Déclaration d'Arbroath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemplaire de la Déclaration d'Arbroath conservé par les Archives nationales d'Écosse.

La déclaration d'Arbroath est une déclaration d'indépendance écossaise, écrite en latin sous le règne de Robert Bruce dans le but de confirmer le statut de l'Écosse en tant que nation indépendante et souveraine et de justifier le recours aux forces armées si elle se trouvait injustement attaquée. Cette déclaration revêt la forme d'une lettre, datée du 6 avril 1320, qui fut envoyée au Pape Jean XXII.

Signée par 51 nobles dont les principaux barons d'Écosse dans la petite ville d'Arbroath (comté d'Angus), cette lettre est la seule restante des trois écrites à l'époque. Les deux autres émanaient du Roi des Écossais et du clergé qui comportaient vraisemblablement les mêmes points.

Le passage le plus célèbre est le suivant :

« (…) car, aussi longtemps que ne serait-ce que cent d'entre nous serons vivants, jamais à aucune condition nous ne serons soumis à la domination anglaise. Ce n'est en vérité ni pour la gloire, ni pour la richesse, ni pour l'honneur que nous nous battons, mais pour la liberté ; pour elle seule, que nul honnête homme n'abandonne qu'avec la vie même ».

Signataires[modifier | modifier le code]

Les principaux signataires sont :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]