Archéochimie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Archimie.

L'archéochimie est la discipline de la chimie appliquée au contexte archéologique.

Exemples d'étude[modifier | modifier le code]

Jarres et amphores[modifier | modifier le code]

Un archéochimiste peut être amené à réaliser une analyse chimique sur des jarres, des amphores ou des tessons enterrés. La présence d'acide tartrique et/ou de résines (de pin ou de pistachier, comme dans le retsina[1]) indiquerait que ces récipients anciens contenaient du vin[2]. Cette étude permet notamment de mieux connaître le commerce du vin à l'époque considérée.

Urine présente dans le sol[modifier | modifier le code]

La concentration dans le sol en espèces chimiques issues de l'urine a ainsi été utilisée pour la première fois en 2019 pour étudier le site d'Aşıklı Höyük[3]. Elle a permis de montrer que durant tout le millénaire d'occupation du site, environ 1 800 humains et animaux d'élevage se trouvaient chaque jour sur le site[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Club des amateurs de vins exquis, « Définition : Résiné (vin) - Encyclopédie de la Vigne, du Vin et des Alcools », Encyclopédie Vinissime, sur cavesa.ch (consulté le 22 novembre 2013).
  2. « Vin 4/4 - La domestication de la vigne », La Fabrique de l'histoire, émission du 21 novembre 2013.
  3. a et b (en) J. T. Abell, J. Quade, G. Duru, S. M. Mentzer, M. C. Stiner, M. Uzdurum et M. Özbaşaran, « Urine salts elucidate Early Neolithic animal management at Aşıklı Höyük, Turkey », Science Advances, vol. 5, no 4,‎ (lire en ligne).

Article connexe[modifier | modifier le code]