Bataille de Methven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Methven
Informations générales
Date 19 juin 1306
Lieu Methven, à l'ouest de Perth
Issue Victoire anglaise
Belligérants
Royal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Royaume d'Écosse Royal Arms of England.svg Royaume d'Angleterre
Commandants
Royal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Robert Ier d'Écosse Blason Guillaume de Valence (William of Pembroke).svg Aymar de Valence
Forces en présence
4 500 hommes 3 000 hommes
Pertes
4 000 morts 600 morts

Première guerre d’indépendance de l’Écosse

Batailles

Berwick (1296) · Dunbar · Lanark · Scone · Pont de Stirling · Falkirk · Roslin · Happrew · Stirling · Earnside · Methven · Dalrigh · Loch Ryan · Turnberry · Glen Trool · Loudoun Hill · Slioch · Inverurie · Dee · Passe de Brander · Roxburgh · Bannockburn · Carlisle · Skaithmuir · Berwick (1318) · Myton · Grand raid de 1322 · Old Byland · Stanhope Park
Coordonnées 56° 25′ 13″ nord, 3° 34′ 55″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Bataille de Methven

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
Bataille de Methven

La bataille de Methven est une bataille qui eut lieu le près de Methven.

Ce fut un engagement militaire de la première guerre pour l'indépendance écossaise (1296-1328). Il opposa les troupes de l'Angleterre commandées par Aymar Ier de Valence qui marchent vers le nord et qui après avoir occupé Perth mettent en déroute l'armée du nouveau roi Robert Ier d'Écosse.

La mort de Comyn[modifier | modifier le code]

En février 1306, Robert Bruce et ses partisans tuèrent John III Comyn dans l'église des franciscains de Dumfries. Bruce et Comyn avaient tous deux été forcés de reconnaître le roi d'Angleterre Édouard Ier comme souverain d'Écosse, mais il devenait évident qu'ils voulaient tous deux s'emparer du trône. D'après le poème The Brus de John Barbour, Comyn et Bruce avaient négocié un accord selon lequel Comyn trahirait Édouard. Cependant, Bruce craint que Comyn ne veuille l’empêcher de s'emparer de la couronne d'Écosse, ce qui conduit au meurtre de ce dernier. Bruce est ensuite couronné roi d'Écosse à Scone le 25 mars 1306.

La préparation d'Édouard Ier[modifier | modifier le code]

Le meurtre de Comyn suprend complètement Édouard Ier. La nouvelle met cependant treize jours à parvenir à la Cour d'Angleterre à Winchester. Édouard réagit prudemment au début mais le 5 avril il nomme Aymar Ier de Valence, le beau-frère de Comyn, lieutenant spécial en Écosse avec les pleins pouvoirs contre Robert Bruce.

À Westminster le 20 mai, Édouard adoube son fils le Prince de Galles et 250 autres jeunes nobles en préparation à la guerre en Écosse. Un banquet eut lieu après la cérémonie durant lequel deux cygnes furent présentés au roi. Édouard jura par le Dieu du Ciel et ces cygnes de venger la mort de Comyn. Les chevaliers présents firent le même serment.

Methven[modifier | modifier le code]

En Écosse, Robert Bruce est déjà engagé dans une guerre civile contre la famille et les partisans de John Comyn. Son couronnement en mars 1306 lui avait donné une certaine légitimité mais sa position restait incertaine.

Valence se déplace rapidement et se trouve au début de l'été à Perth, où il fut rejoint par des partisans de Comyn. Bruce vint de l'ouest, près à affronter les Anglais. Il invita Valence à quitter Perth et à l'affronter sur un champ de bataille mais ce dernier refusa. Bruce, interprétant cette réponse comme un signe de faiblesse, retira son armée à Methven. Avant l'aube du 19 juin, son armée fut prise par surprise et détruite. Bruce s'échappa avec quelques proches dans les Highlands.

Références[modifier | modifier le code]

  • Barbour, John, The Bruce, trans. G. Eyre-Todd, 1907.
  • Barbour, John, The Bruce, trans. A. A. H. Duncan, 1964.
  • Barrow, G.W. S., Robert Bruce and the Community of the Realm of Scotland, 1964.
  • Barron, E. M., The Scottish War of Independence, 1934.
  • Hailes, Lord (David Dalrymple), The Annals of Scotland, 1776.
  • Macnair-Scott, R., Robert Bruce, King of Scots, 1982.