Chimie fine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La chimie fine, ou chimie de spécialité, est une division de l'industrie chimique qui synthétise des produits répondant à des besoins très spécifiques (exemples : pesticides, pigments, arômes et cosmétiques) et de faible volume de production.

La chimie fine produit des molécules complexes comportant facilement une structure carbonée comptant des dizaines d'atomes, à partir d'autres molécules de synthèse. La synthèse implique souvent plusieurs étapes et une purification finale poussée. Le faible tonnage est compensé par une haute valeur ajoutée du produit final.

Spécificités[modifier | modifier le code]

  • Les unités de production sont souvent plus légères.
  • La sécurité des personnes et de l'environnement sont aussi des préoccupations importantes, car les produits issus de la chimie fine peuvent être toxiques, écotoxiques, allergènesetc.
  • Dans le cas de la nanochimie, la matière obéit à des lois particulières (par exemple certaines très petites particules composées de métaux, nanocarbone, ... se comportent comme un gaz et non plus comme la matière habituelle).

Clientèle[modifier | modifier le code]

La chimie fine fournit de très nombreux secteurs industriels dont par exemple :

et de nombreux domaines ciblés de haute technologie, le domaine de la science des matériauxetc.

Applications, toxicologie et écotoxicologie[modifier | modifier le code]

  • De nombreuses applications chimiques ont trouvé ou trouvent des débouchés techniques ou économiques, avant qu'une connaissance approfondie et précise de leurs impacts sur la santé ou les écosystèmes soit possible ou disponible.

La chimie toxicologique ou écotoxicologique est encore parente pauvre du domaine de la chimie, alors que plus de 200 000 molécules ont été dispersées dans l'environnement, avec une connaissance toxicologique disponible pour environ 1 % d'entre elles.

  • Une autre question est le devenir des ratés de fabrication ou des déchets en « fin de vie ».
  • En termes de santé environnementale, la chimie fine est à la fois source de risque (pollutions à court, moyen ou long terme, molécules cancérigènes ou mutagènes, reprotoxiques, perturbateurs endocriniens retrouvés dans l'environnement) et de progrès (médicaments, chélateurs, catalyseurs utiles pour la dépollution, etc.).

Risques et réglementation[modifier | modifier le code]

  • La convention de Rotterdam, administrée par l'ONU (PNUD, FAO) a été adoptée par 165 pays en 1998 pour mieux assurer la santé des personnes et de l’environnement contre des dommages éventuels induits par le commerce de produits chimiques, dont issus de la chimie fine.

Articles connexes[modifier | modifier le code]