Cliff Burton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cliff et Burton.
Cliff Burton
Nom de naissance Clifford Lee Burton
Naissance
Castro Valley, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (24 ans)
Dörarp (commune de Ljungby)
Drapeau de la Suède Suède
Activité principale bassiste, compositeur
Genre musical Heavy metal, thrash metal, speed metal
Instruments Basse, Piano, guitare, chant
Années actives 1981 - 1986
Labels Megaforce, Elektra
Site officiel Official Metallica website

Clifford Lee "Cliff" Burton né le à Castro Valley, Californie, et mort le à Dörarp, dans la commune de Ljungby en Suède, était un musicien américain principalement connu pour être le deuxième bassiste du groupe de thrash metal Metallica.

Burton rejoint le groupe en 1982 en remplacement de Ron McGovney. Il enregistre avec eux les trois premiers albums studio du groupe Kill 'Em All, Ride the Lightning et Master of Puppets, qui ont tous rencontré un succès commercial et critique. Burton était connu pour son approche "lead bass", permettant à la basse de jouer un rôle mélodique et soliste, en plus de tenir les bases harmoniques et rythmiques du groupe.

Le 27 septembre 1986, Burton décède lorsque le bus de tournée du groupe se renverse dans les régions rurales du sud de la Suède. Burton a été, à titre posthume, intronisé au Rock and Roll Hall of Fame avec Metallica le 4 avril 2009. En 2011, un sondage en ligne des lecteurs de Rolling Stone l'a classé neuvième des dix plus grands bassistes de tous les temps[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Clifford Lee Burton est né de Ray (né en 1928) et Jan Burton. Il avait un frère, Scott et une sœur Connie. L'intérêt de Burton pour la musique s'éveille lorsque son père l'initie à la musique classique et commence à prendre des leçons de piano. Durant son adolescence, Burton s'intéresse au rock, à la musique classique et finalement au heavy metal. Il a commencé à jouer de la basse à 13 ans, après la mort de son frère. Ses parents ont rapporté de lui qu'il disait vouloir « être le meilleur des bassistes, pour mon frère »[2]. Il pratiquait son instrument jusqu'à six heures par jour même après avoir rejoint Metallica.

Avec la musique classique et le jazz, les autres premières influences de Burton variaient du rock sudiste, à la country en passant par le blues[3]. Burton a également cité Geezer Butler de Black Sabbath, The Misfits, Phil Lynott et Thin Lizzy, ainsi que Geddy Lee de Rush comme influences sur sa façon de jouer[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Alors qu'il était encore étudiant à Castro Valley High School, Burton a formé son premier groupe appelé EZ-Street. Le groupe a pris son nom d'un bar topless de la Bay Area. Les autres membres du EZ-Street sont le futur guitariste de Faith No More "Big" Jim Martin et le futur batteur d'Ozzy Osbourne et de Faith No More Mike Bordin. Burton et Martin ont poursuivi leur collaboration musicale après avoir été élèves à Chabot College à Hayward, en Californie. Leur deuxième groupe, Agents of Misfortune, a participé à un concours de lz Hayward Area Recreation Department's en 1981. Leur audition a été enregistrée sur vidéo et met en vedette certains des premiers témoignages du style de jeu de Burton. La vidéo montre également Burton jouant des parties de ce qui allait par la suite être devenir deux morceaux de Metallica : son solo de basse, "(Anesthesia) Pulling Teeth", et l'intro chromatique de "For Whom the Bell Tolls"[3]. Burton rejoint son premier grand groupe Trauma, en 1982. Burton a enregistré la piste "Such a Shame" avec le groupe sur la seconde compilation de Metal Massacre.

En 1982, Trauma s'est rendu à Los Angeles pour jouer au Whisky a Go Go[3]. Parmi les personnes présentes il y avait James Hetfield et Lars Ulrich, tous deux membres de Metallica, qu'ils avaient formé l'année précédente. En entendant "this amazing shredding",qui devint plus tard "(Anesthesia) Pulling Teeth" (d'après Hetfield), les deux vont à la recherche de ce qu'ils croyaient être un guitariste incroyable. Quand ils apprennent que ce qu'ils avaient entendu était un solo de basse par Burton, ils décident de le recruter pour leur propre groupe et lui demandent de remplacer le bassiste Ron McGovney. Burton trouvait que son groupe "Trauma" "commençait à être un peu trop commercial"[5], il accepte alors la proposition. L'idée d'avoir à se déplacer à Los Angeles ne lui plaisant pas, il fait savoir qu'il ne se joindrait au groupe que si les membres déménageaient de Los Angeles à San Francisco[3]. Metallica, désireux d'avoir Burton dans le groupe, quittent leur ville d'origine de Los Angeles pour une maison dans El Cerrito[6], une ville située dans la baie de San Francisco.

Le premier enregistrement de Burton avec Metallica est la démo Megaforce. Une démo que le groupe avait fait avant que Burton les ai rejoint, No Life 'til Leather, a réussi à venir entre les mains de John Zazula, propriétaire de Megaforce Records[7]. Le groupe déménage à Old Bridge, dans le New Jersey, et obtient rapidement un contrat d'enregistrement avec le label de Zazula[7]. Son premier album, Kill 'Em All, contient le célèbre morceau de basse de Burton, "(Anesthesia) Pulling Teeth", qui utilise des pédales d'effets, comme une pédale wah-wah, pas couramment utilisées par les bassistes.

Le premier album studio du groupe devait initialement être intitulé Metal Up Your Ass[8], mais à la suite de conflits avec leur label et le refus des distributeurs de commercialiser l'album sous ce titre, Burton déclare : "We should just kill 'em all, man", ce qui donne l'idée du nouveau titre aux autres membres du groupe. L'album est publié le 26 juillet 1983 par Megaforce Records.

Le deuxième album studio du groupe, Ride the Lightning, a amélioré la notoriété du groupe[9]. Les capacités d'écritures de Burton sont de plus en plus évidentes, et il est crédité sur six des huit chansons de l'album[10]. Le style de jeu et l'utilisation d'effets de Burton est présenté sur deux pistes : l'intro chromatique "For Whom the Bell Tolls", et la "lead bass" sur "The Call of Ktulu".

La musicalité croissante de Ride the Lightning attire l'attention des grandes maisons de disque[7]. Metallica signe chez Elektra Records, et commence à travailler sur son troisième album, Master of Puppets, qui est considéré par la plupart des critiques comme étant un album marquant du heavy metal[11]. Burton est en vedette fortement sur un certain nombre de pistes, notamment sur le morceau instrumental "Orion", qui met encore une fois en vedette le style de jeu de basse de Burton. L'album contient également sa chanson préférée de Metallica Master of Puppets[12]. L'album Master of Puppets a permis une percée commerciale du groupe[13], mais sera le dernier album de Burton avec Metallica.

Le dernier concert de Burton a lieu à Stockholm, en Suède, au Solnahallen Arena le 26 septembre 1986[14].

Mort[modifier | modifier le code]

Stèle commémorative près du site de l'accident, à côté un CD de Master of Puppets

Lors de la partie européenne du « Damage Inc. Tour » pour promouvoir l’album Master of Puppets, le groupe s’était plaint des cabines de couchage de leur bus de tournée qui étaient insatisfaisantes et peu confortables. Pour décider qui allait prendre les meilleures couchettes, Kirk Hammett et Burton jouent aux cartes[15]. Dans la soirée du 26 septembre 1986, Burton remporte le match avec un as de pique, obtenant ainsi le premier choix des lits superposés et lançe alors à Hammett « Je veux ta couchette ! » Hammett lui a répondu : « Très bien, tu peux prendre ma couchette, je vais dormir à l’avant, elle est probablement mieux là-bas de toute façon ». Burton dormait, peu avant 7 heures le 27 septembre, lorsque, selon le chauffeur, le bus a dérapé sur la route (la E4, à environ 20 km au nord de Ljungby)[16], et s'est renversé dans l'herbe. Burton a été projeté par la fenêtre du bus, et ce dernier s'est écrasé sur lui. Les secours ont essayé de le sauver et ont réussi à soulever le bus un peu à l’aide d’une grue. Mais, avant d’avoir pu le récupérer, le poids du bus est devenu trop important pour la grue qui s'est écrasé de nouveau sur le sol. Le lieu de l'accident est situé dans la municipalité de Ljungby, près de Dörarp dans les régions rurales au sud de la Suède[17].

James Hetfield a déclaré plus tard qu’il croyait d'abord que le bus s'était retourné parce que le conducteur était ivre. Il a affirmé avoir marché sur de longues distances sur la route à la recherche de verglas et n'en trouva pas. Le photographe local indépendant Lennart Wennberg (qui était sur la scène de l’accident le lendemain matin) questionné plus tard dans une interview sur la probabilité que le verglas ait causé l’accident, a déclaré qu’il était « hors de question », car la route était sèche et la température d'environ deux degrés Celsius. Cela a été confirmé par la police qui n’a pas trouvé de glace sur la route. Le détective Ljungby Arne Pettersson a été cité dans un journal local pour avoir dit que les traces sur le lieu de l’accident étaient exactement comme celles observées lorsque les pilotes s'endorment au volant. Toutefois, le pilote a déclaré « sous serment », qu'il avait dormi pendant la journée et était donc entièrement reposé. Son témoignage a été confirmé par le conducteur du second bus qui transportait l’équipage et le matériel du groupe[16]. Aucune accusation n’a été portée contre le conducteur[18].

Héritage[modifier | modifier le code]

Un memorial pour Burton à Ljungby, en Suède.

Burton a été incinéré et ses cendres dispersées au Maxwell Ranch[15]. Lors de la cérémonie, la chanson Orion a été jouée. Les paroles …cannot the Kingdom of Salvation take me home issues de To Live Is to Die sont écrites sur la pierre commémorative de Burton. Peu de temps après la mort de Burton, Jason Newsted de Flotsam and Jetsam est devenu le nouveau bassiste de Metallica, un poste qu’il a occupé jusqu’à sa démission en 2001. Le rôle a depuis été comblé par Robert Trujillo, ancien bassiste de Suicidal Tendencies et Ozzy Osbourne.

L’hommage rendu à Burton le plus connu et qui ne vienne pas directement de Metallica est la chanson In My Darkest Hour du groupe de thrash metal Megadeth. Selon Dave Mustaine, après avoir appris le décès de Burton, il s’est assis et a écrit la musique pour la chanson en une seule séance. Les paroles, cependant, ne sont pas liées à la mort de Burton. Mustaine a été guitariste de Metallica dans les premiers jours et était un ami proche de Burton à l'époque. Mustaine a déclaré que la chanson a été inspirée par la mort de Burton[19].

Le 3 octobre 2006, une pierre commémorative a été dévoilée en Suède près de la scène de l'accident mortel. Le monument est situé près du terrain de stationnement à Gyllene Rasten.

Le groupe de thrash metal Anthrax a dédié son album Among the Living à Burton, tout comme Metal Church avec The Dark.

Le 4 avril 2009, Burton a été intronisé à titre posthume au Rock and Roll Hall of Fame, avec les autres membres de Metallica. Lors de la cérémonie, l'introduction est acceptée par son père Ray Burton, qui rejoint le groupe sur scène. Il indique que la mère de Cliff était en fait le plus grand fan de Metallica.

Une biographie, To Live Is to Die: The Life and Death of Metallica's Cliff Burton, écrite par Joel McIver, a été publiée par Jawbone Press en juin 2009. Hammett a écrit la préface de l'ouvrage[20].

Équipement[modifier | modifier le code]

Guitare basse

Amplificateurs

  • Mesa Boogie 4"x12" Cabinets & 1"x15" Cabinets
  • Ampeg SVT-1540HE Classis Series Enclosure

Effets

Cliff Burton Signature Bass[modifier | modifier le code]

L'Aria Pro étant l'un des instruments de Cliff qu'il utilisait le plus, Aria guitars sort en janvier 2013 une réplique de la basse de Cliff appelée Aria Pro II Cliff Burton Signature Bass. L'information est révélée par le site officiel de Metallica. Ils avaient obtenu la permission de la famille de Cliff et de ses acolytes de Metallica pour la production de l'instrument. La basse a été officiellement dévoilée au NAMM à Anaheim, en Californie. Le 25 janvier 2013, le père de Cliff, Ray Burton, a assisté au communiqué de presse où il a fait une introduction, signé des autographes et a parlé de Cliff et de l'instrument. Le bassiste Robert Trujillo était également présent et a été le premier à essayer la basse où il a joué "Anesthesia (Pulling Teeth)"[22], On ne sait pas si d'autres membres de Metallica ont assisté à l'événement. Ray Burton a également parlé de la basse en disant : "What a beautiful instrument and a wonderful tribute to Cliff"[23].

Specifications

  • Headstock: Original SB Design
  • Neck Shape: Standard, Medium
  • Neck: 7 Ply Maple/Walnut
  • Neck Joint: Neck-through, Heel-less Cutaway
  • Tuners: Handmade Solid Brass Tuner Buttons, 24 K Gold Plated
  • Nut: 40 mm Width Solid Brass
  • Truss rod Cover: Solid Brass
  • Headstock Front Inlays: Patent Statement
  • Headstock Back Inlay: Cliff Burton Authorized Signature
  • Fretboard Scale: 34" or 864 mm
  • Frets: 24 Frets
  • Fretboard: Rosewood
  • Fretboard Inlays: Cat Eye, Mother of Pearl Inlays
  • Body Shape: Original SB Shape, Super Balanced Body
  • Body Material: Alder
  • Pickup: Aria MB-V Passive Pickup
  • Controls: 1xVolume, 1xTone, 1-Dual Sound Mini-Toggle Switch
  • Knobs: Black SB Knobs
  • Tailpiece: Solid Brass With 24K Gold Plated Saddles and Black Plated Body
  • Strap Pins: 18K Gold Plated Solid Brass
  • Strings: Rotosound RS66LB (35, 55, 70, 90)
  • Certificate: Certificate of Authenticity Signed by Ray Burton and Toshi Matsumura
  • Case: Deluxe Ostrich Hardshell Case With Gold Hardware[23]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

  • Ride the Lightning (1983)
  • Master of Puppets (1985)

Compilations[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Metallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Weekend Rock Question: Who is the Best Bass Player of All Time? »,‎ (consulté le 8 juin 2013)
  2. (en) O., Harald, « Interview link » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Allmetallica.com, consulté le
  3. a, b, c et d (en) Ellefson, David, « The King of Metal Bass », Bass Player Magazine,‎ février, 2005 (consulté en 04-26 2007)
  4. (en) « Cliff Burton: Information », Answers.com
  5. (en) « Cliff Burton R.I.P. Interview », Metallicaworld.com (consulté le 26 avril 2007)
  6. JoyZine - Interview with Metallica by Ron Quintana
  7. a, b et c (en) « Metallica History Part 1 », Metallica (consulté le 26 avril 2007)
  8. (en) « Metallica - Metal Up Your Ass » (consulté le 30 mai 2013)
  9. (en) « Ride the Lightning », AllMusic (consulté le 26 avril 2007)
  10. (en) Allmusic Guide, Ride the Lightning review. Retrieved 2007-26-04.
  11. (en) 1001 Albums You Must Hear Before You Die, p.548.
  12. (en) Cliff Burton R.I.P. Interview. Retrieved 2007-26-04.
  13. (en) Metallica > Charts & Awards > Billboard Albums.. Retrieved 2007-26-04.
  14. (en) metal-george's Cliff Burton Page. Retrieved 2007-26-04.
  15. a et b (en) « Cliff in Our Minds Biography », Cliff In Our Minds (consulté le 9 décembre 2007)
  16. a et b (en) Joel McIver, Justice for All: The Truth about Metallica, Omnibus Press, (ISBN 9780711996007, lire en ligne), p. 159–165.
  17. (en) « Metallica History Part 2 », Metallica (consulté le 23 décembre 2006)
  18. (en)  (). Behind the Music: Metallica [Television production].
  19. (en) « Dave Mustaine: Countdown to Extinction », Guitar World (consulté le 27 novembre 2010)
  20. (en) « BLABBERMOUTH.NET - METALLICA Guitarist Provides Foreword To First-Ever CLIFF BURTON Biography », Roadrunnerrecords.com (consulté le 30 décembre 2009)
  21. http://www.metallicaworld.co.uk/cliff_burton_equipment_list.htm
  22. (en) http://www.youtube.com/watch?v=Dm_VBvI3x7g
  23. a et b http://www.metallica.com/news/20130116-463284.asp