Bataille de Taëz (2015-2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir bataille de Taëz.
Bataille de Taëz
Description de cette image, également commentée ci-après
Situation à Taëz en 2018 :
  • Zone contrôlée par le gouvernement yéménite
  • Zone contrôlée par les Houthis
Informations générales
Date -
(2 ans, 10 mois et 4 jours)
Lieu Ta'izz et Gouvernorat de Ta'izz
Issue Indécise.
Belligérants
Drapeau du Yémen Yémen

Opération Tempête décisive puis Opération Restaurer l'espoir

Renseignements :
Drapeau des États-Unis États-Unis

Soutenus par :
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau du Sénégal Sénégal
Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Drapeau de la Somalie Somalie
Drapeau de Djibouti Djibouti


Logo of the Yemeni Congregation for Reform (al-Islah).svg Milices Al-Islah (2015)[1],[2]
Résistance populaire


Flag of South Yemen.svg Conseil de transition du Sud (depuis 2017)

Drapeau du Yémen Résistance nationale Flag of the Tihamah Resistance.svg Résistance de Tihama

Soutenus par :
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis


ShababFlag.svg Al-Qaïda dans la péninsule arabique (depuis 2016)


Drapeau de l'État islamique État islamique
Comité révolutionnaire-Conseil politique suprême (depuis 2016)
Commandants
Drapeau du Yémen Ali al-Maamari (en exil)
Drapeau du Yémen Adnan al-Hammadi
Hamoud al-Mekhlafi[4]
Drapeau de l'Arabie saoudite Abdallah al-Sahian †[5]
Drapeau des Émirats arabes unis Soltane al-Ketbi †[5]
Drapeau du Yémen Tarek Saleh (depuis 2018)
Drapeau du Yémen Abdallah Yahia al-Hakem[6]
Houthis Logo.png Ibrahim Badr al-Houthi †[7]
Houthis Logo.png Abou Azzam †
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
inconnuesinconnues

Guerre civile yéménite
Insurrection djihadiste au Yémen

Batailles

Coordonnées 13° 34′ 44″ nord, 44° 01′ 19″ est

Géolocalisation sur la carte : Yémen

(Voir situation sur carte : Yémen)
Bataille de Taëz

La bataille de Taëz est une bataille qui oppose, lors de la guerre civile yéménite, les Houthis aux partisans d'Abdrabbo Mansour Hadi et qui se déroule depuis le 22 mars 2015[8],[9],[10],[11].

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : guerre civile yéménite.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Pro-Houthis[modifier | modifier le code]

En plus des Houthis, les forces armées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh participent également aux combats jusqu'à la mort de celui-ci lors de la bataille de Sanaa contre les Houthis.

Anti-Houthis[modifier | modifier le code]

Du côté des forces anti-houthistes, 35 formations participent à la bataille : la 35e brigade des blindée des forces armées fidèles au président Abdrabbo Mansour Hadi, des séparatistes du Mouvement du Sud, des groupes salafistes, des groupes liés aux Frères musulmans d'Al-Islah, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et même des éléments de l'État islamique[12].

La bataille de Taëz constitue une particularité du fait que les djihadistes qu'Al-Qaïda dans la péninsule arabique y combattent aux côtés des groupes soutenus par la coalition arabe[12]. Selon Jean-Philippe Rémy, reporter pour Le Monde : « La branche locale d’AQPA a beau tenter de se faire discrète, éviter les drapeaux, les tenues trop reconnaissables, et se présenter de préférence sous l’appellation d’Ansar Al-Charia, cela ne trompe personne, même si une partie des combattants sont des fusils à louer »[12].

Déroulement[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Le , les Houthis prennent le contrôle de l'aéroport de Taëz[8]. Le lendemain 23 mars, ils entrent dans la ville[9],[10],[11].

Situation à Taëz en juillet 2015 :
  • Zone contrôlée par le gouvernement yéménite
  • Zone contrôlée par les Houthis

Le , les loyalistes parviennent à reprendre l'essentiel de la ville[13]. Cependant, le 16 août, les Houthis reprennent le terrain perdu[14].

Depuis, la ville est assiégée par les Houthis[15],[16],[17],[18],[19].

En octobre 2015, la coalition largue des armes aux loyalistes[20].

2016[modifier | modifier le code]

Le , la coalition largue des vivres aux habitants de Ta'izz[21].

Le , un journaliste d'Al Jazeera est enlevé, ainsi que des membres de son équipe[22]. Le jour-même, de l'aide parvient à Taëz[23] : seuls certains quartiers en bénéficient[24]. Le 22 du même mois, la Résistance populaire accuse les Houthis d'être responsables de son enlèvement[25]. Le , les journalistes enlevés sont libérés[26].

Le , de l'aide est acheminée[27]. Le , les loyalistes reprennent le district de Misrakh, au sud de Taëz, tandis qu'un photographe de la chaîne loyaliste Yemen TV est assassiné par les rebelles dans la ville[28]. Vers la fin du mois de février 2016, une présence de combattants de l'organisation terroriste Al-Qaïda dans la péninsule arabique est signalée dans la ville[29].

Le , les loyalistes reprennent al-Misrakh, ainsi que les banlieues sud et ouest de Taëz, tandis que des colonnes des Houthis se replient vers Al Hodeyda[30]. Dans la soirée, les loyalistes annoncent avoir brisé le siège de la ville[31]. Après la reprise de l'entrée ouest de la ville, les affrontements ont fait au total quarante-huit morts et cent-vingt blessés[32]. Le , les Houthis tentent de reprendre la banlieue sud-ouest de la ville, récemment perdue au profit des loyalistes, puis ils sont visés par des raids de la coalition[33].Le , un journaliste indépendant est tué par les Houthis [34].

En avril 2016, la Résistance populaire à Marib propose d'appuyer les forces anti-Houthis en hommes et en armes[35]. Le 11 avril, les loyalistes accusent les rebelles d'avoir violé, à Taëz, le cessez-le-feu entré en vigueur dans tout le pays la veille[36].

En juillet 2016, des djihadistes détruisent un mausolée soufi médiéval[37].

Situation à Taëz en août 2016 :
  • Zone contrôlée par le gouvernement yéménite
  • Zone contrôlée par les Houthis

Le , après la fin des pourparlers de paix, les loyalistes lancent une offensive pour briser le siège, provoquant la mort de treize soldats loyalistes et de cinq rebelles[38]. Le , l'armée loyaliste affirme avoir partiellement brisé le siège, tandis que les rebelles ont laissé derrière eux des explosifs, bloquant l'accès aux routes[39].

Le , des manifestants demandent la levée du siège et lors du sermon de l'aïd al-Adha, l'imam de Taëz apporte son soutien à cet appel[40].

Entre le 14 septembre et le , 27 rebelles et 13 combattants progouvernementaux ont péri dans une offensive rebelle autour de Taëz et à Kirsh[41]. L'offensive a été mise en échec dans la région de Wadi Dhoubab qui commande l'accès au secteur ouest de Taëz. Au même moment, les rebelles et leurs alliés acheminent des renforts dans la province de Lahj pour tenter de conquérir des hauteurs surplombant le détroit de Bab al-Mandeb. Le 14 septembre, les forces progouvernementales, soutenues par l'aviation et l'artillerie de la coalition arabe, déjouent une attaque rebelle contre le mont Kahboub et les combats font huit morts, dont cinq rebelles.[42]. Le , des combats entre loyalistes et rebelles font respectivement 1 et 5 morts à Charija, située entre le gouvernorat de Taëz et celui de Lahij, tandis que les loyaliste reprennent cinq collines dans cette zone[43]. Entre le 20 et le , de violents combats entre rebelles et loyalistes pour le contrôle des hauteurs surplombant le détroit stratégique de Bab al-Mandeb font au moins 17 morts et de nombreux blessés. Dans ces combats 13 rebelles sont morts et 4 loyalistes dont un colonel[44].

Le 4 octobre, un attentat contre un marché populaire de la ville fait au moins 10 morts et 17 blessés. Cette attaque est attribuée aux rebelles chiites houthis[45].

2017[modifier | modifier le code]

Carte de l'offensive au printemps 2017.
  • Zone contrôlée par le gouvernement yéménite
  • Zone contrôlée par les Houthis

Le , les loyalistes reprennent le port de Mocha[46]. Le , les loyalistes reprennent totalement la ville de Mocha[47]. Le , des combats faisant vingt morts éclatent au nord de Mocha, où les loyalistes tentent d'atteindre al-Hodeïda[48].

Le , des combats entre rebelles et forces gouvernementales, pour la reprise d'un palais à Taëz, font au moins 27 morts (19 rebelles et 8 soldats). De sources militaires, les forces gouvernementales sont sur le point de reprendre le palais[49].

Le , les loyalistes, aidés de l'armée émiratie, reprennent le contrôle d'al-Khokha, située au sud du gouvernorat d'al-Hodeïda[50]. Le 25 décembre, les combats se poursuivent à Haïs et Tahtia[51].

2018[modifier | modifier le code]

Carte de l'offensive en 2018.

Le , les loyalistes repartent à l'offensive dans la ville de Taëz, qu'ils contrôlent majoritairement, tuant le commandant houthi Abou Azzam[52].

Article détaillé : bataille d'al-Hodeïda.

Le , les loyalistes entrent dans le gouvernorat d'al-Hodeïda en reprenant Haïs[53].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Yémen: reconquérir Taëz pour sécuriser le sud et progresser vers la capitale », sur L'Obs (consulté le 25 novembre 2015)
  2. « Yémen : raids aériens en soutien aux loyalistes "lâchés" par les islamistes », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 25 novembre 2015)
  3. « Southern Resistance joins the battle for Taez » (consulté le 3 mars 2016)
  4. « Emirati, Egyptian reluctance to work with locals complicates Taiz battle », sur Middle East Eye (consulté le 26 février 2016)
  5. a et b BFMTV, « Yémen: un commandant saoudien tué dans les combats », sur BFMTV (consulté le 27 décembre 2015)
  6. « Saba Net - Yemen news agency » (consulté le 24 décembre 2015)
  7. « Houthi militia chief’s brother killed in Yemen » (consulté le 27 décembre 2015)
  8. a et b « Yémen: les milices houthis prennent le contrôle de l’aéroport de Taëz - Moyen-Orient - RFI », sur rfi.fr (consulté le 28 décembre 2015)
  9. a et b « Entrée des Houthis à Taez : "Des militaires de la ville nous ont trahis" », sur Les Observateurs de France 24 (consulté le 25 décembre 2015)
  10. a et b « Yémen: le détroit stratégique de Bab al-Mandeb à la portée des Houthis » (consulté le 25 décembre 2015)
  11. a et b Georges Malbrunot, « Yémen : la bataille d'Aden se prépare », sur Le Figaro (consulté le 24 janvier 2016)
  12. a b et c Jean-Philippe Rémy, Taëz, la ligne de front, Le Monde, 1er août 2017.
  13. « Yemen loyalist forces eye Abyan after Taez » (consulté le 27 décembre 2015)
  14. « After losses, Houthis make gains in Yemen’s Taiz », sur Anadolu Agency (consulté le 27 décembre 2015)
  15. « Yémen: combats à Taëz où les rebelles bloquent une cargaison de MSF », sur i24news (consulté le 27 décembre 2015)
  16. « Abdel al-Mekhlafi, ministre du Yémen: «Nos ennemis aiment la guerre» » (consulté le 27 décembre 2015)
  17. « Yémen : les habitants de Ta’izz accusent les Houthis d’extorsion », sur Middle East Eye (consulté le 27 décembre 2015)
  18. « Au Yémen en guerre, affronter la montagne pour briser le siège de Taëz » (consulté le 27 décembre 2015)
  19. « Taëz, troisième ville du Yémen, toujours privée d'aide humanitaire (ONG) », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 28 décembre 2015)
  20. Le Figaro.fr avec AFP, « Yémen: la coalition arabe a largué des armes », sur Le Figaro (consulté le 15 janvier 2016)
  21. Lefigaro.fr avec AFP, « Yémen: de l'aide sur des zones assiégée », sur Le Figaro (consulté le 15 janvier 2016)
  22. « Un journaliste d'Al-Jazeera porté disparu au Yémen », sur TV5MONDE (consulté le 22 janvier 2016)
  23. « Yémen: entrée d'une aide médicale à Taëz, une première en 5 mois » (consulté le 18 janvier 2016)
  24. « Yémen: l'aide humanitaire a du mal à atteindre Taïz », sur La Presse (consulté le 24 janvier 2016)
  25. « Yémen: les loyalistes accusent les rebelles d'avoir enlevé deux journalistes », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 22 janvier 2016)
  26. lefigaro.fr avec AFP, « Yémen: les journalistes d'Al-Jazeera libérés », sur Le Figaro (consulté le 28 janvier 2016)
  27. « Centre d'actualités de l'ONU - Yémen : l'OMS parvient à livrer 20 tonnes de fournitures médicales vitales à Taëz », sur Centre d'actualités de l'ONU (consulté le 11 février 2016)
  28. « Yémen : les loyalistes gagnent du terrain, un journaliste tué par les rebelles », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 18 février 2016)
  29. « Yemen conflict: Al-Qaeda joins coalition battle for Taiz - BBC News », sur BBC News (consulté le 25 février 2016)
  30. « Yémen: les loyalistes progressent autour de Taëz, assiégée par les rebelles », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 11 mars 2016)
  31. « Taiz No Longer Besieged and Settlement Is within Hours - ASHARQ AL-AWSAT », sur ASHARQ AL-AWSAT (consulté le 12 mars 2016)
  32. « Les troupes pro-Hadi brisent en partie le siège de Taëz au Yémen » (consulté le 12 mars 2016)
  33. « Yémen: 55 morts dans les derniers combats entre loyalistes et rebelles », sur RTBF Info (consulté le 20 mars 2016)
  34. « Log In » (consulté le 22 mars 2016)
  35. « Yémen : La Résistance à Ma'rib s’engage à soutenir les combattants contre les Houthis à Ta’izz » (consulté le 2 avril 2016)
  36. Le Parisien, « Yemen : combats sporadiques après l'accord sur un cessez-le-feu » (consulté le 11 avril 2016)
  37. ome, « Yémen : une mosquée du XVIe siècle détruite », sur Le Figaro (consulté le 31 juillet 2016)
  38. « Yémen: quatre soldats tués dans un attentat suicide, combats à Taëz », sur LExpress.fr (consulté le 18 août 2016)
  39. ome, « Yémen: l'armée veut briser le blocus de Taëz », sur Le Figaro (consulté le 22 août 2016)
  40. « Yémen : Des manifestants réclament la levée du siège imposé par les Houthis à Ta'izz », sur Agence Anadolu (consulté le 13 septembre 2016)
  41. lefigaro.fr, « Yémen: 15 morts dans des combats » (consulté le 14 septembre 2016)
  42. lefigaro.fr, « Yémen: 40 morts en deux jours de combats » (consulté le 15 septembre 2016)
  43. « Yémen: combats entre armée et rebelles sur deux fronts », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 17 septembre 2016)
  44. lefigaro.fr, « Yémen: 17 morts dans des combats » (consulté le 21 septembre 2016)
  45. « Yémen : au moins dix civils tués dans le bombardement à Taëz attribué aux rebelles », (consulté le 4 octobre 2016)
  46. « Yémen: l'armée gouvernementale s'empare du port de Mocha sur la mer Rouge », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 27 janvier 2017)
  47. « Yémen: les forces gouvernementales reprennent le port de Mokha - Moyen-Orient - RFI », sur RFI (consulté le 12 février 2017)
  48. ome, « Yémen: 20 morts dans de nouveaux combats », sur Le Figaro (consulté le 13 février 2017)
  49. « Yémen: 27 morts dans des combats entre rebelles et forces gouvernementales », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2017)
  50. « Les forces armées annoncent la libération de la ville d'Al-Khokha au Yémen », sur wam (consulté le 24 janvier 2018)
  51. « Au Yémen, la coalition accentue les raids contre les rebelles houthistes », sur Le Monde, (consulté le 24 janvier 2018)
  52. « Yémen : offensive des forces gouvernementales dans la région de Taëz », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 26 janvier 2018)
  53. « Yémen: les rebelles chassés d'une ville de la province stratégique de Hodeida », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 6 février 2018)