Championnat du Japon de rugby à XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Championnat du Japon
de rugby à XV
Généralités
Sport rugby à XV
Création
Organisateur(s) Fédération japonaise de rugby à XV
Catégorie Première division
Périodicité annuelle
Nations Drapeau du Japon Japon
Participants 16 clubs
Statut des participants professionnel
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Panasonic Wild Knights
Plus titré(s) Toshiba Brave Lupus (5)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Top League 2015-2016

Le Championnat du Japon de rugby à XV, appelé Top League, est un championnat professionnel ouvert aux meilleurs clubs du rugby à XV japonais. Le tenant du titre est Panasonic Wild Knights (vainqueur 2014-2015).

Historique[modifier | modifier le code]

Le rugby japonais est historiquement né dans les universités au tournant du XXe siècle. Certaines entreprises créent leur propre club dans les années 1920, comme Kobe Steel en 1928 et Kintetsu Liners en 1929, mais ce rugby ne se développe vraiment qu'après la Seconde Guerre mondiale. Le tournoi national des sociétés est fondé en 1954. En 1961, un tournoi opposant les meilleures sociétés et les meilleures universités est lancé (il prend le nom de All Japan Rugby Football Championship en 1964) et en 1965, les universités créent leur propre compétition également. Mais l'amateurisme prévaut et le niveau ne monte guère. Les humiliations subies par l'équipe nationale lors de la Coupe du monde 1995 en Afrique du Sud, dont le célèbre 145-17 face aux All Blacks, incitent le rugby japonais à prendre la voie du professionnalisme. C'est Hiroaki Shukuzawa, ancien sélectionneur des Cherry Blossoms (1989-1991), qui est chargé de mettre sur pied une compétition de bonne qualité qui puisse un jour être 100 % professionnelle. Ainsi, en 2003, est créée la Top League, premier championnat, d'abord semi-professionnel, du Japon avec 12 clubs. Ces clubs provenaient tous du rugby corporatif qui disputaient le tournoi national des sociétés. Ce n'est pas une ligue fermée; sa formule comprend un système de descentes et de montées avec trois ligues régionales (Ouest, Est et Kyushu) qui constituent la deuxième division. Le championnat se joue sur une période de trois à quatre mois. Le nombre de joueurs étrangers est sévèrement limité (deux par club) mais les forts salaires sont attractifs et de nombreux grands joueurs venus surtout d'Afrique du Sud, d'Australie et de Nouvelle-Zélande ont déjà joué une ou plusieurs saisons dans la Top League (voir liste plus bas).

Saison inaugurale[modifier | modifier le code]

Les 12 clubs semi-professionnels ayant joué la première saison de Top League (2003-04) provenaient du championnat corporatif, appelé tournoi national des sociétés, et ont tous changé de nom pour des raisons de visibilité commerciale :

Historique du format[modifier | modifier le code]

  • 2004-2006 : pendant les trois premières saisons, le championnat est disputé en matches aller uniquement entre les douze équipes. Le premier du classement est sacré champion. Les huit premiers disputent une compétition supplémentaire, la Microsoft Cup, par élimination directe. Les deux derniers sont remplacés par les deux meilleures équipes des trois ligues régionales composant la deuxième division (Top ligue Ouest A, Top Ligue Est A et Top Ligue Kyushu A). Les neuvième et dixième passent aussi par des barrages contre les troisième et quatrième de deuxième division. Avec l'expansion à 14 clubs annoncé pour l'année suivante, les barrages de la saison 2004-05 opposent 4 équipes de Top League (9e à 12e) aux clubs de deuxième division. Au cours de ces trois saisons, aucune équipe de D2 n'a réussi à battre une équipe de Top League en barrage.
  • 2006-2013 : le nombre d'équipes passe à 14. Les quatre premiers de la saison régulière se qualifient pour la Microsoft Cup (Lixil Cup désormais), qui deviendra officiellement la phase finale du championnat sous ce nom jusqu'en 2009. Le vainqueur est sacré champion. Les deux derniers sont relégués. Les 11e et 12e disputent des barrages contre des clubs de D2. Seul Toyota Industries Shuttles en 2012-13 monte au terme d'un match de barrage.
  • 2013-2016 : le nombre d'équipes passe à 16, réparties en deux poules de huit. Après une phase régulière en matches allers simples (7 rencontres), les quatre premiers des deux groupes se rencontrent dans une poule unique. Les quatre premiers se qualifient pour les demi-finales. Les équipes classées de 5 à 8 disputent un tournoi de maintien : le dernier est relégué et remplacé par le vainqueur de la Division 2, les équipes classées 5e, 6e et 7e disputent chacune un barrage contre les équipes classées respectivement 4e, 3e et 2e des ligues régionales.

Équipes 2015-16[modifier | modifier le code]

Poule A

Club Ville, région
Canon Eagles Machida, Kyushu
Coca Cola West Red Sparks Fukuoka, Kyushu
Kobe Steel Kobelco Steelers Hyogo, Kansai
NEC Green Rockets Chiba, Kanto
NTT Docomo Red Hurricanes Osaka, Kansai
Toyota Industries Shuttles Aichi, Tokai
Toyota Verblitz Aichi, Tokai
Yamaha Jubilo Shizuoka, Tokai

Poule B

Club Ville, région
Honda Heat Suzuka, Mie
Kintetsu Liners Osaka, Kansai
Kubota Spears Chiba, Kanto
NTT Shining Arcs Ichikawa, Chiba
Panasonic Wild Knights Gunma, Kanto
Ricoh Black Rams Tokyo, Kanto
Suntory Sungoliath Tokyo, Kanto
Toshiba Brave Lupus Tokyo, Kanto

Clubs ayant disputé la Top League (saison 2015-16 incluse)[modifier | modifier le code]


Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Lieu Vainqueur Score Finaliste
2003-04 - Steelers Round-robin -
2004-05 - Brave Lupus Round-robin -
2005-06 - Brave Lupus Round-robin -
2006-07 - Brave Lupus 14 - 13 Sungoliath
2007-08 - Sungoliath 14 - 10 Wild Knights
2008-09 - Brave Lupus 17 - 6 Wild Knights
2009-10 - Brave Lupus 6 - 0 Wild Knights
2010-11 Chichibunomiya Stadium, Tokyo Wild Knights 28 - 23 Suntory Sungoliath
2011-12 Chichibunomiya Stadium, Tokyo Sungoliath 47 - 28 Wild Knights
2012-13 Chichibunomiya Stadium, Tokyo Sungoliath 19 - 3 Brave Lupus
2013-14 Chichibunomiya Stadium, Tokyo Wild Knights 45 - 22 Sungoliath
2014-15 Chichibunomiya Stadium, Tokyo Wild Knights 30 - 12 Júbilo

Bilan[modifier | modifier le code]

Club Titre(s) Premier(s) - Dernier(s)
Toshiba Brave Lupus 5 2005-2010
Suntory Sungoliath 3 2008-2013
Wild Knights 3 2011-2015
Kobe Steel Kobelco Steelers 1 2004

Joueurs célèbres du championnat[modifier | modifier le code]

Avant 2011[modifier | modifier le code]

Depuis 2011[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]