David Ellis (rugby à XIII)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ellis et David Ellis.
David Ellis

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (61 ans)
à Leeds
Position troisième ligne (XIII)
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a


1983-1985
Castleford Tigers
Keighley Cougars
Doncaster RLFC
Brisbane
Corbeil XIII
Bataillon de Joinville


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
1995-1998
1998
2001-2005
2005-2008
2008-2009
2000-2011
2009-2011
2012-2015
2012-2015
2015-2017
US Villeneuve XIII
Racing club de France
Gloucester RFC (Adj.)
Castres olympique (Def.)
CA Brive (Def.)
Drapeau : France France (Def.)
London Irish
US Bergerac Rugby
Lyon OU (Con.)
Lyon OU

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.

David Ellis, né le 12 mai 1957 à Leeds, est un joueur anglais de rugby à XIII qui évoluait au poste de troisième ligne. Il est ensuite devenu entraîneur. Il est surnommé « le petit terminator ». Son arrière, arrière, grande oncle est William Webb Ellis, homme auquel on a longtemps prêté l'invention du rugby[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire du Yorkshire, il est mineur de fond à l'âge de 16 ans du côté de Leeds. Après 10 ans passés sous terre à extraire le minerai, David Ellis est jeté hors des mines de Leeds par la politique de rigueur de Margaret Thatcher au terme de la terrible année de grève de 1984-1985.

Il y perd tout mais rebondit et profite de ses talents dans la Rugby League (rugby à XIII) pour entamer une solide carrière qui l'amène jusqu'en Australie.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

1996-1998 : Des débuts à Villeneuve-sur-Lot[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, David Ellis prend en main au poste d'entraîneur l'équipe rugby à XIII de Villeneuve-sur-Lot avec réussite. Durant ses trois ans au poste, le club atteint à trois reprises la finales du Championnat de France en 1996, 1997 et 1998 dont un titre en 1996. Il également part à la création du Paris Saint-Germain Rugby League aux côtés de Jacques Fourroux. Il suit également ce dernier au Racing Club de France en 1998 et met un premier pied dans le rugby à XV.

2001-2005 : Gloucester[modifier | modifier le code]

IL prend ensuite en main l'équipe de rugby à XV de Gloucester où ils cotoient Philippe Saint-André et Laurent Seigne. Des joueurs français sont présents tels Olivier Azam ou Patrice Collazo. Leur capitaine est alors Phil Vickery. Il y reste quatre saisons remportant le Championnat d'Angleterre en 2002 et la Coupe d'Angleterre en 2003.

Parallèlement, il est chargé de la défense de l'équipe de France de rugby à XV de 2000 jusqu'en 2011.

2005-2009 : Castres olympique puis Brives[modifier | modifier le code]

Gardant un bon souvenir de la France, il rejoint Laurent Seigne à Castres. Septième en 2006, il part au

cours de la saison 2008 pour Brive et de démissionner de Castres.

A Brives, l'expérience n'est pas concluante et David Ellis décide de quitter le club en 2009.

2009-2011 : London Irish[modifier | modifier le code]

Il revient en Angleterre et devient entraîneur adjoint aux London Irish en Championnat d'Angleterre.

2012-2017: Lyon[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur (de la défense)[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Il existe quatre catégories dans la hiérarchie des récompenses de D. Ellis, après les rencontres disputées par le XV de France :

  • Le « 100 % plaqueur » pour celui qui n'a rien raté.
  • Le « meilleur plaqueur » pour l'auteur du plus grand nombre de plaquages.
  • Le « destructeur » pour le plus gros « tampon ».
  • La « tondeuse à gazon » pour le plaquage le plus bas.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La fabuleuse histoire de David Ellis, ladepeche.fr, 1er février 2006

Liens[modifier | modifier le code]