Cordyceps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cordyceps
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification selon MycoBank
Règne Fungi
Sous-règne Dikarya
Embranchement Ascomycota
Sous-embr. Pezizomycotina
Classe Sordariomycetes
Sous-classe Hypocreomycetidae
Ordre Hypocreales
Famille Cordycipitaceae

Genre

Cordyceps
Fr., 1833[1]

Synonymes

  • Akrophyton Lebert[2]
  • Campylothecium Ces.[2]
  • Cordylia Fr.[2]
  • Cordyliceps Fr.[2]
  • Corynesphaera Dumort.[2]
  • Hypoxylum Juss.[2]
  • Mitrasphaera Dumort.[2]
  • Phytocordyceps C.H. Su & H.H. Wang[2]
  • Polistophthora Lebert[2]
  • Racemella Ces.[2]

Cordyceps est un genre de champignons entomopathogènes (qui infecte des insectes, ou araignées [3],[4],[5]) ascomycètes de la famille des Cordycipitaceae. Il parasite aussi d'autres champignons.

La présence de Cordyceps peut révéler la présence de « fausses-truffes » du genre Elaphomyces (Elaphomyces granulatus en particulier).

Espèces[modifier | modifier le code]

Elaphocordyceps ophioglossoides (autrefois à tort classé parmi les Cordyceps) "parasitant" une fausse truffe (Elaphomyces granulatus ? (Truffe des cerfs), d’après un dessin d’Anton Joseph Kerner von Marilaun (1831-1898)

Certaines espèces jadis classées dans le genre Cordyceps ont été transférées dans d'autres genres :

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon BioLib (30 octobre 2018)[2] :

Selon Catalogue of Life (30 octobre 2018)[6] :

Selon Index Fungorum (30 octobre 2018)[7] :

Selon MycoBank (30 octobre 2018)[1] :

Références dans la fiction[modifier | modifier le code]

  • Dans les jeux vidéo et mangas Pokémon, une espèce, Paras et Parasect est contaminée par un champignon appelé tochukaso. Ce champignon vole la nourriture du Pokémon, et le Pokédex de la version Ultra-Soleil précise même de Parasect que "l'insecte est quasiment mort, à ce stade, et le champignon est devenu le véritable cerveau. Si on l'ôte de son dos, il ne peut plus bouger", rappelant clairement le fonctionnement des cordyceps[réf. nécessaire].
  • Dans le jeu vidéo The Last of Us, le Cordyceps est à l'origine de l'infection qui a contaminé toute la planète et rendant ses hôtes extrêmement agressifs (en raison de son développement dans l’encéphale, il agit sur le système limbique à la manière d'un cancer), les transformant même physiquement (bien que, dans le jeu, les apparitions du Cordyceps ne soient que fictives puisqu'il ne s'attaque, en réalité, qu'aux insectes et araignées)[8].
  • Dans la série ayant une très bonne réalisation Legion, Amahl Farouk , le Némésis de David déguisé en son ami Lenny, utilise le Cordyceps pour imager sa présence parasite en David, ainsi que l'amour.
  • Dans la série télévisée Fringe, saison 4 épisode 3 titré "lien toxique", un champignon Cordyceps génétiquement modifié est rendu responsable de la putréfaction accélérée de cadavres.
  • Ce champignon participe à l'intrigue du film d'horreur britannico-irlandais Le Sanctuaire, réalisé par Corin Hardy et sorti en 2015.
  • Dans le Manga Horion, le Cordyceps de l'araignée, une fois ingurgité, a une chance sur dix de donner des pouvoirs surnaturels. Dans le cas contraire, la personne meurt.
  • Dans le roman d'anticipation Les nouveaux humains de Nicolas S. Demazeau publié en octobre 2017, le Cordyceps et notamment sa faculté entomopathogène sont des éléments clés du récit[9].
  • La forme de vie fongique parasitaire à base de silicium découverte dans Intraterrestres (9e épisode de la saison 2 de la série télévisée X-Files) est inspirée du Cordyceps (notamment de l'Ophiocordyceps unilateralis).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b MycoBank, consulté le 30 octobre 2018
  2. a b c d e f g h i j et k BioLib, consulté le 30 octobre 2018
  3. (en) Y. Kobayasi, « The genus Cordyceps and its allies », Science Reports of the Tokyo Bunrika Daiguku, vol. 5,‎ , p. 53-260
  4. (en) Y. Kobayasi, « Keys to the taxa of the genera Cordyceps and Torrubiella », Transactions of the Mycological Society of Japan, vol. 23,‎ , p. 329-364
  5. (en) E.B. Mains, « Species of Cordyceps on spiders », Bulletin of the Torrey Botanical Club, vol. 81,‎ , p. 492-500
  6. Catalogue of Life, consulté le 30 octobre 2018
  7. Index Fungorum, consulté le 30 octobre 2018
  8. Entretien avec David Hughes entomologue
  9. Demazeau, Nicolas S., 1987-...., Les nouveaux humains : roman, Nicolas S. Demazeau, dl 2017 (ISBN 9781975616618 et 1975616618, OCLC 1030615415, lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :