Constantin Piron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piron.
Constantin Piron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Constantin Piron (né à Paris en 1932 - mort le 9 mai 2012 à Lausanne) est un physicien de nationalité belge[1] mais qui a exercé toute sa carrière en Suisse.

Docteur ès sciences de l'université de Lausanne, sous la direction de Ernst Stueckelberg et de Josef-Maria Jauch, il rédigea en 1963 sa thèse sur la logique quantique, Axiomatique quantique et développa les méthodes de Jauch (dite « approche de Genève ») sur les fondements de la mécanique quantique.

On lui doit notamment le Théorème de Piron en logique quantique qui définit un treillis de Piron.

Il devient professeur assistant au Département de physique théorique de l'université de Genève en 1969 et professeur ordinaire en 1974. Il prit sa retraite en 2000.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Observables in General Quantum Theory: Lectures Delivered at the International School of Physics "Enrico Fermi", Foundations of Quantum Mechanics, Institut de physique théorique, 1970
  • (en) Foundations of Quantum Physics, W.A. Benjamin Inc., Massachusetts, 1976
  • Mécanique quantique: bases et applications, Presses polytechniques et universitaires romandes, 1990
  • Méthodes quantiques : Champs, N-corps, diffusion, Presses polytechniques et universitaires romandes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Constantin Piron at sixty-plus: Continuing a quest for the understanding of fundamental physical theories and the pursuit of their elaboration, Foundations of Physics, August 1994, Volume 24, Issue 8, pp 1107-1111.

Liens externes[modifier | modifier le code]