et Tsochen (Coqen), et qui culmine à 5565m. Quant à elle, la route du CB de l'Everest n'atteint qu'une altitude maximale de 5200m au Pang La. Une bonne référence à ce sujet: http://www.viewfinderpanoramas.org/highestpass.html

4)"En outre, une antenne-relais de China Telecom pour la téléphonie mobile a été installée à 1 500 mètres du camp de base pour couvrir le sommet avec un réseau et un confortable hôtel a été construit à une heure de marche en aval". De mon point de vue, ce commentaire n'est pas très pertinement par rapport au titre du chapitre. Pour la route, passons encore, par contre je ne vois pas très bien le rapport entre l'affirmation d'un symbole national et une antenne relais de téléphone, que l'on trouve désormais à peu près dans toutes les zones habitées au Tibet. Je propose donc d'éliminer cette phrase, où de la déplacer vers un nouveau chapitre consacré à l'environnement.

5) "la flamme a été acheminée le 8 mai, avec deux semaines de retard". Certes, l'article du Monde cité en référence mentionne ces deux semaines de retard, mais cela est totalement farfelu. Toute personne ayant grimpé dans l'Himalaya sait bien qu'une tentative vers un sommet dépend de la météo et ne peut être planifiée au jour près. Dans le cas précis, je n'ai jamais entendu qu'une date précise ait été officiellement articulée, même s'il est vrai qu'un sommmet rapide (fin avril-début mai) était souhaité.

6) "par une équipe de dix-neuf alpinistes chinois". En réalité, un total de 35 grimpeurs ont atteint le sommet, 8 personnes le 7 mai (il s'agissait de l'équipe installant les cordes fixes), et 27 personnes le 8 mai. Le terme alpinistes chinois peut prêter à confusion en français, car le terme "chinois" se réfère souvant aux personnes appartenant au groupe ethnique Han, et n'inclut pas les Tibétains. En consultant le nom des 27 personnes parvenues au sommet le 8 mai, on observe que la grande majorité est tibétaine. Voir le lien suivant: http://www.himalayandatabase.com/2008%20Season%20Lists/2008%20Spring%20A3.html. Selon le site officiel, il est fait mention de 19 personnes (j'imagine que cela exclue l'équipe en charge de filmer): 13 Tibétains, 5 Hans, 1 Tu.

7) "La montée, télévisée, s'est déroulée par le col Sud et la descente par le col Nord". Non, la montée et la descentes se sont déroulées par le col Nord.

8) "Au sommet, les alpinistes d'origine han se sont exclamés « Nous l'avons fait ! »" Ceci ajoute à la confusion, car sur 27 alpinistes au sommet ce jour-là, seuls 5 étaient Hans (se référer au point 6). Selon le site officiel, le message principal délivré au sommet n'était pas "Nous l'avons fait", mais plutôt "Beijing welcomes you"

Le chapitre "Affirmation d'un symbole national" est en soi fort intéressant, mais il convient de l'étoffer avec des informations à la fois pertinentes et exactes. Cela n'est pas le cas dans la version actuelle.

Merci pour toutes ces précisions, je crois avoir corrigé l'essentiel. Salutations. Gemini1980 oui ? non ? 22 octobre 2009 à 17:57 (CEST)

Internet[modifier le code]

D'après cet article (article en français), il semblerait qu'il soit maintenant possible de surfer sur le web en 3G suite à la pose d'une antenne-relai à 5200 m d'altitude. Je ne sais pas trop si cette information à un intérêt mais peut être que dans une section télécommunications (qui incluerait aussi la pose d'une antenne pour les téléphones portables en 2007) ça pourrait être intéressant ou un titre plus large (pas d'idée pour le moment). Par ailleurs peut être que ça peut intéresser le Portail:Records car ça doit être l'une des antenne-relais la plus haute du monde. Pamputt 1 novembre 2010 à 00:02 (CET)

Tentative à l'everest[modifier le code]

une tentative illégale à l'everest n'est pas répertoriée, elle a pourtant fait l'objet d'un livre. J'ai lu ce livre mais ne l'ai plus en main aujourd'hui . Cette tentative date des années 40, 50 ou 60. Un groupe d'alpiniste randonneur venant des Etats Unis, démarre coté Népalais, avec une autorisation pour un treck ou un sommet. En fait leur but est de traverser la frontière chinoise et d'attaquer le versant nord de l'everest. Ils n'ont ni scherpa ni guide, le livre dont l'auteur est l'un des protagonistes de l'expédition, raconte donc toute l'organisation, la logistique, les stratégies utilisées pour échapper aux contrôles et enfin la marche elle même dans les fins fonds de vallées à peines répertoriées ou pas. Les détours, les kilomètres en plus toujours pour échapper aux contrôles mais aussi pour rectifier l'itinéraire quand il s'étaient fourvoyés. J'aimerai retrouver ce bouquin, l'aventure avec un grand A qui ne serait plus possible aujourd'hui. Ils sont tous rentrés vivants, certains pas en trés bon état, mais vivants et ont bien entendu échoué, mais pas si loin que cela!!!!

Si cela parle à quelqu'un, ..... Louis Vallé

Section "conquête aérienne"[modifier le code]

Je me suis permis de retirer la phrase concernant l'atterrissage d'un ULM a Gorak shep (5100m) en 1986 de la section "conquête aérienne", car cela ne représente de mon point de vue pas un élément notoire, plus de 50 ans après le première survol du sommet de l'Everest par un avion et de nombreuses années après les premières atterrissages (et décollages) d'hélicoptères à des altitudes plus élévées sur les flancs de l'Everest. L'atterrissage en 1986 de l'ULM en question n'apporte pas grand chose dans la "conquête" aérienne de l'Everest, car d'autres aérodynes ont réalisés des vols/atterissages/décolages plus proches du sommet longtemps auparavant. S'il fallait lister toutes les premières pour tous les types d'engins volants, on ne s'en sortirait plus.--Pseudois (d) 26 juillet 2013 à 17:03 (CEST)

Si vous êtes au courant d'exploits en ULM antérieurs à ce qui est décrit dans la référence, pourquoi n'en faites vous pas état, sources à l'appui ? Ce serait sans doute plus constructif que de supprimer sans véritable justification une information que d'autres ont jugée notoire. --Elnon (d) 26 juillet 2013 à 23:01 (CEST)
Je peine à trouver dans l'article Mont Blanc (ou de toute autre montagne célèbre) un chapitre sur sa conquête aérienne. Et si un tel chapitre existait, je pourrais éventuellement comprendre la mention du premier survol aérien ou du premier atterrissage au sommet, tout comme dans le cas de l'article sur l'Everest. Par contre, l'atterrissage d'un ULM à Chamonix plus d'un demi-siècle après le premier survol du Mont Blanc relèverait de l'anecdote qui ne saurait trouver sa place dans une page de Wikipedia consacrée au Mont Blanc, je pense que vous en conviendrez.
Vous m'accusez de ne pas avoir fourni de véritable justification, il me semble pourtant que le paragraphe ci-dessus fournit précisément ce que l'on peut appeler une justification détaillée. Par contre votre propre argumentation selon laquelle, en substance, "un éditeur de WP a trouvé cela notoire, donc s'est notoire" n'est guère recevable, ce d'autant plus que la source fournie est un site web promotionnel, on peut faire mieux en terme de sourçage... Je n'ai pas trouvé de littérature de référence considérant ce fait comme particulièrement notoire.--Pseudois (d) 7 août 2013 à 18:19 (CEST)
Si je peux me permettre de troubler vos désaccords coutumiers, on peut comprendre le retrait du premier atterrissage près du camp de base sous prétexte qu'il serait non notoire, en revanche le survol en ULM en 2004 constitue bien une première pour ce type d'appareil, comme l'est celui de 1991 pour une montgolfière, et la source est sérieuse.
Salutations. Gemini1980 oui ? non ? 7 août 2013 à 18:42 (CEST)
Parfait, c'est l'atterissage à Gorak Shep qui me paraissait non pertinent. Je n'avais pas remarqué l'ajout récent concernant le survol, et n'ai aucun problème avec son maintien. Salutations, --Pseudois (d) 8 août 2013 à 09:17 (CEST)

Expédition soviétique de 1952[modifier le code]

Bonjour, j'ai sous les yeux un exemplaire du journal "Paris Match" du 25 mai 1957, à la page 29 à la rubrique Télégramme on lit : Varsovie : l'expédition disparue. La presse polonaise: les quarante alpinistes soviétique envoyés par Staline en 1952 pour gravir l'Everest ont tous péri. Une petite recherche sur Internet semble confirmer que le mystère plane sur cette tentative parfois mentionnée. Qui aurait d'autres informations ? Merci. Philippe Nusbaumer (discuter) 4 janvier 2014 à 00:33 (CET)

Frontière[modifier le code]

Bonjour. L'une des questions fréquente sur l'Everest est dans quel pays se trouve précisément son sommet. Bien sur, l'article mentionne qu'il s'agit d'une "montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre le Népal (Sagarmatha) et la Chine (Tibet).

Cependant, l'édition anglaise est beaucoup plus claire sur le statut exact du sommet: "The international border between China and Nepal runs across the precise summit point" Pour les obsédés de "à qui appartient le sommet" (dont je fais partie), je propose donc de rajouter juste après la 1ère phrase de l'article la traduction "La frontière officielle entre la Chine et le Népal passe par le sommet exact de la montagne" (ou toute autre variante).

Cela permettrait de combattre les rumeurs potentielles faisant état que, si la montagne en elle même est bien sur les 2 territoires, aucun des 2 pays ne peut s'arroger la souveraineté unique sur le sommet.

— Le message qui précède, non signé, a été déposé par Basilecrea (discuter).

Bonjour,
Si le sommet est à la frotière, il est à la frontière. Rien ne permet de dire qu'il pourrait en être autrement, sinon ce serait indiqué. Je ne vois pas quelle rumeur ferait mention du contraire. Toute précision est donc superflue.
Salutations. Gemini1980 oui ? non ? 23 février 2015 à 17:05 (CET)

Bonjour Je suis tout à fait d'accord avec vous, si le sommet est à la frontière, il est à la frontière. Cependant, il est ici seulement fait mention d'une "montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre". Le sommet n'est pas mentionné, et donc rien ne dit que la ligne de frontière de l'un des 2 pays n'englobe pas ce sommet en entier. Une précision semble ainsi nécessaire. Elle permettrait à tout lecteur d'être sur qu'il n'y a pas pour l'Everest d'équivalent de la controverse sur le sommet du Mont Blanc, où la France pense posséder 100% du sommet et l'Italie pense en avoir 50%. Salutations --Basilecrea (discuter) 24 février 2015 à 15:27 (CET)

Du point de vue français, le mont Blanc n'est pas à la frontière, c'est un épaulement au sud du sommet qui marquerait la frontière (d'ailleurs dire qu'un sommet appartient à 50 % ou 100 % à un pays n'a pas de sens puisqu'il s'agit d'un point, qu'il n'a donc pas de superficie et qu'il est donc indivisible). La différence du point de vue italien est expliquée dans l'article. En revanche, quand on dit que l'Everest est à la frontière, on parle évidemment du sommet ; pourquoi inventer des polémiques qui n'existent pas ? Gemini1980 oui ? non ? 24 février 2015 à 15:41 (CET)

Il est dit "L’Everest (...) est une montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre le Népal (Sagarmatha) et la Chine (Tibet)". Quand on est un profane (comme moi), le sens est clair: la montagne est à la frontière, pas le sommet. D'ailleurs, la précision n'est tellement pas superflue que les administrateurs de la version anglaise ont jugé bon de rajouter une ligne pour clarifier. Je n'ai pas dit qu'il y avait aujourd'hui une polémique là dessus, je disais juste que la précision rend les choses plus claires dès le début de l'article. Alors pourquoi s'en priver? --Basilecrea (discuter) 24 février 2015 à 20:51 (CET)

En français, montagne et sommet sont souvent synonymes. Pour parler distinctement du point le plus haut, on préférera le mot « cime ».
De plus, sachant que la cime de la montagne sert de limite administrative dans 99 % des cas, il faut vraiment avoir l'esprit tordu pour imaginer que la frontière passerait sur la montagne mais pas à son point le plus haut si rien n'est précisé. Dans le cas contraire, comme selon certains points de vue au mont Blanc, c'est précisé. En outre, l'infobox clarifie la situation, si besoin était. Pourquoi ajouter des lourdeurs ?
Enfin, ni DLinth, auteur de cette phrase, ni PalaceGuard008, qui l'a modifiée, ne sont administrateurs sur la version anglophone de Wikipédia. Gemini1980 oui ? non ? 25 février 2015 à 01:01 (CET)

Pour les profanes, montagne et sommet ne sont pas synonymes. D'après le Larousse, une montagne est une "Région de forte altitude" (une aire), tandis que le sommet est "le point culminant d'un relief" (un point). Mais ne parlons pas de sommet si vous préférez, cime parait très bien. Mais pourquoi se priver d'une clarification en 5 mots pour ceux d'entre nous qui ont l'esprit tordu? Surtout que pour un Français, qui apprend à l'école que la cime du Mont Blanc est "côté français" cela parait moins tordu que dans les autres pays qui n'ont que 1% de ce cas là. D'ailleurs votre remarque sur le contributeur anglophone DLinth est très intéressante. La phrase qu'il a modifié disait "It is located on the Nepal side of Nepal-China border". Cela veut bien dire que pour certains il y a un doute quant à sa binationalité. Ici c'est en faveur du Népal, demain ce pourrait être en faveur de la Chine (le rapport de force étant très déséquilibré). L'idéal serait une clarification courte pour ne laisser aucun doute à personne. Salutations --Basilecrea (discuter) 25 février 2015 à 10:53 (CET)

Vitesse de déplacement[modifier le code]

Dans l’article, il est indiqué que l'Everest se déplace vers le nord-est à la vitesse de 3 à 6 mm/an, voire de 27 mm/an. Dans les articles sortis récemment sur les conséquences géologiques du séisme de 2015, il est indiqué que le déplacement vers le nord-est se fait à une vitesse de 4 cm/an soit plus que les 27 mm/an. Quelle crédibilité peut-on donner à cette valeur ? Pamputt 16 juin 2015 à 07:41 (CEST)

?[modifier le code]

«  il est identifié comme le plus haut sommet du monde au-dessus du niveau de la mer. Cette caractéristique lui vaut d'être baptisé de son nom actuel par les Occidentaux ». Si je comprends bien, c’est parce qu’il est le plus haut du monde qu’on l’appelle Everest ; mais quel est le rapport ?

Grand commandeur de Dûr-Kurigalzu et Kalakmul (discuter) 28 septembre 2015 à 21:50 (CEST)

Proposition d'anecdote pour la page d'accueil[modifier le code]

Une proposition d'anecdote pour la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil, et basée sur cet article, a été proposée sur la page dédiée.
N'hésitez pas à apporter votre contribution sur la rédaction de l'anecote, l'ajout de source dans l'article ou votre avis sur la proposition. La discussion est accessible ici.
Une fois l'anecdote acceptée ou refusée pour publication, la discussion est ensuite archivée .
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 30 avril 2016 à 20:16)

Etymologie de Eperon des Genevois[modifier le code]

Hallo, In 1952 an expedition on Mount Everest had 4 Swiss and around 6 Nepalese, that discovered (and named) Eperon des Genevois - some sort of geological natural formation.
Are there any references that say why the name was given? .
(Which person(s) have been credited for giving the name?).
Can Eperon des Genevois possibly be translated as "The Geneva Track", possibly with poetic license, likening it to a major rail line or other major traffic feature of Switzerland?
I am guessing that Eperon des Genevois made the front pages of newspapers (in Switzerland and perhaps France) in 1953, and possibly even when it was discovered in 1952.
Does anyone have any opinion( or reference) that one of the English names - Geneva Spur - is not a correct translation (of the original name).? (I have chosen to ask this question here, since it is possible that the best sources are in French, regarding the naming in French.) Merci. 46.15.45.75 (discuter) 30 mai 2016 à 00:05 (CEST)