Syrphe ceinturé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Episyrphus balteatus

Le Syrphe ceinturé ou Syrphe à ceinture(s) (Episyrphus balteatus) est une espèce d'insectes volants de l'ordre des diptères appartenant à la famille des Syrphidae, originaire de l'Ancien monde (région paléarctique).

Ce syrphe, dont les larves aphidiphages se développent aux dépens des pucerons, est utilisé comme agent de lutte biologique. Il est commercialisé dans la région OEPP depuis 1995 pour lutter contre les pucerons tant en culture sous serre qu'en plein champ, notamment en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal et en Slovénie[1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

L'espèce Episyrphus balteatus a été décrite par le naturaliste suédois Charles de Geer en 1776.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon EOL (19 mars 2015)[2] :

  • Syrphus signatus Abreu, 1924,
  • Musca scitule Harris, 1780,
  • Syrphus andalusiacus Strobl, 1899,
  • Episyrphus fallaciosus Matsumura, 1917,
  • Musca alternata Schrank, 1781,
  • Episyrphus hirayamae Matsumura, 1918,
  • Musca cannabina Scopoli, 1763,
  • Musca palustris Scopoli, 1763,
  • Musca scitulus Harris, 1780,
  • Syrphus cretensis Becker, 1921,
  • Syrphus nectareus Fabricius, 1787,
  • Musca nectarina Gmelin 1790,
  • Syrphus proximus Abreu, 1924,
  • Syrphus pleuralis Thomson, 1869,
  • Musca elegans Villers, 1789.

Description[modifier | modifier le code]

Episyrphus balteatus - Syrphe ceinturé.

Ce syrphe mesure de 8 à 12 mm. Son front est peu saillant et présente un calus médian très proéminent. La marge postérieure de l'aile est renforcée par des plaques chitineuses microscopiques. Son métasternum est velu[3]. Ses œufs sont pondus dans des colonies de pucerons. Les larves qui en émergent se nourrissent alors uniquement de ces insectes. Les adultes, quant à eux se nourrissent de nectar et de miellat.

On le confond souvent avec les guêpes, mais le syrphe est inoffensif. Son seul moyen de défense est son extraordinaire rapidité, qui lui permet de s'éclipser en moins d'une seconde. On le retrouve près des conifères, tels que les pins et les sapins, il est commun dans les jardins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Commercially used biological control agents - Insecta, Diptera - », Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes (OEPP) (consulté le 19 mars 2015).
  2. EOL, consulté le 19 mars 2015
  3. Syrphidae europenses : Syrphides d'Europe (Insectes, Diptères), Cyrille Dussaix, Base photographique (2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :