…And Justice for All (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'album de Metallica. Pour la chanson du même groupe, voir ...And Justice for All.
…And Justice for All

Album de Metallica
Sortie
Enregistré janvier – mai 1988
One on One Studios, Los Angeles, Californie
Durée 65:18
Genre Thrash metal, metal progressif
Format Vinyle, CD, K7 audio
Producteur Metallica, Flemming Rasmussen
Label Elektra Records

Albums de Metallica

Singles

  1. Harvester of Sorrow
    Sortie : [1]
  2. Eye of the Beholder
    Sortie : [2]
  3. One
    Sortie : [3]

…And Justice for All est le quatrième album studio du groupe de thrash metal Metallica sorti le par Elektra Records.

Le titre de l'album est une allusion aux quatre derniers mots du serment d'allégeance au drapeau des États-Unis. Les chansons de …And Justice For All ont pour thèmes la douleur (Harvester of Sorrow), l'injustice (…And Justice for All), la folie (The Frayed Ends of Sanity) et la mort (To Live Is to Die). Cet album a été composé à la suite du décès de Cliff Burton qui sera remplacé par Jason Newsted, ancien bassiste du groupe Flotsam and Jetsam. Ce sera la troisième meilleure vente (19 millions d'exemplaires) après les albums Master of Puppets (23 millions d'exemplaires, 1986) et Metallica (25 millions d'exemplaires, 1991).

L'album marque l'entrée du bassiste Jason Newsted. Ce dernier est d'ailleurs inaudible sur l'album, il est comme "censuré", mais ce défaut sera corrigé sur le Black Album. Un fan bassiste enregistre sa propre version en 2007 et l'appelle …And Justice for Jason.

L'album est nommé en 1988 pour le Grammy Award du meilleur album de hard rock, finalement remporté par Crest of a Knave du groupe de rock progressif Jethro Tull.

L'album est cité dans l'ouvrage de référence de Robert Dimery « 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie[4] ».

Thèmes des paroles[modifier | modifier le code]

Le titre …And Justice For All a été directement inspiré par le film du même titre sorti en 1979 avec Al Pacino et qui tourne autour d'une histoire de chantage exercé sur un juge. Il s'agit également des derniers mots du Serment d'allégeance au drapeau des États-Unis « (…)one Nation under God, indivisible, with liberty and justice for all. ». Comme les paroles de la chanson parlent d'injustice, ce titre est donc ironique.

One[modifier | modifier le code]

One est considéré comme légendaire par les fans, basé sur le roman Johnny s'en va-t-en guerre (Johnny got his gun) de Dalton Trumbo adapté à l'écran et porté comme film culte et symbole de la lutte pacifiste aux États-Unis lors de la guerre du Viêt Nam. Cette chanson est sans doute l'une des plus connues de Metallica.

To Live Is to Die[modifier | modifier le code]

La chanson (et peut-être l'album entier) est un hommage au bassiste Cliff Burton décédé après l'album précédent. C'est le seul morceau de l'album pour lequel il est co-crédité, car la ligne de basse en a été composée à partir d'enregistrements inutilisés qu'il avait enregistrés avant sa mort. Bien que la piste soit considérée comme instrumentale, on peut y entendre James Hetfield réciter un court texte attribué à tort à l'époque dans son intégralité à Burton. Le premier vers a été en réalité écrit par le poète Allemand Paul Gerhardt («When a man lies, he murders some part of the world.») tandis que le second provient de La Malédiction du Rogue[5],[6], un roman de fantasy de l’écrivain américain Stephen R. Donaldson («These are the pale deaths which men miscall their lives.»). La dernière partie du texte («All this I cannot bear to witness any longer. Cannot the kingdom of salvation take me home?») a par contre été écrite par Burton[7].

Blackened[modifier | modifier le code]

La chanson parle de la pollution engendrée par l'homme, et des conséquences de cette pollution. Elle est souvent jouée par le groupe en concert[réf. nécessaire].

The Shortest Straw[modifier | modifier le code]

La chanson critique des pratiques du blacklisting, de surveillance et des atteintes à la liberté de penser et d'agir aux États-Unis, faisant écho aux pratiques du maccarthysme dans les années 50. C'est une des chansons les moins jouées en live. Le batteur Lars Ulrich dit que The Shortest Straw est une des chansons des années 80 de Metallica qu'il préfère et qu'il aimerait bien la jouer plus souvent.[réf. non conforme]. C'est l'une des rares chansons de l'album à être vendue en single, avec One et Harvester of Sorrow

The Frayed Ends of Sanity[modifier | modifier le code]

Le début de The Frayed Ends of Sanity (les 30 premières secondes de la chanson) est une reprise du thème de la Marche des soldats de la méchante sorcière qui figure originellement dans la bande originale du film Le Magicien d'Oz. Les paroles font surtout référence à la paranoïa. Ce morceau a été joué pour la première fois en entier le 28 mai 2014, à Helsinki en Finlande[8]. Six Feet Under a fait une reprise de ce morceau sur son album Graveyard Classics III.[réf. nécessaire]

Dyers Eve[modifier | modifier le code]

Le thème abordé fait référence au ressenti d'un enfant surprotégé par ses parents et à son isolement du monde extérieur consécutif à son éducation, et qui souffre terriblement une fois confronté à la vie que ses parents lui ont toujours cachée. Tant par la rapidité de son tempo, que par les aspects inventifs et techniques des riffs qui le composent, ce titre est fort apprécié des fans du groupe, certains d'entre eux allant jusqu'à déployer des drapeaux aux slogans tels que « Jouez Dyers Eve » pendant les concerts. Malgré cet enthousiasme, Metallica se refuse cependant à inclure cette chanson dans ses setlists habituelles. Une des raisons officieusement invoquées est que la chanson est à présent trop rapide pour que Lars Ulrich soit capable de la jouer. Toujours est-il que le groupe interprétera la chanson durant leur concert de juillet 2009 aux arènes de Nîmes pour la plus grande joie des fans français.

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles sont écrites par James Hetfield, sauf To Live Is to Die par Cliff Burton.

No TitreMusique Durée
1. BlackenedJames Hetfield, Lars Ulrich, Jason Newsted 6:42
2. …And Justice for AllJames Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett 9:44
3. Eye of the BeholderJames Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett 6:25
4. OneJames Hetfield, Lars Ulrich 7:24
5. The Shortest StrawJames Hetfield, Lars Ulrich 6:35
6. Harvester of SorrowJames Hetfield, Lars Ulrich 5:45
7. The Frayed Ends of SanityJames Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett 7:42
8. To Live Is to DieJames Hetfield, Lars Ulrich, Cliff Burton 9:48
9. Dyers EveJames Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett 5:13
Titre bonus (édition Japonaise)
No TitreAuteur Durée
10. The PrinceSean Harris, Brian Tatler 4:26

Charts[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Année Pays Chart Meilleure
position
Nombre de
semaines
Réf
1988 Drapeau de l'Autriche Autriche Ö3 Austria Top 40 7 2 [9]
1988 Drapeau de l'Australie Australie ARIA Charts 12 27 [10]
2008 Drapeau de l'Espagne Espagne Spanish charts 23 5 [11]
1988 Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard 200 6 29 [12]
1996 Catalog Albums 3 70 [12]
2008 Hard Rock Albums 18 2 [12]
2004 Drapeau de la Finlande Finlande Finland's Official List 8 10 [13]
2004 Drapeau de la France France SNEP 76 3 [14]
2009 Drapeau du Mexique Mexique Mexican charts 19 4 [15]
1988 Drapeau de la Norvège Norvège VG-lista 8 6 [16]
1989 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande RIANZ 36 2 [17]
1988 Drapeau de la Suède Suède Sverigetopplistan 5 8 [18]
1988 Drapeau de la Suisse Suisse Swiss Music Charts 7 7 [19]
1988 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni UK Albums Chart 4 10 [20]

Certification[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes date Réf
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Disque de platine 2 × Platine 1 000 000 + 2019 [21]
Drapeau de l'Argentine Argentine Disque de platine Platine 60 000 + 05/12/1990 [22]
Drapeau du Canada Canada Disque de platine 3 × Platine 300 000 + 27/01/1994 [23]
Drapeau des États-Unis États-Unis Disque de platine 8 × Platine 8 771 000 + 09/06/2003 [24]
Drapeau de la Finlande Finlande Disque de platine Platine 51 051 + 2008 [25]
Drapeau de la Norvège Norvège Disque d'or Or 50 000+ - [26]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Disque d'or Or 7 500 + 27/09/2010 [27]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Disque d'or Or 100 000 + 22/07/2013 [28]
Drapeau de la Suisse Suisse Disque de platine Platine 50 000 + 2003 [29]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Harvester of Sorrow release date », Metallica.com (consulté le 15 août 2011)
  2. (en) « Eye of the Beholder release date », Metallica.com (consulté le 15 août 2011)
  3. (en) « One release date », Metallica.com (consulté le 15 août 2011)
  4. (en) « 1001 Albums You Must Hear Before You Die », Rocklist.net
  5. (en) Donaldson, Stephen R., Lord Foul's bane, H. Holt Co, (ISBN 0805012729 et 9780805012729, OCLC 33451041, lire en ligne)
  6. (en) Barkley, Christine, 1949-, Stephen R. Donaldson and the modern epic vision : a critical study of the "Chronicles of Thomas Covenant" novels, McFarland & Co, (ISBN 9780786442881 et 0786442883, OCLC 298304668, lire en ligne), p. 47
  7. McIver, Joel., To live is to die : the life and death of Metallica's Cliff Burton, Jawbone Press, (ISBN 9781906002244 et 190600224X, OCLC 290435379, lire en ligne)
  8. https://www.youtube.com/watch?v=GmbF_xcB6EU
  9. (de) « Austrian charts », sur austriancharts.at
  10. (en) « Australian charts », sur australian-charts.com
  11. (en) « Spanish charts », sur spanishcharts.com
  12. a b et c (en) « U.S charts », sur billboard.com
  13. (en) « Finnish charts », sur finnischarts.com
  14. (fr) « French charts », sur lescharts.com
  15. (en) « Mexican charts », sur mexicancharts.com
  16. (en) « Norwegian charts », sur norwegiancharts.com
  17. (en) « N.Z charts », sur charts.org.nz
  18. (en) « Swedish charts », sur swedishcharts.com
  19. (de) « Swiss charts », sur hitparade.ch
  20. (en) « U.K charts », sur chartstas.com
  21. (de)musikindustrie.de/gold-platin/databank- suchen consulté le 4 juin 2019
  22. (es) « Disco de oro y platino », sur capif.org.ar (consulté le 2 mars 2018)
  23. [ musiccanada.com/gold platinum/search/metallica...and justice for all] consulté le 4 juin 2019
  24. (en)riaa.com/gold-platinum/search/metallica...and justice for all consulté le 4 juin 2019
  25. (fi) « Disque de platine (Finlande) », sur ifpi.fi
  26. (no) « Disque d'or (Norvège) », sur ifpi.no
  27. (en)nztop40.co.nz/chart/albums consulté le 5 juin 2019
  28. (en)BPI.co.uk/certified-awards/search/metallica_and justice for all consulté le 4 juin 2019
  29. hitparade.ch/suchen/metallica/edelmetall consulté le 5 juin 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]