Raïna Raï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raina (homonymie) et Raï (homonymie).
Raïna Raï
راينا راي
Description de cette image, également commentée ci-après
Un portrait caricaturel du groupe RaÏna Raï
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Algérie Algérie
Genre musical Raï
Années actives 1980-2003
Labels Sadi Disques
HTK Productions
Édition Rachid et Fethi (Algérie)
Musidisc
Site officiel http://rainarai.chez-alice.fr/
Composition du groupe
Membres Amine Dahane
Samir Mrabet
Lotfi Attar
Hachemi Djellouli
Abderahmane Dendane
Kada Guebbache

Amine Nouaoui
Anciens membres Djilali Amarna
Tarik Naïmi Chikhi
Kaddour Bouchentouf
Abdellah Terkmani
Le groupe Raïna Raï, de gauche à droite : Djilali Amarna, Kada Zina, Hachemi Djellouli et Lotfi Attar.
Djilali Razkallah dite Djilali Amarna, décédé en 2010, à la suite d'un cancer.
Voix mythique du groupe Raïna Raï et groupe Amarnas, il est l'alter égo de Lotfi Attar, sa disparition lui laisse un immense vide.
Lotfi Attar, guitariste attitré du groupe

Raïna Raï (arabe : راينا راي) est un groupe algérien de musique raï. Originaire de Sidi Bel-Abbès, leur style de musique qui mêle raï traditionnel, rock et gnaoui a trouvé un public large conquis dès les premiers tubes sortis[passage publicitaire][1][réf. insuffisante].

Historique du groupe[modifier | modifier le code]

Le groupe a été créé en décembre 1980 à Paris, lancé par des anciens chanteurs des groupes Les Aigles noirs et Les Basiles sous l’impulsion d’un musicien de Sidi Bel-Abbès établi en France, en l’occurrence Tarik Chikhi.

Le groupe fait son apparition[Quand ?], à l'occasion d'un concert de soutien à la première radio de l'immigration "Radio Soleil".
Ses membres fondateurs sont : Tarik Naïmi Chikhi, Kaddour Bouchentouf, Lotfi Attar, Hachemi Djellouli.

Le son de Raïna Raï est reconnaissable parmi mille[passage publicitaire] grâce aux riffs du guitariste attitré Lotfi Attar. Ils reprennent à leur sauce[style à revoir] les anciennes chansons composées des Aigles noirs et d’autres encore comme « Ya Zina Diri Latay » du chanteur Kada Ziri et « Hmama » de Blaoui Houari. Ils sortent leur premier album en 1983 « Ya Zina Diri Latay » qui connaît un très grand succès[non neutre][réf. nécessaire], Kada Guebbache qui a chanté « Ya Zina Diri Latay » a vendu la cassette comportant cette chanson à un éditeur de Bou Hanifia. Ensuite, le tube a été vendu à Paris sous le nom de Kadda avec Raïna Raï. Puis, en 1985, ils sortent le deuxième album Raïna Hak. C'était là le début du groupe et l'évocation d'une nouvelle identité[style à revoir] où l'on a revendiqué la musique raï.

Après consentement des membres du groupe, Kadda a été écarté et remplacé par un ami de Lotfi Attar, Djilali Rezkallah qui le connait depuis 1977 alors qu'il était chanteur dans la troupe appelée Choc[réf. souhaitée].

Puis ils enchaînent avec d’autres albums qui les consacrent au sommet de la chanson raï moderne[passage publicitaire] grâce notamment aux tubes Til Taila ou encore Hagda qui animent les fêtes et soirées algériennes[non neutre][réf. nécessaire].

1985, fin du groupe[modifier | modifier le code]

En juillet 1985 les membres du groupe se sont séparés juste après leur dernier concert à Alger. Les raisons de cette séparation sont multiples car Lotfi Attar n'était pas d'accord avec ce qui se passait dans le groupe, notamment sur la question de son orientation musicale[pas clair][réf. souhaitée]. Deux années plus tard, en 1987, Lotfi Attar, avec Djilali Rezkallah a créé un autre groupe, "Amarnas" qui a duré jusqu'à 1992.

Retour des anciens membres[modifier | modifier le code]

Sous l'impulsion du producteur de Tlemcen Rachid Baba Ahmed les anciens membres ont rejoint le groupe en signant un nouvel album intitulé « Goulou Lmama » Les membres du groupe d'alors étaient Djilali Rezkallah vocalise, Kadda, Kaddour Adem, Lotfi Attar guitariste, Adda percussion Hamid clavier et Hachemi. Les textes des Raïna Raï se sont améliorés grâce à l'intervention de Mme Hamida Attar et au génie de Rachid et Fethi[passage publicitaire] qui ont contribué à produire un album de qualité[non neutre] ainsi que des vidéos clip pour chaque titre . Durant la décennie noire, le groupe a pris des risques en montant sur scène un peu partout[évasif] en Algérie et au Maroc[interprétation personnelle]. Certains ont quitté la formation en laissant la place à de nouvelles recrues qui ont apporté un nouveau souffle sous la houlette de l’excellent guitariste Lotfi Attar[non neutre].

Raïna Raï reste encore une légende vivante[passage publicitaire] qui influence beaucoup d’artistes et de groupes tels que l’Orchestre national de Barbès et Gnawa Diffusion[réf. nécessaire].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Les albums[modifier | modifier le code]

  • Hagda, 1983, auto-production (HTK Productions) dont deux titres furent utilisés dans la bande originale du film Tchao Pantin de Claude Berri avec Coluche.
  • Rana Hna, 1985, Édition Rachid & Fethi.
  • Mama, 1988, Édition Rachid & Fethi.
  • Zaama, 1993, Musidisc.
  • Bye Bye, 2001, Lazer Production.

Les concerts[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]