Colette Fellous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fellous.

Colette Fellous, née en 1950 à Tunis, est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle effectue ses études secondaires au lycée Carnot de Tunis. Elle vit à Paris depuis l'âge de 17 ans. Elle suit des études de lettres modernes à la Sorbonne et a étudié avec Roland Barthes à l'École pratique des hautes études de 1971 à 1975[1]. Elle a créé et dirige au Mercure de France, la collection « Traits et portraits ». Depuis 1980, Colette Fellous est également productrice sur France Culture (émissions Nuits magnétiques de 1990 à 1999, puis Carnet nomade)[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Roma, Denoël, 1982
  • Calypso, Denoël, 1987
  • Guerlain, album, Denoël, 1987
  • Rosa Gallica, Gallimard, 1989
  • Frères et sœurs, Julliard, 1992
  • Midi à Babylone, Gallimard, 1994
  • Le Petit Palais, Mille et une nuits, 1995
  • Amor, Gallimard, 1997
  • Le Petit casino, Gallimard, 1999
  • Avenue de France, Gallimard, 2001
  • Ada, tu t'en souviens, n'est-ce pas ?, Inventaire/Invention, 2001
  • Maria Maria, avec Paul Nizon, Maren Sell éditeurs, 2004
  • Dernières nouvelles de l'été, éd. Elyzad, Tunis, 2005[3]
  • Aujourd'hui, Gallimard, 2005
prix Marguerite-Duras 2005
  • Plein été, Gallimard, 2007
  • Pour Dalida, Éditions Flammarion, 2010
  • Un amour de frère, Gallimard, 2011
  • La préparation de la vie, Gallimard, 2014
  • Pièces détachées, Gallimard, 2017

Comédienne[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Et si toute entière maintenant... texte pour le conte symphonique de Luc Ferrari (Brise-Glace, Paris, Ministère des Affaires Étrangères, coll. Regards Croisés, 1987) — Prix Italia 1987.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Garcin, « Colette Fellous: la leçon de Barthes », sur nouvelobs.com, (consulté le 4 avril 2014)
  2. [1]
  3. En collaboration avec Hélé Béji, Tahar Bekri, Ali Bécheur et Alain Nadaud.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :