Col des Montets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Col des Montets
Image illustrative de l’article Col des Montets
Le col des Montets et au fond, les Cornes de Loriaz
Altitude 1 461 m[1]
Massif Aiguilles Rouges / Mont-Blanc (Alpes)
Coordonnées 46° 00′ 14″ nord, 6° 55′ 24″ est[1]
PaysDrapeau de la France France
ValléeVallée de l'Arve
(sud)
Vallée de l'Eau Noire
(nord)
Ascension depuisChamonix-
Mont-Blanc
Le Châtelard
Déclivité moy.3,3 % 4,6 %
Kilométrage11,7 km 8,2 km
Accèsroute et voie ferrée route et voie ferrée
Fermeture hivernale en cas de risques d'avalanches
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Col des Montets
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Col des Montets

Le col des Montets effectue la liaison entre d'une part la vallée de Chamonix (et plus généralement la vallée de l'Arve) en France, et d'autre part la vallée de Vallorcine (France) et du Trient (canton du Valais, Suisse). Il culmine à 1 461 mètres d'altitude.

Le site[modifier | modifier le code]

Le chalet d'accueil de la réserve naturelle des aiguilles Rouges se situe au col des Montets. Un sentier botanique[2] permet aux visiteurs de découvrir la faune et la flore alpines.

Le 46e parallèle passe à proximité du sommet du col. Il est matérialisé par une plaque en fer forgé, installée dans le cadre d'un projet éducatif des écoliers de la vallée de Chamonix.

Le torrent appelé l'Eau Noire prend sa source au col des Montets et coule en direction de Vallorcine et de la Suisse.

Liaison routière et ferroviaire[modifier | modifier le code]

La ligne de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine franchit le col par un tunnel (1 883 m, le plus long de la ligne) nommé tunnel des Montets.

La route départementale 1506 passe par le sommet du col. Elle se poursuit en Suisse par la route cantonale 203, où elle permet de rejoindre Martigny via Le Châtelard, Trient et le col de la Forclaz.

La route est régulièrement fermée en hiver, en raison du risque d'avalanches. C'est pourquoi, lors de la construction de la ligne ferroviaire de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine, un passage pour piétons a été prévu au côté de la voie, afin de mieux désenclaver la vallée de Vallorcine en hiver. En 1984, ce passage piétons a été transformé en une étroite chaussée carrossable (2,4 m de large)[3]. En cas de fermeture du col, la D 1506 est déviée par le tunnel. Un système de circulation alternée trains/automobiles est alors mis en place. Lors des travaux de rénovation de 2012-2014, la chaussée a été élargie à presque 4 m ; la voie ferrée y est désormais encastrée comme une voie de tramway[4].

Le col des Montets dans le Tour de France[modifier | modifier le code]

Depuis 1947, le col des Montets a été gravi six fois par le Tour de France cycliste[5] :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. « Promenade du sentier écologique du col des Montets », notice no IA74000215, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Jean-Pierre Gide et José Banaudo, Le chemin de fer de St. Gervais-Le Fayet à Chamonix et à la frontière suisse, vol. 1, Les Éditions du Cabri, coll. « Les trains du Mont-Blanc », , p. 52
  4. Daniel Zorloni, 2014.03.25 Bientôt le bout du tunnel. Sur la voie du Mont-Blanc Express.
  5. Fiche du col des Montets dans le « Dico du Tour »