Kaamelott (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaamelott (homonymie).

Kaamelott
Série
Scénario Alexandre Astier
Dessin Steven Dupré
Genre(s) Humour, heroic fantasy, Moyen Âge

Personnages principaux Roi Arthur
Lancelot
Léodagan
Merlin
Perceval
Karadoc
Bohort

Éditeur Casterman
Nb. d’albums 8

Kaamelott est une série de bande dessinée écrite par Alexandre Astier et dessinée par Steven Dupré, adaptée de la série télévisée Kaamelott.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Directement inspirée de la série télévisée éponyme, Kaamelott décrit la vie quotidienne du roi Arthur et de ses Chevaliers de la Table ronde, incapables, pleutres ou violents. La bande dessinée permet de repousser les frontières des possibilités narratives imposées par le format télévisé. En effet, l’histoire revêt un aspect plus « heroic fantasy » que la série télévisée et permet donc au lecteur de parcourir nombre de décors extérieurs et de situations irréalisables à la télévision – comme une avalanche engloutissant le roi et ses amis dans le premier tome, L’Armée du nécromant.

La série de bande dessinée Kaamelott propose une histoire complète par tome, parallèlement à la série télévisée, avec les mêmes personnages, les mêmes comportements, mais avec cette fois une issue variable : le dénouement de L’Armée du nécromant est ainsi favorable aux personnages, le succès est enfin au rendez-vous.

Analyse[modifier | modifier le code]

« Cette aventure, contemporaine du Livre I de la série télévisée, s’inscrit dans la grande épopée de Kaamelott, alors qu’Arthur vient de construire sa forteresse et d’instituer les réunions de la Table ronde. »

— prologue de la bande dessinée

Les personnages sont présents dans des histoires complètes (une par tome) et parallèles au Livre I de la série télévisée. Les auteurs ont signé pour trois tomes, qui seront publiés à raison d’un par an. À partir du tome 3, Steven Dupré se fait aider pour la plupart des décors par un assistant.

Albums[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, les chiffres de ventes librairies et de grandes surfaces en France[1].

  1. L'Armée du nécromant, 2006 (122 000+, édition de luxe 7 000+)
  2. Les Sièges de transport, 2007 (63 000+, édition de luxe 4 000+)
  3. L'Énigme du coffre, 2008 (39 000+, édition de luxe 2 000+)
  4. Perceval et le dragon d'airain, 2009 (21 000+, édition de luxe 1 000+)
  5. Le Serpent géant du lac de l'Ombre, 2010
  6. Le Duel des mages, 2011
  7. Contre-attaque en Carmélide, 2013
  8. L'Antre du basilic, 2018
  9. Les renforts maléfiques, date inconnue

Publication[modifier | modifier le code]

Éditeur[modifier | modifier le code]

  • Casterman : tomes 1 à 8 (première édition des tomes 1 à 8)

Une édition de luxe en noir et blanc des quatre premiers tomes est sortie en tirage limité, proposant en supplément 16 pages de documents inédits (croquis, interviews…).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Panel Tite-Live » (consulté le 2 février 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :