Comte de Lennox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Origine[modifier | modifier le code]

Selon les traditions pseudo-historiques irlandaises, Maine Lemma (i.e: Maine de Leven, du nom du Loch Leven, en Écosse) , un fils de l'Eóganachta Conall Corc mac Lugaid se serait établi en Alba, pays natal de sa mère Mongfhinn fille du roi des Pictes Uuradech Uecla et serait à l'origine du sept de Lemnaig ancêtre mythique de la lignée des mormaer de cette province.

Comtes de Lennox[modifier | modifier le code]

Première création[modifier | modifier le code]

Armes de la 1re Maison de Lennox : D'argent, au sautoir de gueules, cantonné de quatre roses du même, boutonnées d'or et pointées de sinople.
  • Alwyn Ier de Lennox dit le Vieux (v. 1130 – v. 1178)
  • de 1174 à 1185, le comté est administré par David de Huntingdon[1].
  • Alwyn II de Lennox dit le Jeune († 1224), fils d'Alwyn Ier,
  • Maldwin de Lennox († après 1250), fils du précédent,
  • Malcolm Ier de Lennox († vers 1291), fils du précédent,
  • Malcolm II de Lennox († 1333), fils du précédent,
  • Donald de Lennox († vers 1364), fils du précédent,
  • Marguerite de Lennox, comtesse de Lennox de suo jure, fille du précédent,
  • Walter de Faslane, de facto comte de Lennox son époux
  • Duncan de Lennox (vers 1345-1425). Exécuté le 25 mai, fils des précédents,

Duncan de Lennox est exécuté sur ordre de Jacques Ier d'Écosse. Le comté de Lennox, confisqué par la couronne, sera accordé en 1473 à Jean Stuart de Darnley, issu de la Maison Stuart (qui régnait alors sur l'Écosse), mais aussi arrière-petit-fils de Duncan de Lennox.

Deuxième création (1473)[modifier | modifier le code]

Armes de John Stuart de Darnley.

Troisième création (1572)[modifier | modifier le code]

Quatrième création (1578)[modifier | modifier le code]

Cinquième création (1580)[modifier | modifier le code]

Armes de Esmé Stuart, 1er duc de Lennox.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Keith Stringer, « David, earl of Huntingdon and lord of Garioch (1152–1219) » Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]