Dakhla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ad-Dakhla (oasis d'Égypte).
Dakhla
(ar) الداخلة(ber) ⴻⴷⴷⴰⵅⵍⴰ
Image illustrative de l'article Dakhla
Administration
Pays Sahara occidental
(sous administration de facto du Maroc)
Province Oued Ed Dahab
Région Dakhla-Oued Ed Dahab
Président du conseil communal Sidi Slouh El Joumani[1]
2015-2021
Démographie
Population 106 277 hab. (2014[2])
Géographie
Coordonnées 23° 43′ 00″ nord, 15° 57′ 00″ ouest
Altitude 5 m
Divers
Site(s) touristique(s) La baie de Dakhla, Duna Blanca, Lassarga, Porto Rico, El Argoub
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sahara occidental

Voir la carte administrative du Sahara occidental
City locator 14.svg
Dakhla

Géolocalisation sur la carte : Sahara occidental

Voir la carte topographique du Sahara occidental
City locator 14.svg
Dakhla
Liens
Site web http://www.dakhla.net

Dakhla est une ville située au Sahara occidental — territoire disputé et non autonome selon l'ONU — et sous administration de facto par le Maroc depuis 1975. Dans le cadre de l'administration marocaine, cette ville est une commune urbaine (municipalité), chef-lieu de la province d'Oued Ed Dahab, au sein de la région Dakhla-Oued Ed Dahab.

Elle est connue pour ses atouts touristiques et classée depuis 2014 en tête des spots de sports nautiques à l'échelle mondiale[réf. nécessaire].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Dakhla, en arabe, est : الداخلة[2] ; et en berbère : ⴻⴷⴷⴰⵅⵍⴰ (écrit en tifinagh), Ed-Daḵla. Du temps du « Sahara espagnol », la localité était appelée Villa Cisneros, en hommage à Francisco Jiménez de Cisneros.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dakhla est située sur la côte atlantique du Sahara occidental, au bord du golfe du Dakhla.

Situation[modifier | modifier le code]

Dakhla se trouve à 650 km au sud de Laâyoune, sur une étroite péninsule, la péninsule du Rio de Oro, qui s'étend sur environ 40 km parallèlement à la côte atlantique, direction nord-est sud-ouest. La ville est située à une trentaine de kilomètres au nord du tropique du Cancer, tout comme la Havane, Canton ou Hawaï. C'est l'une des dernières villes avant la Mauritanie.

Climat[modifier | modifier le code]

Dakhla possède un climat désertique (classification de Köppen BWh) tempéré par le courant océanique froid des Canaries qui longe le littoral atlantique nord-africain. Les températures moyennes maximales varient entre 22 °C et 27 °C. Les précipitations annuelles moyennes sont de 33 mm et se répartissent sur 17 jours par an en moyenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Villa Cisneros[modifier | modifier le code]

Armoiries de Villa Cisneros Sous la souveraineté espagnole

La colonie date de 1502 ; elle était comprise dans les enclaves qu'une bulle papale concéda aux Espagnols à l'est des Açores. La place a été recolonisée, à la demande des Espagnols, par le capitaine d'infanterie Emilio Bonelli Hernando en 1884. Elle fut baptisée Villa Cisneros.

Ce fut l'une des étapes de la ligne mise en place par Pierre-Georges Latécoère, dans les années 1920 et 1930, entre Toulouse et Saint-Louis du Sénégal puis jusqu'en Amérique du Sud, pour acheminer le courrier. De nombreux pilotes de l'Aéropostale y firent escale, dont Jean Mermoz, Antoine de Saint-Exupéry ou encore Henri Guillaumet.
À la suite des accords de Madrid, le tiers sud du Sahara occidental a été annexé par la Mauritanie en 1976, et Dahkla est devenue la capitale de la province de Tiris al-Gharbiyya. En 1979, le Front Polisario a contraint la Mauritanie à renoncer à toute revendication sur le Sahara occidental. Le sud du territoire fut alors annexé et contrôlé par le Maroc, qui le contrôle toujours, et Dakhla devint la capitale de l'ancienne région d'Oued Ed-Dahab-Lagouira.

Économie[modifier | modifier le code]

Parmi les principales ressources économiques de Dakhla, on trouve le secteur touristique qui attire les visiteurs durant toute l'année et surtout ceux qui pratiquent des sports nautiques ; c'est une ville où désert et mer forment un cadre impressionnant qui mérite d'être visité durant toutes les saisons de l'année. Les produits de la mer sont la ressource économique la plus intéressante de la ville, puisqu'elle est considérée comme le premier fournisseur au niveau du marché national et même sur plusieurs marchés étrangers tels que l'Europe et certains pays de l'Asie avec une production qui dépasse 40% de l'ensemble des richesses maritimes du royaume.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Portail officiel de la région de Dakhla.

Portail touristique officiel[modifier | modifier le code]

Depuis juin 2015, la ville dispose d'un guide touristique, pour découvrir la région et ses sites géographiques.

La région, appréciée pour la douceur du climat et le mariage de la mer et du désert, accueille tous les hivers des milliers de camping-caristes de toute l'Europe. La ville se développe beaucoup au niveau touristique, notamment grâce à l'apparition d'hôtels et de surf camps de qualité.

Sports nautiques[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, la ville accueille les véliplanchistes et kitesurfeurs du monde entier grâce aux différents articles parus dans les plus grands magazines (Surf, Wind…), vantant les spots exceptionnels de la région. Chaque année, les plus grands windsurfers vont s'y entraîner. L'eau reste tout au long de l'année à une température très douce : 25 °C. Les surfeurs viennent y passer les trois mois d'hiver. Le spot de Foum Labouir est très réputé pour sa ligne droite parfaite et particulièrement longue. Il existe actuellement cinq écoles de sports nautiques qui accueillent chaque année un total de 3 000 touristes sportifs.

L'autre sport de Dakhla est la pêche en surf casting, c'est-à-dire du bord. Il n'est pas rare d'y pêcher des courbines de plus de 45 kg. Les passionnés privilégient la pêche de nuit. Tous les ans, en octobre, les participants au rallye aérien Toulouse - Saint-Louis du Sénégal ainsi qu'au Raid aérien Latécoère font escale à Dakhla.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Agriculture[modifier | modifier le code]

La société Azura (qui appartient au groupe agricole Tazi) cultive depuis 2006 des tomates sur 76 hectares dans cette presqu’île[3].

Pêche[modifier | modifier le code]

Il s'agit aujourd'hui d'un des plus grands ports de pêche des provinces du sud, dont la population varie du simple au double en fonction des périodes de pêche[réf. nécessaire].

La dune blanche de Dakhla

Transport[modifier | modifier le code]

Aéroport[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Dakhla est relié à l'aéroport international Mohammed V - Nouasser de Casablanca par un Boeing 737 de la compagnie Royal Air Maroc - un vol hebdomadaire d'aller-retour, et relié également à Las Palmas de Gran Canaria par la compagnie CanaryFly.

A partir de novembre 2017, une ligne directe Paris-Dakhla sera mise en service par la compagnie Transavia.

Gare routière[modifier | modifier le code]

Une nouvelle gare routière vient d'ouvrir à Hay Nahda, quatre sociétés de transport par autocars assurent des liaisons quotidiennes entre la ville et les grandes villes du Sahara occidental comme Laayoune et du Maroc comme Agadir et Marrakech.

Mosquée de Dakhla

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, fin février, le Festival Mer et Désert met à l'honneur les sports de glisse et la musique (artistes internationaux et locaux)[4].

10 % de la population sait parler espagnol, et 6 % français.[réf. nécessaire]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le président de la région de Dakhla-Oued Eddahab reçu à l'ONU », Libération, Casablanca,‎
  2. a et b « Population légale des régions, provinces, préfectures, municipalités, arrondissements et communes du Royaume d'après les résultats du RGPH 2014 » [xls], Rabat, Haut-Commissariat au plan (consulté le 14 décembre 2016)
  3. http://www.azura-group.com/fr/savoir-faire/production
  4. « Site officiel du festival de Dakhla » (consulté le 30 avril 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]