Dies iræ (film, 2003)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dies iræ (court métrage))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dies iræ (homonymie).
Dies iræ
Réalisation Alexandre Astier
Scénario Alexandre Astier
Acteurs principaux
Sociétés de production Acting Studio
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 14 minutes
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dies iræ est le court métrage à l’origine de la série Kaamelott, réalisé et produit par Alexandre Astier en 2003[1].

Ce court métrage de quatorze minutes peut être visionné dans le troisième DVD de l’intégrale du Livre I. Sa seule diffusion à la télévision remonte au 12 septembre 2003 sur TLM.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une journée de plus à la Table ronde… Prières latines, quête du Graal

Mais aujourd’hui, rien ne va plus : le seigneur Lancelot développe un tic des sourcils. Pour ne rien arranger, le roi Arthur se rend compte qu'il est le seul à comprendre le latin. La situation s’envenime rapidement lorsque le Père Blaise (le scribe) perd l’ordre du jour, et que les cuisiniers sollicitent l’aide des chevaliers pour équeuter des haricots.

Entre Graal factice et débilité ambiante, Arthur découvre vite que ses Chevaliers de la Table ronde ne sont pas aussi vaillants et sérieux que la légende le prétend.

Distribution[modifier | modifier le code]

De nombreux acteurs de Dies iræ ont repris leur rôle dans Kaamelott :

D’autres acteurs divergent néanmoins d’avec la série :

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Alexandre Astier au festival Tours-Métrages en 2008.
Emmanuel Pampuri au salon de la photo en 2011.
  • Réalisateur : Alexandre Astier
  • Société de production : Acting Studio
  • Durée : 14 minutes
  • Chef opérateur : Jean-Luc Sevilla
  • Chef monteur : Emmanuel Pampuri
  • Opérateur son : Thierry Paret
  • Chef décorateur : Olgierd Hordiejuk-Zaniewicki
  • Chef costumière : Anne-Gaëlle Daval (d)
  • 1er assistant réalisateur : Olivier Leyronnas
  • Directrice de production : Joëlle Sevilla
  • Chargée de production : Maya Mincet
  • Script : Anne-Laure Castells
  • 2e assistant réalisateur : Virginie Dubach
  • 1er assistant opérateur : Sandra Ducourneau
  • 2e assistant opérateur : Yann Aubert
  • Essais caméra : Fabrice Bismuth
  • Perchman : Christophe Gay
  • Régisseurs : Olivier Vidal, Mikaël Gorce, Yvan Ruello, Sébastien Chapuillot, Audrey Debard
  • Habillage armures : Franck Tiretripe
  • Maquillage : Véronique Dejean
  • Décorateur accessoiriste : Ludovic Fillod
  • Assistant accessoiriste : Wigunt Hordiejuk-Zaniewicki
  • Décorateur Table ronde : Seymour Laval
  • Chef électricien : Frédéric Foropon
  • Électricien : Stéphane Noailly
  • Stagiaire électricien : Sandrine France
  • Chef machiniste : Pierre Ventre
  • Chevaux : Le Galop des Allinges
  • Photographe plateau : Maya Mincet
  • Étalonnage et effets spéciaux : Frédéric Aujas
  • Post-production image : Les Machineurs - CPDM
  • Mixage son : Miroslav Pilon
  • Caméra : Planning Caméra
  • Laboratoire : Planning By Dejonghe
  • Pellicule : Kodak
  • Sécurité : A3S
  • Remerciements : Les Chevaliers de Franche-Comté, la ville et les habitants de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), la compagnie du Théâtre des Asphodèles, la famille Bergez, l'école de menuiserie de Cormaranche, Gahize Boutique, Mandragore Boutique, La Cave des voyageurs, René Witold et Biroc, Laurent Volle, Christophe Plateau, Erik et Céline, Fanny Gamet, Ali Selkim, Virginie, Julien, Anne, Bernard et Cap'tain

Récompenses[2][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]