Club athlétique sarladais Périgord noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
CA Sarlat XV
Logo du CA Sarlat XV
Généralités
Nom complet Club athlétique sarladais Périgord noir
Surnoms Cassistes
Fondation 1903
Couleurs bleu et noir
Stade Stade Christian-Goumondie
Siège Stade Christian-Goumondie
24200 Sarlat-la-Canéda
Championnat actuel Fédérale 3
Président Paul Jales et Clément Doursat
Entraîneur François Bourgeois
Ludovic Pérusin
Mathieu Repetto
Yvan Demuylder
Johnatan Laporte

Maillots

Kit left arm.png
Kit body.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png

Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Fédérale 3 2022-2023
0

Le Club athlétique sarladais est un club français de rugby à XV basé à Sarlat-la-Canéda.

Il évolue pour la saison 2022-2023 en championnat de Fédérale 3.

Histoire[modifier | modifier le code]

La saison 1968-1969, voit l’arrivée d’une recrue de choix Christian Goumondie (dit le « Goum’s), auréolé d’un titre de champion de France Réserve avec le Club athlétique Périgueux Dordogne. Il marque de sa classe et de sa fidélité son passage au club, et le Stade qui porte aujourd’hui son nom est la marque d’une juste récompense.

En 1969-1970, le nouveau lycée Pré de Cordy ouvre ses portes, et le Club athlétique sarladais va entrer dans l’élite du rugby national. En huitième de finale, le match de l’accession se joue à Périgueux le face à Mussidan. Devant une foule importante (4 430 entrées payantes) , les deux clubs du département se livrent un combat longtemps indécis. Sarlat l’emportera finalement 9 à 6. Au match suivant, en quart à Limoges, le CAS s’incline 9 à 8 face à Montchanin mais rejoint l’année suivante les 63 clubs de Première division.

Dans une poule « C » comportant Bègles, qui est aujourd'hui Union Bordeaux Bègles, Football club de Saint-Claude, Stade montois rugby, Beaumont-de-Lomagne, le petit Poucet réalise un bon début en ne perdant que 18-13 face au grand Sporting Union Agen Lot-et-Garonne de l’époque et se maintient grâce à une victoire en terre lotoise face à Cahors.

Le club a évolué en première division lors des saisons 1970-1971 et 1971-1972. Relégué, il effectue la saison suivante en seconde division, où il se hisse en seizièmes de finale, mais est éliminé.

En 1973-1974, toujours en 2e division, il s'impose 12-10 lors des seizièmes de finale face au Stade langonnais, mais chute en huitièmes contre l'US Salles, future finaliste de l'épreuve, restant pour la saison suivante, en seconde division.

L'nnée 1979 voit se dérouler au stade de Madrazès devant 5 000 personnes une rencontre qui oppose une sélection régionale à l’équipe de France auteur du Grand Chelem, pilotée par le « Petit Caporal » Jacques Fouroux. Ce jour-là, en présence du Président de la Fédération française de rugby Albert Ferrasse, sont officiellement créés les Barbarians français[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Le club se remobilise lors de la saison 2015-2016 et finit premier de la saison régulière, avec 64 points, devant Floirac et Belvès.

En 2017-2018, il termine 6e de la poule 9 de Fédérale 3.

En 2020, dans le cadre d'une structuration professionnelle du club, l'équipe première est dénommée sous le nom de Sarlat Rugby[8], sous l’égide de son nouveau président, Dom Einhorn.

Les deux premières saisons de l’équipe de Sarlat Rugby ont été fortement perturbées, puis finalement annulées à cause de la pandémie de Covid-19.

Après avoir déjà recruté plusieurs joueurs « solides » en 2020 pour la saison précédente, Sarlat Rugby continue sa politique de renforcement pour la saison 2021-2022, avec entre autres des joueurs comme Hemani Paea, élu joueur de l’année en Pro D2 en 2016. À l'issue de celle-ci, bien que ses résultats lui permettent d'accéder à la Fédérale 1 pour la saison suivante, (défaite en quarts de finale face au Stade nantais rugby), le club refuse cette montée et sollicite la fédération pour une rétrogradation en fédérale 3[9].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Couleurs et maillots[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Un nouveau logo est adopté par l'équipe première en 2020, dans le cadre de la structuration du club[8] avec l’arrivée de l’investisseur-entrepreneur franco-américain, Dom Einhorn, en tant que nouveau président du club. En 2022, après le départ de ce dernier, il est réadapté et fait à nouveau écho à la forme originale du nom du club, le Club athlétique sarladais.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Finaliste du challenge de l'amitié[10].
  • Finaliste du championnat de France de Fédérale 2 en 1998.
Détail des finales
Compétition Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Stade de la finale Spectateurs
Challenge Provinces Nationale B Coupe B 1993 CA Sarlat 27 - 10 Valence sportif - -
2e division 07/06/1998 Céret sportif 20 - 14 CA Sarlat Stade Ernest-Argelès, Blagnac -
Coupe des Réserves 29/06/2003 SA Condom 38 - 14 CA Sarlat Stade Jean-Trillo, Condom -
Challenge de l'Essor 05/06/2005 CA Lannemezan 50 - 31 CA Sarlat Stade Adrien-Alary, Castelsarrasin -

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le stade Madrazes à Sarlat.

En 1926, le CAS achète les parcelles d’une superficie totale de 1,438 hectare pour un prix de 11 000 francs. 6 000 sont payés par le club, les 5 000 restants sur les deniers de dix fidèles supporters sarladais[11], remboursables sur 10 ans[réf. nécessaire].

1979/1980 : sous l’impulsion de Daniel Delpeyrat, joueurs et dirigeants construisent le club House avec l’appui de la municipalité et le soutien de plusieurs entrepreneurs[réf. nécessaire].

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lalettredesarlat.com/2019/06/les-barbarians-fetent-leur-40-a-sarlat-le-10-aout-prochain/
  2. https://www.sudouest.fr/2019/06/26/rugby-sarlat-40-ans-apres-les-createurs-des-barbarians-reviennent-au-berceau-6260885-2147.php?nic
  3. https://www.sudouest.fr/2019/08/08/les-40-ans-des-barbarians-comme-si-c-etait-hier-6424618-2147.php
  4. https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/dordogne-les-legendes-du-xv-de-france-de-1977-reviennent-a-sarlat-40-ans-apres-1561572159
  5. https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Jacques-brunel-a-fete-les-barbarians/1048245
  6. https://www.asm-rugby.com/actus/interview-jean-pierre-romeu
  7. https://api.www.ffr.fr/wp-content/uploads/2019/06/Centenaire_complet_BAT.pdf
  8. a et b Franck Delage, « À Sarlat, le club de rugby a désormais sa boutique en ligne », Sud Ouest, (consulté le ).
  9. Franck Delage, « Le club de rugby refuse l'accession en Fédérale 1 », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 23.
  10. Les Cahiers de l'Équipe no 55
  11. Georges Maleplate, cafetier, Étienne Gratadou, commis de trésorerie, Émile Delair, serrurier, Louis Arlet maire de Sarlat et conseiller général, avoué, adjoint au Maire, Léon Jean Merly, agent d’assurance, Pierre Barret, tonnelier, Émile Frit, négociant, Gabriel Sourie, voyageur, André Lasserre, industriel, Robert Sanfourche, menuisier.

Liens externes[modifier | modifier le code]