François Braud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braud.
François Braud
Image illustrative de l'article François Braud
François Braud à Ramsau am Dachstein en 2016.
Contexte général
Sport combiné nordique
Période active 2002-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (31 ans)
Lieu de naissance Pontarlier
Taille 1,77 m (5 10)
Poids de forme 64 kg (141 lb)
Club C.S. Chamonix / Armée de terre
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde 2 1 2
Coupe du monde (épreuves individuelles) 0 1 1

François Braud, né le à Pontarlier (Doubs), est un skieur français spécialiste du combiné nordique, licencié au CS Chamonix et membre de l'équipe de France. Il est double champion du monde par équipes et deux fois médaillé mondial en individuel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait partie de l'équipe de France militaire de ski et occupe le grade de caporal-chef[1]. Depuis 2013, il est en relation avec la sauteuse à ski italienne Elena Runggaldier[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2001, à Klingenthal, il remporte l'épreuve individuelle des Jeux nordiques de l'OPA[3]. Il fera de même un an plus tard à Autrans[4]. Sa carrière débute vraiment en 2002, où il est sélectionné pour les Championnats du monde juniors lors desquels il est médaillé d'argent dans l'épreuve de mass-start par équipes. Il fait ses débuts en Coupe du monde en décembre 2005 à Kuusamo. C'est à l'occasion de sa sixième course à ce niveau qu'il marque ses premiers points (il termine 16e à Ramsau am Dachstein). Plus tard dans la saison, il est titré en individuel lors des Championnats du monde juniors puis participe les jours suivants aux Jeux olympiques d'hiver à Turin, terminant cinquième dans l'épreuve par équipes et quarante-deuxième en individuel. En 2007, il prend part à ses premiers Championnats du monde. L'hiver 2008-2009 voit François Braud se rapprocher des podiums avec quatre courses achevées dans le top 10 dont deux sixièmes positions à Vikersund en fin de saison, obtenant ainsi que son meilleur classement mondial actuel, quinzième.

En 2010, il connaît sa deuxième expérience olympique aux Jeux de Vancouver, terminant quatrième dans l'épreuve par équipes. Le , il monte sur son premier podium en Coupe du monde lors de l'épreuve par équipes de Seefeld (troisième).

Lors Championnats du monde 2011, il se classe neuvième du Gundersen en grand tremplin améliorant son meilleur résultat individuel jusque là (dixième en 2009) et une nouvelle fois quatrième dans la compétition par équipes. En février 2012, il atteint son meilleur classement individuel jusqu'alors : lors du Gundersen de Klingenthal, il termine quatrième à une seconde du troisième[5].

En février 2013, il remporte la médaille d'or du relais lors des Championnats du monde à Val di Fiemme en Italie grâce à un dernier relais de haut niveau de son équipier Jason Lamy-Chappuis.

En 2014, qualifié pour ses troisièmes Jeux olympiques, il échoue de nouveau au quatrième rang dans l'épreuve de relais avec Maxime Laheurte, Sébastien Lacroix et Jason Lamy-Chappuis tandis qu'il se classe treizième dans l'individuel grand tremplin. Le , Braud décroche son premier podium individuel en Coupe du monde à Oslo en terminant troisième, après avoir gagné la manche de saut à ski[6].

En parallèle de sa carrière en combiné nordique, il a pris part à quelques compétitions de saut à ski.

Braud à Ramsau en 2016

En février 2015, il participe aux Championnats du monde à Falun. Il repart de Suède avec trois médailles : une en bronze avec le relais par équipe[7] et une en argent sur l'épreuve individuelle au grand tremplin. Après avoir mené une magnifique course de fond en compagnie de Bernhard Gruber et de son compatriote Jason Lamy-Chappuis, François Braud a su se maintenir en tête pour terminer second et échouer à seulement 11 secondes et 9 centièmes de la victoire.

Le 28 février 2015, associé à Jason Lamy-Chappuis, François Braud remporte[8],[9] le relais après avoir gagné le concours de saut. Les deux compères ont mené la course de fond et ont réussi à maintenir l'écart avec l'équipe d'Allemagne qui termine seconde et la Norvège troisième. Ils marquent ainsi l'histoire du combiné nordique français.

Braud aborde la saison saison 2015-2016 comme chef de file de l'équipe de France à la suite de la retraite de Lamy-Chappuis. Pour cela, il profite de l'intersaison pour travailler son point faible : le ski de fond, et notamment les derniers kilomètres d'une Gundersen[10].

Il est champion de France de combiné nordique 2016.

Lors de championnats du Monde de Lahti en 2017, il remporte la médaille de bronze sur l'épreuve du Grand tremplin.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Italie Turin 2006 Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie Sotchi 2014
Gundersen 42e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Gundersen Petit tremplin Épreuve inexistante à cette date 34e 20e
Grand tremplin Épreuve inexistante à cette date 14e 13e
Par équipes 5e 4e 4e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Sprint Gundersen Départ en ligne Relais
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin Grand tremplin
Mondiaux 2007
Drapeau : Japon Sapporo
20e 30e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 6e
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
Épreuve inexistante à cette date 12e 14e 10e Épreuve inexistante à cette date 4e
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
Épreuve inexistante à cette date 20e 9e Épreuve inexistante à cette date 5e 4e
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date 36e 19e Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde Or Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date 13e Médaille d'argent, monde Argent Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Bronze Médaille d'or, monde Or
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
Épreuve inexistante à cette date 6e Médaille de bronze, monde Bronze 7e
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Son meilleur classement général est 12e, obtenu en 2015 et aussi en 2017.
  • 2 podiums individuels : 1 deuxième place et 1 troisième place.
  • 9 podiums par équipes.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
2005-2006 39e
2006-2007 34e
2007-2008 35e
2008-2009 15e
2009-2010 30e
2010-2011 19e
2011-2012 23e
2012-2013 22e
2013-2014 20e
2014-2015 12e
2015-2016 14e
2016-2017 12e

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'or Médaille d'or du gundersen individuel en 2006.
  • Médaille d'argent Médaille d'argent du relais en 2002 et 2005.
  • Médaille de bronze Médaille de bronze du relais en 2003.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Profil de François Braud, sur efms.fr
  2. (it) Ermanno Lucchini, Elena Runggaldier, l'aquila azzurra del salto con gli sci, sur iodonna.it, le 20 janvier 2014
  3. (de) Les résultats de l'épreuve individuelle des Jeux nordiques de l'OPA 2001 sur le site weltcup-b.org
  4. (de) Les résultats de l'épreuve individuelle des Jeux nordiques de l'OPA 2002 sur le site weltcup-b.org
  5. Combiné nordique: victoire de Jason Lamy-Chappuis, sur lepoint.fr, le 19 février 2012
  6. Mirko Horminal, Premier podium pour François Braud, sur ski-nordique.net, le 8 mars 2014
  7. Jean-Pierre Bidet, « Ensemble, une dernière fois », L'Équipe, no 22134,‎ , p. 14
  8. Jean-Pierre Bidet, « Le sacre des frangins », L'Équipe, no 22140,‎ , p. 11
  9. Jean-Pierre Bidet, « Pour moi, c'est un début », L'Équipe, no 22140,‎ , p. 11
  10. Cédric Callier, « L’heure est venue pour François Braud », sur sport24.lefigaro.fr, Le Figaro,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :