Ophiocordyceps unilateralis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ophiocordyceps unilateralis
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie d’Ophiocordyceps unilateralis sur une fourmi
Classification selon MycoBank
Règne Fungi
Embranchement Ascomycota
Sous-embr. Pezizomycotina
Classe Sordariomycetes
Sous-classe Hypocreomycetidae
Ordre Hypocreales
Famille Ophiocordycipitaceae
Genre Ophiocordyceps

Espèce

Ophiocordyceps unilateralis
(Tul. & C.Tul.) Petch, 1931[1]

Synonymes

  • Torrubia unilateralis Tul. & C. Tul., Select. fung. carpol. (Paris) 3: 18 (1865)
  • Cordyceps unilateralis (Tul. & C. Tul.) Sacc., Syll. fung. (Abellini) 2: 570 (1883)
  • Torrubia formicivora Tul. & C. Tul., Select. fung. carpol. (Paris) 3: 18 (1865)
  • Cordyceps formicivora J. Schröt., in Cohn, Krypt.-Fl. Schlesien (Breslau) 3.2(9): 276 (1894)
  • Cordyceps unilateralis var. javanica Höhn., Sber. Akad. Wiss. Wien, Math.-naturw. Kl., Abt. 1 118: 305 (1909)
  • Hirsutella formicarum Petch, Trans. Br. mycol. Soc. 19(3): 183 (1935)

Ophiocordyceps unilateralis est un champignon entomopathogène parasitant les fourmis de la tribu des Camponotini, découvert en 1859 par le naturaliste Alfred Russel Wallace. Présent en milieu forestier tropical, notamment sur les feuilles en décomposition, ce champignon ascomycète de la famille des Ophiocordycepitaceae infecte la fourmi en altérant ses schèmes de comportement, la pathogenèse complète l'incitant à quitter son nid de canopée et ses milieux de prospections habituels pour préférer le sol forestier, dont l'humidité et la température sont plus propices à la croissance fongique. Au bout de 4 à 10 jours, l'hôte gagne les hauteurs pour s'attacher à la nervure principale d'une feuille, en s'y agrafant par ses mandibules, jusqu'à sa mort, après la reproduction quand les fructifications du champignon sortent de la tête de la fourmi en la faisant éclater. Un stipe pousse hors de la fourmi pour ensuite libérer les spores, qui iront contaminer d'autres victimes[2].

Ophiocordyceps unilateralis et les espèces apparentées sont connus pour s'engager dans un métabolisme secondaire actif, entre autres raisons, pour la production de substances actives en tant qu'agents antibactériens qui protègent l'écosystème hôte-champignon contre une nouvelle pathogenèse pendant la reproduction fongique. En raison de ce métabolisme secondaire, les chimistes des produits naturels s'intéressent à l'espèce, avec la découverte correspondante d'agents à petites molécules (par exemple de la famille des polycétides) présentant un intérêt potentiel pour une utilisation en tant qu'agents immunomodulateurs, anti-infectieux et anticancéreux humains.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Selon Index Fungorum (3 août 2017)[1], le nom d’espèce Ophiocordyceps unilateralis est le nom valide, mais selon Index Fungorum (3 août 2017)[1], c’est un synonyme et le nom valide est Cordyceps unilateralis (Tul.) Sacc., 1878.

Camponotus infectées

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Index Fungorum, consulté le 3 août 2017
  2. S. Mongkolsamrit, N. Kobmoo, K. Tasanathai et A. Khonsanit, « Life cycle, host range and temporal variation of Ophiocordyceps unilateralis/Hirsutella formicarum on Formicine ants », Journal of Invertebrate Pathology, vol. 111, no 3,‎ , p. 217–224 (ISSN 1096-0805, PMID 22959811, DOI 10.1016/j.jip.2012.08.007, lire en ligne, consulté le 26 mars 2020)
  3. : "Elle lui dit qu'elle ne sait pas vraiment si Syd est bénéfique pour lui, et que l'amour n'est fait que des réactions chimiques et électriques dans le cerveau. Elle lui parle de l’Ophiocordyceps unilateralis, un champignon qui infecte les fourmis"., xmen.fandom.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :