Liste des épisodes pilote de Kaamelott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dies iræ (court métrage))
Épisodes pilote de Kaamelott
Logo de Kaamelott
Logo de Kaamelott

Série Kaamelott
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine M6
Nb. d'épisodes 11

Chronologie

Ces épisodes sont considérés comme des pilotes de la série Kaamelott, c’est-à-dire des épisodes de travail. Seuls les épisodes 8 à 11 ont la présentation définitive de la série (format, musique et génériques comme au Livre I). Et seuls deux épisodes pilotes ont été diffusés, La Carte et Le Repas de famille, les autres sont inédits. Ils sont présents dans le troisième DVD du coffret Kaamelott Livre I : L’intégrale.

Dies iræ[modifier | modifier le code]

Dies iræ est le court métrage à l’origine de la série Kaamelott, réalisé et produit par Alexandre Astier en 2003[1].

Ce court métrage de quatorze minutes peut être visionné dans le troisième DVD de l’intégrale du Livre I. Sa seule diffusion à la télévision remonte au 12 septembre 2003 sur TLM.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une journée de plus à la Table ronde… Prières latines, quête du Graal

Mais aujourd’hui, rien ne va plus : le seigneur Lancelot développe un tic des sourcils. Pour ne rien arranger, le roi Arthur se rend compte qu'il est le seul à comprendre le latin. La situation s’envenime rapidement lorsque le Père Blaise (le scribe) perd l’ordre du jour, et que les cuisiniers sollicitent l’aide des chevaliers pour équeuter des haricots.

Entre Graal factice et débilité ambiante, Arthur découvre vite que ses Chevaliers de la Table ronde ne sont pas aussi vaillants et sérieux que la légende le prétend.

Distribution[modifier | modifier le code]

De nombreux acteurs de Dies iræ ont repris leur rôle dans Kaamelott :

D’autres acteurs divergent néanmoins d’avec la série :

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Alexandre Astier au festival Tours-Métrages en 2008.
Emmanuel Pampuri au salon de la photo en 2011.
  • Réalisateur : Alexandre Astier
  • Société de production : Acting Studio
  • Durée : 14 minutes
  • Chef opérateur : Jean-Luc Sevilla
  • Chef monteur : Emmanuel Pampuri
  • Opérateur son : Thierry Paret
  • Chef décorateur : Olgierd Hordiejuk-Zaniewicki
  • Chef costumière : Anne-Gaëlle Daval
  • 1er assistant réalisateur : Olivier Leyronnas
  • Directrice de production : Joëlle Sevilla
  • Chargée de production : Maya Mincet
  • Script : Anne-Laure Castells
  • 2e assistant réalisateur : Virginie Dubach
  • 1er assistant opérateur : Sandra Ducourneau
  • 2e assistant opérateur : Yann Aubert
  • Essais caméra : Fabrice Bismuth
  • Perchman : Christophe Gay
  • Régisseurs : Olivier Vidal, Mikaël Gorce, Yvan Ruello, Sébastien Chapuillot, Audrey Debard
  • Habillage armures : Franck Tiretripe
  • Maquillage : Véronique Dejean
  • Décorateur accessoiriste : Ludovic Fillod
  • Assistant accessoiriste : Wigunt Hordiejuk-Zaniewicki
  • Décorateur Table ronde : Seymour Laval
  • Chef électricien : Frédéric Foropon
  • Électricien : Stéphane Noailly
  • Stagiaire électricien : Sandrine France
  • Chef machiniste : Pierre Ventre
  • Chevaux : Le Galop des Allinges
  • Photographe plateau : Maya Mincet
  • Étalonnage et effets spéciaux : Frédéric Aujas
  • Post-production image : Les Machineurs - CPDM
  • Mixage son : Miroslav Pilon
  • Caméra : Planning Caméra
  • Laboratoire : Planning By Dejonghe
  • Pellicule : Kodak
  • Sécurité : A3S
  • Remerciements : Les Chevaliers de Franche-Comté, la ville et les habitants de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), la compagnie du Théâtre des Asphodèles, la famille Bergez, l'école de menuiserie de Cormaranche, Gahize Boutique, Mandragore Boutique, La Cave des voyageurs, René Witold et Biroc, Laurent Volle, Christophe Plateau, Erik et Céline, Fanny Gamet, Ali Selkim, Virginie, Julien, Anne, Bernard et Cap'tain

Récompenses[2][modifier | modifier le code]

Le Duel[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le roi Arthur rentre de campagne chez les Saxons. Pour le divertir et fêter son retour au château de Kaamelott, les chevaliers Gauvain et Calogrenant se battent en duel. Cependant ils avancent très lentement, et Arthur décide d'aller manger avec la reine Guenièvre en haut des remparts. Il continue toutefois à surveiller le duel.

Distribution[modifier | modifier le code]

Ces acteurs ont repris le même rôle dans la série Kaamelott, sauf Vanessa Guedj, qui interprétera Angharad, la suivante de Guenièvre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

L'Invasion viking[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le roi Arthur déjeune avec son beau-père Léodagan, le roi de Carmélide, lorsqu'accourt Bohort, qui, affolé, leur annonce une invasion de Vikings, qui menacent de raser le château si un tribut ne leur est pas versé.

Face à seulement deux Vikings, les avis sont partagés quant à la manière de résoudre le conflit.

Distribution[modifier | modifier le code]

Alexandre Astier, Lionnel Astier et Nicolas Gabion reprendront les mêmes rôles dans la série Kaamelott, tandis que Simon Astier deviendra Yvain, Thibault Roux Grüdü, et Bruno Boëglin redeviendra le chef viking dans l'épisode Le dialogue de paix II.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

La Bataille rangée[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Roi Arthur surveille une bataille depuis une hauteur. Il est en compagnie du chevalier Lancelot et de Merlin. Kay, quant à lui, sonne du cor et bouge les drapeaux pour indiquer à l'armée quelles manœuvres elle doit effectuer. Cependant l'armée n'obéit plus et la bataille se transforme vite en débâcle pour eux.

Merlin est alors sollicité pour tenter de renverser la situation. Sa boule de feu, bien qu'elle touche Arthur, enflamme la tenue du chef ennemi et provoque la surprise de l'ennemi. Mais Galessin vient les avertir : les troupes font retraite, vu qu'il y a un incendie qui se propage. Arthur, dépité, rentre au château sans finir la bataille.

Distribution[modifier | modifier le code]

Tous ces acteurs ont plus tard repris le même rôle dans la série Kaamelott.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

La Romance de Perceval[modifier | modifier le code]

Il a été réalisé en 2004 par Alexandre Astier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Perceval conte fleurette à Angharad, et lui avoue qu'il n'est pas très intelligent. La suivante lui confie qu'elle non plus n'est pas très maligne. Ils s'apprêtent à s'embrasser quand l'écuyer de Perceval envoie une pierre sur la tête de celui-ci : il veut le prévenir de l'arrivée prochaine de la reine et de sa mère, qui recherchent Angharad.

Une fois arrivées devant eux, elles interrogent Perceval sur ce qu'ils faisaient là. Perceval tente de raconter une prétendue rencontre avec la Dame du Lac pour forcer la reine à lui accorder la main d'Angharad. Mais sa façon de considérer l'alliance qui lui serait "imposée" vexe Angharad, qui refuse tout net les fiançailles.

Distribution[modifier | modifier le code]

Certains de ces acteurs ont repris le même rôle dans la série Kaamelott, mais Vanessa Guedj interprétera Angharad, la suivante de Guenièvre, et Audrey Fleurot celui de la Dame du Lac.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Les Funérailles d'Ulfin[modifier | modifier le code]

Il a été réalisé en 2005 par Alexandre Astier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le bûcher sur lequel on va brûler le récemment décédé sire Ulfin est dressé, mais le feu a du mal à prendre. Le temps que le serviteur aille chercher du bois sec au château, Arthur prend la parole. Mais il se rend compte que le mort n'est pas du tout mort, et qu'il a l'air assez contrarié en le voyant.

La veillée funèbre se transforme en banquet un peu plus joyeux, où Ulfin raconte à quel point il avait des relations privilégiées avec Ygerne. Si celle-ci supporte assez bien la teneur du discours, Arthur le goûte moyennement, à tel point qu'il décide de tuer le pique-assiette.

Distribution[modifier | modifier le code]

Ces acteurs ont repris le même rôle dans la série Kaamelott, excepté Simon Astier, qui reprendra le rôle d'Yvain. Jean-Marie Boëglin est le père de Bruno Boëglin, qui joue le personnage du chef viking Sven

Le Chevalier femme[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Petronius, archevêque de Bologne et représentant du Pape, est invité à la Table ronde, et usurpe quelque peu le rôle du père Blaise. Mais voilà que s'assoit un retardataire, Edern, chevalier... mais surtout femme ! Les réactions des autres participants sont assez misogynes, jusqu'à ce que Petronius rappelle que le monopole de la recherche du Graal, laissé par la Papauté à la Table ronde, s'accompagne de certaines règles, et que la participation d'une femme est hors de question.

Plutôt gênés par la présence d'Edern au départ, les autres chevaliers font bloc dès que Petronius veut les faire plier devant l'autorité du Saint-Père. Edern emploie d'ailleurs un langage et des manières assez viriles, et s'en prend vertement au légat. Devant cette levée de boucliers, Petronius bat en retraite, et Arthur se déclare heureux d'accueillir Edern à la Table. Jusqu'à ce que celle-ci propose des tartes, qu'elle a faites elle-même, aux autres chevaliers.

Distribution[modifier | modifier le code]

Ces acteurs ont repris le même rôle dans la série Kaamelott.

La Carte[modifier | modifier le code]

Il a été réalisé en 2003 par Alexandre Astier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un soir, le Roi Arthur et Lancelot préparent une bataille pour le lendemain, en se servant d'une carte. Ils souhaitent que Perceval parte soulever des archers près de la frontière de Galles pour contrer l'invasion des Pictes et des Angles. Mais Perceval a du mal à comprendre le plan de bataille, confond les Angles avec les angles, et n'a pas la force de soulever un homme, alors une trentaine...

Distribution[modifier | modifier le code]

Tous ces acteurs reprendront les mêmes rôles dans la série Kaamelott.

Le Repas de famille[modifier | modifier le code]

Épisode pilote. Il a été réalisé en 2004 par Alexandre Astier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le roi Arthur déjeune avec ses beaux-parents et sa femme. Guenièvre mange comme un oiseau afin de préserver sa ligne. Mais Arthur dit qu'il ne s'y intéresse pas, étant donné qu'elle ne sera jamais mince, vu sa morphologie. Guenièvre est vexée.

Parti sur le sujet des invasions, Léodagan insiste pour qu'Arthur intervienne. Celui-ci lui rétorque que le roi de Carmélide pourrait également intervenir, puisqu'ils sont alliés et que c'est la raison pour laquelle il a épousé Guenièvre. Celle-ci prend alors conscience qu'Arthur ne l'a pas épousée par amour.

Le Répurgateur[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au pied des murailles du château, Arthur, Lancelot, le Père Blaise et le Répurgateur jugent les personnes que le Répurgateur a accusées d'hérésie. Bientôt Perceval et Karadoc sont accusés d'être nécrophages et incantateurs.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Labyrinthe[modifier | modifier le code]

Il a été réalisé en 2003 par Alexandre Astier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Roi Arthur est tiré de son lit par la dame du Lac, qui lui demande de se rendre immédiatement auprès d'elle. Là, elle lui confie une mission : aller dans la gorge du Chien, trouver le labyrinthe, tuer le minotaure et trouver le bouclier d'airain, qui donne la vie éternelle. Pour assurer la réussite de la mission, elle lui confie un talisman rendant son porteur invulnérable.

Arthur part avec Léodagan et Bohort, mais ce dernier est bien trop froussard pour supporter l'idée même de tenter l'aventure.

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]