Bruno Karsenti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karsenti.
Bruno Karsenti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Influencé par
Distinction

Bruno Karsenti (né en 1966) est un philosophe français (philosophie des sciences sociales)

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de philosophie (1990)[1], il a été maître de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne puis Directeur d'études à l'EHESS, et travaille au croisement de la philosophie politique et des sciences sociales. Ses études ont porté sur Émile Durkheim, Marcel Mauss, Lucien Lévy-Bruhl, Gabriel Tarde, Auguste Comte ainsi que sur les sciences sociales contemporaines dans leur rapport au paradigme structuraliste, à la phénoménologie ou encore au pragmatisme.

En 2013, il reçoit la médaille d'argent du CNRS[2].

En novembre 2017, il est nommé vice-Président de l'EHESS par le nouveau Président, Christophe Prochasson.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Marcel Mauss. Le fait social total, Paris, PUF, 1994.
  • L'homme total. Sociologie, anthropologie et philosophie chez Marcel Mauss, Paris, PUF, 1997.
  • dir. avec Jocelyn Benoist, Phénoménologie et sociologie, Paris, PUF, 2001.
  • « Révolution et croyance dans le droit : Emmanuel Lévy (1871-1944) », dans Droit et Société, n°56-57, 2004 (dir. avec Frédéric Audren).
  • « La Croyance et l'enquête. Aux sources du pragmatisme », dans Raisons pratiques, n°15, EHESS, 2005 (dir. avec Louis Quéré).
  • Politique de l'esprit : Auguste Comte et la naissance de la science sociale, Paris, Hermann, 2006.
  • La Société en personnes. Études durkheimiennes, Paris, Economica, 2006.
  • Moïse et l'idée de peuple. La vérité historique selon Freud, Paris, Cerf, 2012.
  • D'une philosophie à l'autre. Les sciences sociales et la politique des modernes, Paris, Gallimard, coll. « NRF essais », 2013.
  • La question juive des modernes. Philosophie de l'émancipation, Paris, PUF, 2017.
  • avec Cyril Lemieux, Socialisme et sociologie, Paris, EHESS, 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]