Bruno Bayen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruno Bayen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Nationalité
Formation
Activités

Bruno Bayen (né le 13 novembre 1950 à Paris et mort le )[1] est un romancier, auteur dramatique, traducteur et metteur en scène de théâtre et d'opéra français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Bayen fonde sa compagnie La Fabrique. Michel Guy le nomme en 1975 codirecteur du Centre dramatique national de Toulouse pour trois ans, au côté de Maurice Sarrazin. Il a dirigé pour les Éditions Christian Bourgois « Le Répertoire de Saint-Jérôme », collection consacrée au théâtre étranger du XXe siècle (1988-1994).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Jean 3 Locke, Gallimard, « Collection blanche », 1987
  • Restent les voyages, Seuil, 1990, (traduit en allemand par Peter Handke, Residenz Verlag, St-Pölten, Autriche, 1997)
  • Éloge de l’aller simple, Seuil, 1991
  • Les Excédés, Mercure de France, « Collection bleue », 1998 (traduit en allemand par Peter Handke, Residenz Verlag, 1999)
  • La Forêt de six mois d’hiver, Mercure de France, «Collection bleue», 2000
  • La Vie sentimentale, Mercure de France, «Collection bleue», 2003
  • Fugue et rendez-vous, Christian Bourgois Éditeur, 2011
  • Élève, Christian Bourgois Éditeur, 2017

Récit[modifier | modifier le code]

  • Hernando Colon, enquête sur un bâtard, Seuil, 1992

Essais[modifier | modifier le code]

  • Le Pli de la nappe au milieu du jour, Gallimard, collection « L’un et l’autre », 1997
  • Pourquoi pas tout de suite, Melville, 2004

Pièces[modifier | modifier le code]

  • Schliemann, épisodes ignorés, Gallimard, collection « Le Manteau d’Arlequin », 1982
  • Faut-il choisir !? Faut-il rêver !?, L’Avant-scène, 1984
  • Weimarland et L’Enfant bâtard, L’Arche, 1992
  • À trois mains, L’Arche, 1997
  • La Fuite en Égypte, L’Arche, 1999
  • Plaidoyer en faveur des larmes d’Héraclite, L’Arche, 2003
  • L’Éclipse du onze août, L’Arche, 2006

Livrets[modifier | modifier le code]

  • Schliemann, opéra de Betsy Jolas, créé à Lyon en 1995
  • Jusqu’à l’extinction des consignes lumineuses, musique d'Arrigo Barnabé, créé à Sao Paulo en 2005

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Œdipe à Colone, Sophocle, Christian Bourgois, 1987
  • Torquato Tasso, Goethe, L’Arche, 1989
  • Voyage au pays sonore, Peter Handke, Gallimard, 1993
  • L’Heure où nous ne savions rien l’un de l’autre, Peter Handke, L’Arche, 1994
  • Qu’une tranche de pain, Rainer Werner Fassbinder, L’Arche, 1995
  • L’Élixir d’amour, FrankWedekind, Théâtrales, 1996
  • Préparatifs d’immortalité, Peter Handke, L’Arche, 1999
  • Stella, Goethe, L’Arche, 2001
  • Les Aventures de Pinocchio, Lee Hall et Carlo Collodi, L’Arche Éditeur, coll. « Théâtre Jeunesse », 2002.
  • Les Névroses sexuelles de nos parents, Lukas Bärfuss, L’Arche, 2006
  • Les Hommes morts, Lukas Bärfuss, Mercure de France, 2006

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bruno Bayen, fugue sans retour », sur next.liberation.fr, 6 décembre 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]