Mohamed Tozy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mohamed Tozy, né le à Casablanca, est un universitaire marocain, professeur de science politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les recherches de Mohamed Tozy portent sur la sociologie du religieux et des systèmes politiques du monde arabe[1] — plus particulièrement les questions politico-religieuses et de l'islamisme dans le Maroc contemporain — et l'anthropologie du monde méditerranéen[1].

Mohamed Tozy a soutenu un doctorat d'État à l'université d'Aix-Marseille III en 1984[2]. Il enseigne les sciences politiques depuis le milieu des années 1970 : au Maroc, à l'université Hassan II de Casablanca (faculté des lettres et des sciences humaines) depuis 1976, et en France à l'Institut d'études politiques de l'université d'Aix-Marseille depuis 2007[3]. Il est aussi expert-consultant auprès d'organismes internationaux[1],[3],[4] et directeur de l'École de gouvernance et d'économie de Rabat[5] depuis 2013.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Du tyrannicide à la Munadara : Les Voies islamiques du refus, Association française de science politique, , 25 p.
  • La Maison d'Iligh et l'Histoire sociale du Tazerwalt, Rabat, SMER, , 223 p. (coauteurs : Paul Pascon et al.)
  • avec Hassan Benaddi, Mohamed El Ayadi, Hammadi Safi et al.), Penseurs maghrébins contemporains, Casablanca, Eddif, (réimpr. 1997), 279 p. (ISBN 2908801418)
  • Les Modes d'appropriation : Gestion et conservation des ressources entre le droit positif et communautaire au Maghreb, CRDI, , 24 p.
  • avec Miloudi Hamdouchi, Le Régime juridique de l'enquête policière : Étude critique, vol. 10, Rabat, Éditions maghrébines, coll. « Publications de la REMALD », , 176 p.
  • Monarchie et islam au Maroc, Paris, Presses de Sciences Po, coll. « Références académiques », (réimpr. 1999), 303 p. (ISBN 2724608011)
  • avec Mériem Hamimaz et Konrad-Adenauer-Stiftung, Élections et communication politique dans le Maroc rural : Une investigation dans une région du Moyen Atlas (Ribat el Kheir), Casablanca, Najah El Jadida, , 215 p.
  • avec Abdelhay El Moudden et Hassan Rachik, La Réalité du pluralisme au Maroc, Salé/Rabat, Fondation Abderrahim Bouabid/Friedrich Ebert Stiftung (Cercle d'analyse politique), coll. « Les cahiers bleus » (no 2), , 39 p. (ISSN 1113-8823, lire en ligne)
  • avec Ali Bouabid, Larabi Jaïdi, Mohamed Benchaaboun et Nasr Hajji, Régulation et État de droit, Salé/Rabat, Fondation Abderrahim Bouabid/Friedrich Ebert Stiftung (Cercle d'analyse politique), coll. « Les cahiers bleus » (no 4), , 68 p. (ISSN 1113-8823, lire en ligne)
  • avec Dionigi Albera, La Méditerranée des anthropologues : Fractures, filiations, contiguïtés, Paris, Maisonneuve et Larose, coll. « L'Atelier méditerranéen », , 385 p. (ISBN 2706819154 et 9782706819155)
  • avec Hassan Rachik, Usages de l'identité amazighe au Maroc, Casablanca, Najah El Jadida, , 250 p.,prix de l'IRCAM en 2006
  • avec Mohammed El Ayadi et Hassan Rachik, L’Islam au quotidien : Enquête sur les valeurs et les pratiques religieuses au Maroc, Rabat, Marsam/Prologue, coll. « Religions et société », , 272 p. (ISBN 9954020381 et 9789954020388, lire en ligne), prix Grand Atlas de l'essai en 2009
  • Élections au Maroc : Entre partis et notables (2007-2009), Casablanca, Centre marocain des sciences sociales/Fondation Konrad Adenauer, , 391 p. (présentation en ligne)
  • avec Michel Peraldi, Casablanca : Figures et scènes métropolitaines, Karthala, coll. « Hommes et sociétés », , 364 p. (ISBN 2811104569 et 9782811104566)

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2006, Mohamed Tozy a obtenu le prix de la Culture amazighe dans la catégorie « Pensée »[6], et en 2009, le prix Grand Atlas dans la catégorie « Essai »[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jamal Berraoui, « Un entretien avec le Pr Tozy, islamologue : L'islamisme est une réponse au blocage social », L'Économiste, Casablanca, no 107,‎ (lire en ligne)
  • [PDF] Dominique Lagarde, « Mohamed Tozy : Où vont nos islamistes ? », L'Express, Paris,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • T. O., « Interview - Mohammed Tozy : "Le roi veut des élections crédibles" », Le Figaro, Paris,‎
  • Laurent de Saint Perier, « Les 50 qui font le Maroc : Mohamed Tozy », Jeune Afrique, Paris,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Mohamed Tozy » [PDF], sur www.sciencespo-aix.fr, Institut de sciences politiques d'Aix-en-Provence, (consulté le 16 mai 2012)
  2. Mohamed Tozy, Champ et contre champ politico-religieux au Maroc, thèse d'État en science politique de l'université Aix-Marseille III, sous la direction de Bruno Étienne, 1984, 840 p.
  3. a et b « Mohamed Tozy » [PDF], sur www.iep.univ-cezanne.fr, Institut de sciences politiques d'Aix-en-Provence, (consulté le 16 mai 2012)
  4. Lagarde 2000
  5. Saint Perier 2014
  6. « Prix de la culture amazighe », sur www.ircam.ma, Institut royal de la culture amazighe (consulté le 16 mai 2012)
  7. [PDF] Prix Grand Atlas 2011, ambassade de France au Maroc, 35 p. (lire en ligne), p. 33

Liens externes[modifier | modifier le code]