Combat d'Aden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Combat d'Aden

Informations générales
Date - en cours
(3 ans, 9 mois et 16 jours)
Lieu Gouvernorat d'Aden et Aden
Belligérants
Drapeau du Yémen Yémen

Résistance populaire

Opération Restaurer l'espoir

Renseignements
Drapeau des États-Unis États-Unis

Soutenus par

Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau du Sénégal Sénégal
Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Drapeau de la Somalie Somalie
Drapeau de Djibouti Djibouti
ShababFlag.svg Al-Qaïda dans la péninsule arabique

Drapeau de l'État islamique État islamique (branche yéménite)


Flag of South Yemen.svg Mouvement du Sud
(factions rebelles)[1]
Commandants
Drapeau du Yémen Aïdarous al-Zoubaïdi (2016-2017)ShababFlag.svg Ali Abd al-Rab ben Talab †
Flag of the Islamic State of Iraq and the Levant2.svg Abou Bilal al-Harbi[2]
Forces en présence
Drapeau du Yémen (Loyalistes)
12 000 hommes
Drapeau du Soudan (Soudan)
700 hommes
ShababFlag.svg (AQPA)
300 hommes[3]
Flag of the Islamic State of Iraq and the Levant2.svg (EI)
80-300 hommes
Pertes
107 morts, parmi lesquels 2 colonels et 1 général
1 Mirage 2000 détruit
26 morts
350 morts (en mars 2016)[4]
25 blessés

Guerre civile yéménite
Insurrection djihadiste au Yémen

Batailles

Coordonnées 12° 48′ 00″ nord, 45° 02′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Yémen

(Voir situation sur carte : Yémen)
Combat d'Aden

Le combat d'Aden est une bataille qui oppose, lors de l'insurrection djihadiste au Yémen, les djihadistes aux troupes fidèles à Abdrabbo Mansour Hadi[5].

La bataille commence le , par la reprise d'un port d'Aden par les loyalistes.

AQPA et l'EI commettent des attentats et des attaques mais seul AQPA contrôle des quartiers.

Contexte[modifier | modifier le code]

En août 2015, après la reconquête d'Aden par les loyalistes, AQPA s'installe dans les quartiers d'Aden qui sont peu surveillés ou abandonnés par les autorités[6],[7].

Le , l'organisation terroriste État islamique (dite « Daech ») vise un hôtel abritant le siège du gouvernement.

Le , le gouverneur d'Aden, Jaafar Mohammed Saad, est tué dans un attentat de la même organisation.

Le , des djihadistes ferment des universités à Aden pour cause de mixité[8]. Les autorités locales n'interviennent pas.

Le , un commandant de la Résistance populaire est tué à Al-Mansoura[9].


Chronologie[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Le , le gouverneur d'Aden et celui de Lahj, ainsi que le chef de la police d'Aden échappent à un attentat[10].

Les loyalistes mirent en place un couvre-feu.

Les 28[11] et [12], le groupe EI revendique une série d'attentats suicide et à la voiture piégée près du palais présidentiel al-Maachiq.

Février[modifier | modifier le code]

Le , les combats reprennent, faisant six morts[13]. Le , trois soldats sont assassinés par AQPA[14]. Le 12 février, cinq policiers sont tués dans des heurts avec AQPA[15],[16].

Le , le gouverneur d'Aden, Aïdarous al-Zoubaïdi et le chef de la police d'Aden, échappent à une tentative d'assassinat[17]. Imputé à AQPA, l'attentat fait trois morts parmi les terroristes[18].

Le , un attentat-suicide revendiqué par Daech fait quatorze morts dans un camp militaire[19],[20]

Le , Mazen al-Akrabi, commandant de la Résistance populaire, est assassiné par les terroristes d'AQPA[21].

Le , un général loyaliste est assassiné[22].

Le , un influent cheikh salafiste quiétiste , opposé aux djihadistes, est assassiné[23].

Le , un attentat-suicide fait quatre morts et cinq blessés au sud de la ville[24].

Mars[modifier | modifier le code]

Le , seize personnes dont des nonnes des missionnaires de la Charité, fondés par mère Teresa, des résidents retraités[25] et des employés d'hospices sont assassinés[26]. Selon les premiers éléments, Daech serait impliqué[27]. Pour sa part, AQPA nie être responsable de l'attaque[28]. Par ailleurs, les auteurs de l'attaque ont aussi enlevé un prêtre[29].

Le , le chef de la police du quartier de Tawahi est assassiné par des djihadistes[30].

Le , les combats reprennent entre loyalistes et AQPA pour le contrôle du quartier de Mansoura[31]. Au total, entre samedi et dimanche 13 mars, dix-sept terroristes et deux policiers sont tués, les premiers, visés par la coalition sunnite, envoyèrent des renforts depuis les autres régions qu'ils contrôlent, alors que les combats sont encore en cours[32].

Le , un avion Mirage 2000 appartenant aux Émirats arabes unis s'écrase à Aden, tuant les deux pilotes[33]. AQPA prétend l'avoir abattu même si la coalition parle de panne[33].

Le , une série de trois attentats-suicides font vingt-sept morts, dont dix civils[34], et sont revendiqués par Daech[35].

Le , les combats reprennent entre loyalistes et membres d'AQPA, et les loyalistes reprennent la prison de Mansoura[36].

Avril[modifier | modifier le code]

Le , un kamikaze d'AQPA tue quatre recrues de l'armée[37]. Le 16 du même mois, quatre autres soldats sont tués par une voiture piégée à l'aéroport[38].

Le , un colonel de police est tué dans la ville[39].

Mai[modifier | modifier le code]

Le , quatre policiers sont tués dans un attentat[40].

Le 23 mai, quarante-cinq militaires sont tués par deux attentats de Daech[41].

Juillet[modifier | modifier le code]

Le , jour de l'aïd el-Fitr, AQPA tenta de prendre une base située à Khour Maksar, faisant sept morts après l'explosion de deux voitures piégées[42].

Le , Daesh revendique un attentat au quartier Al-Mansoura faisant quatre morts et six blessés parmi les policiers[43].

2017[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Le 5 novembre 2017, des djihadistes de l'État islamique mènent une attaque contre le quartier général de la brigade criminelle d'Aden. Ils s'emparent du bâtiment et prennent plusieurs otages, dont deux policières qui sont exécutées par balle. Les forces de sécurité yéménites reprennent d'assaut le bâtiment le 6 novembre. Le bilan des combats est de 29 morts pour les forces de sécurité, six civils tués (dont deux enfants), au moins trois djihadistes tués par balle et quatre autres ayant péri dans des attaques kamikazes[44].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://twitter.com/yemen_updates/status/708745042891051010
  2. Gregory D. Johnsen, « This Man Is The Leader In ISIS's Recruiting War Against Al-Qaeda In Yemen », sur BuzzFeed (consulté le 20 mars 2016)
  3. « Yémen: violents affrontements dans le sud, à Aden et autour de Taëz - Moyen-Orient - RFI », sur rfi.fr (consulté le 14 mars 2016)
  4. « L'expansion jihadiste semble irrésistible au Yémen », sur LExpress.fr (consulté le 15 mars 2016)
  5. AFP, « Yémen: couvre-feu à Aden après des combats ayant fait 17 morts », sur Le Point, (consulté le 4 janvier 2016)
  6. « Al-Qaida profite du vide laissé par les combats au Yémen », sur Le Monde.fr (consulté le 15 mars 2016)
  7. « Al-Qaïda s'implante à Aden » (consulté le 15 mars 2016)
  8. « Yémen: des jihadistes ferment des établissements universitaires à Aden - Moyen-Orient - RFI », sur rfi.fr (consulté le 7 janvier 2016)
  9. « Yémen : un dirigeant d'une milice pro-gouvernenentale tué à Aden » (consulté le 15 mars 2016)
  10. « Le gouverneur et le chef de la police d’Aden, ainsi que le gouverneur de Lahj, dans le sud du Yémen, ont échappé mardi à un attentat », sur Libération.fr (consulté le 6 janvier 2016)
  11. « Yémen: l’EI revendique un attentat meurtrier près du palais présidentiel à Aden », sur Libération.fr (consulté le 30 janvier 2016)
  12. « Yémen: sept morts dans un nouvel attentat suicide à Aden » (consulté le 30 janvier 2016)
  13. « Yémen : au moins 6 morts dans des combats à Aden impliquant El-Qaëda », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 9 février 2016)
  14. « Yémen: trois soldats abattus à Aden dans une attaque imputée à el-Qaëda », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 11 février 2016)
  15. « Yémen: cinq policiers tués dans une attaque attribuée à el-Qaëda », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 12 février 2016)
  16. « Au moins 6 morts dans des combats à Aden impliquant Al-Qaïda », sur Libération.fr (consulté le 14 février 2016)
  17. « Yémen : le gouverneur d'Aden sort indemne d'une embuscade », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 16 février 2016)
  18. « Yémen: le gouverneur d'Aden échappe à un attentat imputé à el-Qaëda, 3 morts », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 16 février 2016)
  19. « Yémen: au moins 9 morts dans un attentat suicide à Aden » (consulté le 17 février 2016)
  20. « Yémen: 14 soldats tués dans un attentat suicide revendiqué par l'EI » (consulté le 17 février 2016).
  21. « Al Qaïda s'empare d'une ville côtière du sud du Yémen », sur L'Obs (consulté le 21 février 2016)
  22. « Yémen: un général de l'armée abattu à Aden », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 22 février 2016)
  23. « Yémen: un religieux salafiste tué à Aden », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 28 février 2016)
  24. Le Point, magazine, « Nouvel attentat suicide dans le sud du Yémen, quatre morts », sur Le Point (consulté le 29 février 2016)
  25. « Yémen. 16 morts dans l'attaque d'une maison de retraite », sur Ouest-France.fr (consulté le 7 mars 2016)
  26. « Yémen : attaque sanglante d’un hospice catholique à Aden », sur Le Monde, (consulté le 4 mars 2016)
  27. « Yémen: 16 morts dans une attaque contre un hospice des sœurs de Mère Teresa », sur L'Obs (consulté le 4 mars 2016)
  28. Eugénie Bastié, « Quatre religieuses de l'ordre de Mère Teresa assassinées au Yémen », sur Le Figaro (consulté le 5 mars 2016)
  29. « Yémen : un prêtre indien enlevé par les assaillants d'un hospice à Aden (sécurité) », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 7 mars 2016)
  30. « Yémen: un chef de police tué à Aden », sur Métro (consulté le 5 mars 2016)
  31. « Yémen: accrochages à Aden et combats autour de Taëz assiégée », sur LExpress.fr (consulté le 12 mars 2016)
  32. « Yémen: nouveaux accrochages à Aden, 19 morts, dont 17 combattants d'el-Qaëda », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 13 mars 2016)
  33. a et b « Un Mirage des Emirats s'écrase au Yémen », sur leparisien.fr (consulté le 14 mars 2016)
  34. « Yémen: au moins 22 morts dans trois attentats suicide à Aden (responsable) », sur LExpress.fr (consulté le 25 mars 2016)
  35. « Yémen. L'État islamique revendique le triple attentat ayant fait 27 morts », sur Ouest-France.fr (consulté le 26 mars 2016)
  36. Lefigaro.fr avec AFP, « Yémen: combats entre soldats et Al-Qaïda », sur Le Figaro (consulté le 30 mars 2016)
  37. Lefigaro.fr avec Reuters, « Yémen: un attentat suicide fait 5 morts », sur Le Figaro (consulté le 12 avril 2016)
  38. « Yémen: 4 soldats tués dans un attentat suicide à Aden », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 17 avril 2016)
  39. « Yémen: un policier abattu par des hommes armés à Aden », sur LExpress.fr (consulté le 30 avril 2016)
  40. Le Point, magazine, « Yémen: le chef de la police d'Aden échappe à un nouvel attentat, 4 morts », sur Le Point (consulté le 1er mai 2016)
  41. « Yémen: un double attentat contre l'armée tue au moins 41 militaires à Aden », sur LExpress.fr (consulté le 29 mai 2016)
  42. « Yémen : accrochages dans une base militaire à Aden après un double attentat à la voiture piégée », sur Le Monde, (consulté le 20 juillet 2016)
  43. ome, « Yémen: 4 policiers tués dans un attentat à Aden », sur Le Figaro (consulté le 21 juillet 2016)
  44. Fin de l’attaque de l’Etat islamique qui a fait 35 morts au Yémen, Le Monde, 6 novembre 2017.