Bruno Bayen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bruno Bayen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Nationalité
Formation
Activités

Bruno Bayen (né le à Paris et mort le )[1] est un romancier, auteur dramatique, traducteur et metteur en scène de théâtre et d'opéra français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Bayen fonde sa compagnie La Fabrique. Michel Guy le nomme en 1975 codirecteur du Centre dramatique national de Toulouse pour trois ans, au côté de Maurice Sarrazin. Il a dirigé pour les Éditions Christian Bourgois « Le Répertoire de Saint-Jérôme », collection consacrée au théâtre étranger du XXe siècle (1988-1994).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Jean 3 Locke, Gallimard, « Collection blanche », 1987
  • Restent les voyages, Seuil, 1990, (traduit en allemand par Peter Handke, Residenz Verlag, St-Pölten, Autriche, 1997)
  • Éloge de l’aller simple, Seuil, 1991
  • Les Excédés, Mercure de France, « Collection bleue », 1998 (traduit en allemand par Peter Handke, Residenz Verlag, 1999)
  • La Forêt de six mois d’hiver, Mercure de France, «Collection bleue», 2000
  • La Vie sentimentale, Mercure de France, «Collection bleue», 2003
  • Fugue et rendez-vous, Christian Bourgois Éditeur, 2011
  • Élève, Christian Bourgois Éditeur, 2017

Récit[modifier | modifier le code]

  • Hernando Colon, enquête sur un bâtard, Seuil, 1992

Essais[modifier | modifier le code]

  • Le Pli de la nappe au milieu du jour, Gallimard, collection « L’un et l’autre », 1997
  • Pourquoi pas tout de suite, Melville, 2004

Pièces[modifier | modifier le code]

  • Schliemann, épisodes ignorés, Gallimard, collection « Le Manteau d’Arlequin », 1982
  • Faut-il choisir !? Faut-il rêver !?, L’Avant-scène, 1984
  • Weimarland et L’Enfant bâtard, L’Arche, 1992
  • À trois mains, L’Arche, 1997
  • La Fuite en Égypte, L’Arche, 1999
  • Plaidoyer en faveur des larmes d’Héraclite, L’Arche, 2003
  • L’Éclipse du onze août, L’Arche, 2006

Livrets[modifier | modifier le code]

  • Schliemann, opéra de Betsy Jolas, créé à Lyon en 1995
  • Jusqu’à l’extinction des consignes lumineuses, musique d'Arrigo Barnabé, créé à Sao Paulo en 2005

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Œdipe à Colone, Sophocle, Christian Bourgois, 1987
  • Torquato Tasso, Goethe, L’Arche, 1989
  • Voyage au pays sonore, Peter Handke, Gallimard, 1993
  • L’Heure où nous ne savions rien l’un de l’autre, Peter Handke, L’Arche, 1994
  • Qu’une tranche de pain, Rainer Werner Fassbinder, L’Arche, 1995
  • L’Élixir d’amour, FrankWedekind, Théâtrales, 1996
  • Préparatifs d’immortalité, Peter Handke, L’Arche, 1999
  • Stella, Goethe, L’Arche, 2001
  • Les Aventures de Pinocchio, Lee Hall et Carlo Collodi, L’Arche Éditeur, coll. « Théâtre Jeunesse », 2002.
  • Les Névroses sexuelles de nos parents, Lukas Bärfuss, L’Arche, 2006
  • Les Hommes morts, Lukas Bärfuss, Mercure de France, 2006

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bruno Bayen, fugue sans retour », sur next.liberation.fr, 6 décembre 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]