Bataille de Connor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Connor

Informations générales
Date 10 septembre 1315
Lieu Connor, comté d'Antrim
Issue Victoire écossaise
Belligérants
Royal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Royaume d'ÉcosseCoat of arms of the Lordship of Ireland.svg Seigneurie d'Irlande
Commandants
Blason Maison Bruce.svg Édouard BruceArms of the House of de Burgh.svg Richard Óg de Burgh
Forces en présence
au moins 6,000inconnues
Pertes
inconnuesinconnues

Expédition écossaise en Irlande

Batailles

Moiry Pass · Connor · Kells · Skerries · Athenry · Lough Raska · Dysert O'Dea · Faughart
Coordonnées 54° 29′ nord, 6° 08′ ouest

Géolocalisation sur la carte : Irlande du Nord

(Voir situation sur carte : Irlande du Nord)
Bataille de Connor

La bataille de Connor opposa le royaume d'Écosse et la seigneurie d'Irlande le 10 septembre 1315. Elle fait partie de la campagne d'Édouard Bruce en Irlande entre 1315 et 1318.

Contexte[modifier | modifier le code]

Édouard Bruce, frère du roi d'Écosse Robert Ier, débarque à Larne en mai 1315 et se fait proclamer roi d'Irlande, afin de perturber les Anglais qui contrôlent le Sud de l'Écosse. Il pénètre dans la ville de Carrickfergus puis dans celle de Dundalk le 29 juin.

Richard Óg de Burgh rassemble une armée le 22 juillet afin de battre Bruce mais refuse de combattre dans ses terres de l'Ulster. Cette décision se révèle être une erreur stratégique car Bruce a désormais le choix du champ de bataille.

La bataille[modifier | modifier le code]

Bruce se retire fin août et franchit la rivière Bann, dont il détruit le pont afin de retarder l'armée irlandaise commandée par de Burgh.

Bruce envoie un message à Felim mac Aeda Ua Conchobair, un allié de de Burgh, le reconnaissant comme roi de Connacht s'il se retire. Conchobair obtempère, ce qui contraint de Burgh à se retrancher à Connor.

De Burgh est défait par Bruce, qui est en supériorité numérique après la défection de Conchobair. La prise de Connor permet à l'armée de Bruce de se réapprovisionner pour l'hiver. De Burgh s'enfuit quant à lui au château de Carrickfergus.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Bruce consolide sa position en Ulster et défait l'armée anglaise à la bataille de Kells en novembre 1315 puis le reste de l'armée irlandaise à la bataille de Skerries en janvier 1316.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kells Farm is Built on Famous Battlefields, Ballymena Guardian, 1979, p. 11
  • Joyce, P.W., Edward Bruce (1315-1318), A Concise History of Ireland, Dublin, 1909
  • Hull, Elanor. The Invasion of Edward Bruce and the Gaelic Revival [réf. incomplète]
  • Art Cosgrove, A new history of Ireland, Oxford: Oxford University Press, 2008, p. 286–288
  • Mortimer, Ian. The Greatest Traitor: The Life of Sir Roger Mortimer, Ruler of England: 1327-1330, Macmillan, 2003
  • O'Laverty, Rev. James, An Historical Account of the Diocese of Down and Connor Ancient and Modern, JamesDuffy and Sons, Dublin, 1884, p. 280