Clare Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clare Fischer
Naissance
Durand, Michigan, États-Unis
Décès (à 83 ans)
Los Angeles, Californie, États-Unis
Activité principale compositeur, arrangeur, musicien
Genre musical Jazz, latin jazz, rhythm and blues, pop, fusion, musique classique
Instruments piano, synthétiseur, clavier
Années actives 1961-2006
Site officiel clarefischer.com

Douglas Clare Fischer dit Clare Fischer, né le à Durand (Michigan), et mort le à Los Angeles (Californie), est un compositeur, arrangeur, pianiste, claviériste et chef d'orchestre américain de jazz.

Il est notamment connu pour avoir travaillé avec des artistes de rhythm and blues et de pop. Parmi eux Rufus & Chaka Khan, Michael Jackson, Paul McCartney, Robert Palmer, Céline Dion et, sur une longue durée, Prince. Dans le monde du jazz, il a collaboré entre autres figures avec Donald Byrd, Dizzy Gillespie, Herbie Hancock et des musiciens latino-américains, comme Cal Tjader, João Gilberto ou Moacir Santos[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le Michigan en 1928, il entame des études musicales en 1942 au "Michigan State College". Il écrit des arrangements pendant son service militaire à West Point. Il s'installe en 1957 à Los Angeles et accompagne au piano des chanteurs. Il compose quelques arrangements pour Dizzy Gillespie et Donald Byrd puis monte un trio avec Gary Peacock à la contrebasse et Gene Stone à la batterie. Il fait partie en 1963 du sextette de Cal Tjader puis forme un big band en 1968. Il collabore ensuite avec le quartette vocal The Hi-Lo's (en) et le groupe latino "Salsa Picante". Il travaille dans les années 1980 avec le chanteur Prince.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ses parents avaient des origines allemande, française et britannique. Il est l'oncle d'André Fischer, le batteur du groupe Rufus & Chaka Khan.Clare Fischer et son épouse Donna ont eu trois enfants : Brent (lui-même compositeur et arrangeur), Lee et Tahlia. Avec le premier d'entre eux, il a enregistré plusieurs albums durant les dernières années de sa carrière.

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader ou artiste principal[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Année Titre Label Note [4],[5]
1961 Jazz ?
1962 Bossa Nova Jazz Samba Pacific Jazz En duo avec Bud Shank.
First Time Out
1963 Brasamba! En trio avec Bud Shank et Joe Pass.
Extension[6]
Surging Ahead
1965 Manteca!
Só Danço Samba World Pacific
1966 Easy Livin' Revelation
1967 Songs for Rainy Day Lovers Columbia Réédité sous le titre America the Beautiful en 1978, par Discovery.
1968 One to Get Ready: Four…to-Go! Revelation
1969 Thesaurus Atlantic Réédité sous le titre Twas Only Yesterday en 1979, par Discovery.

Années 1970[modifier | modifier le code]

Année Titre Label Note [4],[5]
1970 Great White Hope (& his Japanese Friend) Revelation
Love is Surrender Light Surtitré Ralph Carmichael Presents the Multi-Keyboards of Clare Fischer.
1972 Tell It Like It Is ?
T’DA-A-A!. Revelation
  • Paru en 1975 selon Discogs.
  • Réédité en 1979 ou 1980 sous le titre Clare Fischer & EX-42, par MPS.
In the Reclamation Act of 1972!
1975 Music Inspired by the Kinetic Sculpture of Don Conard Mobiles CF
1976 The State of His Art Revelation
1977 Clare Declares MPS Parution allemande.
Alone Together
  • Parution allemande (en 1975 selon cdbaby.com[7]).
  • Réédité en 1980 par Discovery.
1979 Salsa Picante Parution européenne. Réédité en 1980 par Discovery.
Jazz Song Revelation

Années 1980[modifier | modifier le code]

Année Titre Label Note[4],[5]
1980 Duality Discovery
1982 Head, Heart and Hands Revelation
1983 Starbright Discovery En duo avec Gary Foster.
1984 Whose Woods Are These? Avec Gary Foster.
1987 Clare Fischer Plays — By and with Himself
Blues Trilogy ?
1988 Waltz

Années 1990-2000[modifier | modifier le code]

Année Titre Label Note [4],[5],[8]
1990 Lembranças (Remembrances) Concord Jazz
1995 Just Me — Solo Piano Excursions
1997 ou 1998 The Latin Side Koch Jazz Parution autrichienne.
1998 Clare Fischer's Jazz Corps Clare Fischer Productions
1999 Symbiosis Avec Helmio Delmiro.
2001 Bert van den Brink Invites Clare Fischer Challenge En duo scénique avec Bert van den Brink.
After the Rain Clare Fischer Productions
2002 On a Turquoise Cloud
2005 Introspectivo M&L Music
2006 A Family Affair ? Avec son fils Brent Fischer.
2013 Music for Strings, Percussion and the Rest Clavo Avec Brent Fischer et Gary Foster.
2015 Ouf of the Blue Audio & Video Labs

Avec les formations Salsa Picante, 2+2 ou « Latin Jazz Sextet »[modifier | modifier le code]

Année Titre Label Note[4],[9]
1980 Machaca MPS Parution allemande. Réédité en 1981 par Discovery.
1981 Clare Fischer and Salsa Picante Present 2+2 Pausa
1982 And Sometimes Voices (Voces a Veces) Discovery
1985 Crazy Bird
1986 Free Fall Crédité à « Clare Fischer and His Latin Jazz Sextet "2+2 Plus" ».
1987 ou 1988 Tjaderama Crédité à « Clare Fischer and His Latin Jazz Sextet »[10].

Compilations[modifier | modifier le code]

Année Titre Label Note[4],[11]
1992 Memento  ?
1999 Latin Patterns — The Legendary MPS Sessions Motor Music
2005 Mosaic Select: The Pacific Jazz Piano Trios Mosaic Contient également des titres de Russ Freeman, Richard Twardzik et Jimmy Rowles.

Participations en tant que chef d'orchestre et/ou arrangeur[modifier | modifier le code]

Avec Cal Tjader[modifier | modifier le code]

Avec Rufus & Chaka Khan et Chaka Khan en solo[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Rufusized
  • 1975 : Rufus Featuring Chaka Khan
  • 1977 : Ask Rufus
  • 1978 : Street Player
  • 1998 : Come 2 My House

Avec Prince et artistes associés[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Récompenses professionnelles[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Avec son groupe Salsa Picante
A titre personnel
  • 1999 : Lauréat d'un doctorat honoraire décerné par l'université de l'état du Michigan pour ses nombreuses contributions de développement à l'univers du jazz.

Source[modifier | modifier le code]

  • Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli Dictionnaire du Jazz collection Bouquins, éd.Robert Laffont 1988 p. 335 (ISBN 2-221-04516-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Composer Clare Fischer dies at 83 », sur BBC News,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  2. (es) Antonio Malacara, « Clare Fischer (1928-2012) », sur La Jornada,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  3. « RIP Clare Fischer 1928-2012 », sur funku.fr,‎ (consulté le 4 juin 2016).
  4. a, b, c, d, e et f (en) Rubrique About > Discography du site officiel de Clare Fischer (consulté le 7 juin 2016).
  5. a, b, c et d (en) Rubrique Releases > Albums de la page Clare Fischer sur Discogs (consulté le 9 juin 2016).
  6. (en) Notice de l'album Extension sur Discogs (consulté le 9 juin 2016).
  7. Notice de Alone Together sur cdbaby.com (consulté le 17 juin 2016).
  8. Page de Clare Fischer sur cdbaby.com et notices associées (consulté le 12 juin 2016).
  9. Discographie de Clare Fischer & Salsa Picante sur Discogs (consulté le 17 juin 2016).
  10. Notice de l'album Tadjerama sur Discogs (consulté le 9 juin 2016).
  11. (en) Rubrique Releases > Compilations de la page Clare Fischer sur Discogs (consulté le 17 juin 2016).
  12. (en) Recherche "Clare Fischer" sur Princevault.com, site encyclopédique dédié à Prince (consulté le 5 juin 2016).
  13. (en) Rubriques Appearances > Conducting & Leading et Appearances > Writing & Arrangement de la page Clare Fischer sur Discogs (consulté le 18 juin 2016).