Maxime Laheurte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laheurte.

Maxime Laheurte
Image illustrative de l’article Maxime Laheurte
Maxime Laheurte à Ramsau en 2016.
Contexte général
Sport Combiné nordique
Période active 2002-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (33 ans)
Lieu de naissance Gérardmer
Taille 1,73 m (5 8)
Poids de forme 59 kg (130 lb)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde 1 0 1
Coupe du monde (épreuves) 0 0 2

Maxime Laheurte, né le à Gérardmer (Vosges), est un athlète français du combiné nordique, membre de l'équipe de France.

Carrière[modifier | modifier le code]

Maxime Laheurte commence sa carrière lors des championnats du monde juniors 2002 à Schonach durant lesquels il est médaillé d'argent dans l'épreuve de mass-start par équipe. En 2005, il participe à sa première manche de Coupe du monde à Sapporo, finissant vingtième.

De la même génération que Jason Lamy-Chappuis, il est sélectionné aux Jeux olympiques d'hiver de Turin de 2006 à Turin en tant que remplaçant du relais. Maxime devient une valeur sûre du combiné français et accède à son premier podium en Coupe du monde le à l'occasion du sprint de Lillehammer[1].

En février 2013, il remporte la médaille d'or du relais lors des Championnats du monde à Val di Fiemme en Italie grâce à un dernier relais de haut niveau de son équipier Jason Lamy-Chappuis.

En février 2015 il participe aux Championnats du monde à Falun, où il remporte la médaille de bronze du relais par équipe[2].

Lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, il termine à la quatorzième place lors de l'épreuve de l'individuel sur grand tremplin[3].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Maxime Laheurte est entraîné par son frère Jérôme[4]. Il a un fils, Matti, né en mars 2017[5]. Son frère Jérôme a deux enfants, Lucian et Candide[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie Sotchi 2014 Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang 2018
Par équipes 4e 4e 5e
Gundersen PT - 17e 11e
GT 38e 27e 14e

Légende :

  • PT = petit tremplin
  • GT = grand tremplin.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Gundersen Départ en ligne Relais
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin Grand tremplin
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
- 35e - Épreuve inexistante à cette date 4e
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
16e 21e Épreuve inexistante à cette date 5e 4e
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
15e 25e Épreuve inexistante à cette date Or Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
16e 14e Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Bronze
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
27e Disqualifié Épreuve inexistante à cette date 7e 5e
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 15e en 2007.
  • 2 podiums individuels : 2 troisièmes places.
  • 7 podiums par équipes.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
2004-2005 57e
2005-2006 48e
2006-2007 15e
2007-2008 53e
2008-2009 44e
2009-2010 61e
2010-2011 26e
2011-2012 22e
2012-2013 28e
2013-2014 38e
2014-2015 24e
2015-2016 19e
2016-2017 35e
2017-2018 22e

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laheurte se signale, sur eurosport.fr, le 3 décembre 2006
  2. Jean-Pierre Bidet, « Ensemble, une dernière fois », L'Équipe, no 22134,‎ , p. 14
  3. JO 2018 : triplé allemand sur l'individuel grand tremplin, Johannes Rydzek champion olympique - L'Équipe, 20 février 2018.
  4. (en) Biographie, sur sochi2014.com
  5. « Maxime Laheurte est papa », sur nordicmag.info, .
  6. « Jérôme Laheurte de nouveau papa », sur nordicmag.info, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :