Crédit commercial de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crédit commercial de France
logo de Crédit commercial de France

Création
Disparition 2005
Siège social FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité finance et assurance

Le Crédit commercial de France (CCF) était une banque française. Elle fut fondée le par la fusion de la Caisse de crédit de Nice, de la Banque suisse et française et de la Maison Aynard et fils.

Rachetée en 2000 par le groupe bancaire HSBC, le CCF a adopté en la marque HSBC France[1].

Le 18 juin 2021, My Money Bank, filiale du fonds vautour américain Cerberus Capital Management, repreneur de la banque de détail de HSBC Continental Europe annonce sa volonté de « faire renaitre la marque CCF avec une image et des solutions innovantes ».

Histoire[modifier | modifier le code]

"Crédit Commercial de France. Souscrivez Pour la Victoire et Pour le Triomphe de la Liberté. 4ème Emprunt de la Défense Nationale - 1918."

En 1982 a lieu la nationalisation de la banque dans le cadre de la loi de nationalisation du 13 février 1982. Elle est ensuite privatisée en 1987. La même année, elle prend le contrôle de la banque Chaix. En juillet 2000, le Crédit commercial de France est racheté par HSBC et fusionne en 2005 avec l’Union de banques à Paris, la Banque Hervet en région parisienne, la Banque Brière et la Banque de Baecque Beau sous le nom d'HSBC France[2],[3].

En juin 2021, la filiale France d'HSBC annonce la cession de sa banque de détail au fonds vautour américain Cerberus via sa filiale My Money Group et compte ressusciter la marque Crédit commercial de France[4]. My Money Group - anciennement GE Money Bank - est issu du rachat en 1995 de la Sovac (filiale de Citroën) par General Electric et opère sous le nom de My Money Bank[5].

Présidents-directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Siège social[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]