The Call of Ktulu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Appel de Cthulhu.
The Call of Ktulu
Chanson de Metallica
extrait de l'album Ride the Lightning
Sortie 1985
Enregistré
Sweet Silence Studios
Copenhague
Drapeau du Danemark Danemark
Durée 08:52
Genre Thrash metal
Format EP
Compositeur James Hetfield
Lars Ulrich
Cliff Burton
Dave Mustaine
Producteur Metallica
Flemming Rasmussen
Mark Whitaker
Label Elektra Records

The Call of Ktulu est la deuxième composition instrumentale du groupe de thrash metal américain Metallica et la huitième et dernière piste de leur deuxième album Ride the Lightning.

Inspirée des écrits de H. P. Lovecraft, plus précisément de L'Appel de Cthulhu, c'est l'une des compositions qui ont été en grande partie écrites par Dave Mustaine de Megadeth (titre original When Hell Freezes Over), avant son éviction du groupe[1]. Mustaine réutilisera d'ailleurs l'une des suites d'accords du morceau comme base pour la chanson Hangar 18 sur l'album Rust in Peace.

Le réarrangement de ce titre avec l'aide de Michael Kamen sur S&M a valu à Metallica un Grammy Award pour la meilleure performance rock instrumentale.

La composition est intitulée The Call of Ktulu et non The Call of Cthulhu en référence à ce qu'écrivait Lovecraft dans ses nouvelles : les simples mortels ne sont pas autorisés à épeler ni écrire son nom. Certains disent[Qui ?] que l'orthographe du nom de la créature fut changé pour des soucis de prononciation[réf. nécessaire].

Inspiration[modifier | modifier le code]

L'idée de The Call Of Ktulu est basée sur L'Appel de Cthulhu de H. P. Lovecraft, qui a été racontée au reste du groupe par Cliff Burton. La fascination pour ce livre a commencé à se répandre rapidement dans le reste du groupe. L'Appel de Cthulhu a été écrit en 1928 pour le magazine Weird Tales. Le nom « Ktulu » s'écrit à l'origine « Cthulhu » dans l’œuvre de H.P Lovecraft.

« Ktulu » ou « Cthulhu »[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cthulhu.

Le mot Cthulhu est souvent épelé de différentes manières, certains disent « chtoolhoo » ou « ktulu ». Mais la prononciation la plus souvent admise est « Cthulhu ». Dans l'histoire d'origine, on ne doit pas prononcer son nom au risque de le convoquer.

Dans les romans de H.P. Lovecraft, Cthulhu est une entité monstrueuse présentée comme un « Grand Ancien » et convoquée dans la ville de R'lyeh, un lieu de folie furieuse qui finalement a sombré sous les profondeurs de l'océan Pacifique. Cthulhu apparaît sous diverses formes monstrueuses et démoniaques dans les premiers mythes de la race humaine. Aujourd'hui encore, il est considéré comme un des cauchemars les plus fondamentaux de l'humanité. Cthulhu est le grand prêtre des Grands Anciens, des êtres extraterrestres surnaturels qui ont régné sur la Terre avant que l'humanité se forme, adorés comme des dieux par des gens égarés. Il est dit dans l’œuvre de Lovecraft qu'ils allaient revenir, bien que les motifs de leur retour soient encore aujourd'hui inconnus. Dans certains ouvrages, les Anciens sont considérés comme étant au-delà du concept de bien et de mal.

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]