Commandeur des croyants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le commandeur des croyants, (arabe: أمير المؤمنين amīr al-mu minīn, mot pour mot prince des croyants, latinisé comme Miramolinus, d'où en français aussi Miramolin) est titre représentant le chef des musulmans,

Chez les sunnites[modifier | modifier le code]

Chez les sunnites, le titre de commandeur des croyants ("أمير المؤمنين") est donné au rachidun (خلفاء راشدون, al-Khulafā’u r-Rāshidūn) à expectation de Abou Bakr et ceux qui les suivent[incompréhensible].

Le premier à porter ce titre fut Omar ibn al-Khattab. Aujourd'hui ce titre est attribué au roi du Maroc, descendant du prophète Mahomet.

Chez les chiites[modifier | modifier le code]

Chez les chiites le titre de commandeur des croyants ("أمير المؤمنين") est donné à Ali, qui pour les chiites est le 1er imam infaillible et cousin du prophète. Les autres imams n'ont pas le droit à ce titre, les théologiens chiites rapportent un hadith, où un homme est allé questionner Imam Jaafar (6ème imam) puis le nomma Amir le Mouminin, la tradition chiite rapporte que l'imam le reprend pour lui indiquer que seul Ali est le prince des croyants.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les souverains du Maroc[modifier | modifier le code]