Bras de Chilia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bras de Chilia
Le bras de Chilia en 1711, avant la formation de son delta secondaire
Le bras de Chilia en 1711, avant la formation de son delta secondaire
Le bras de Chilia en 2015
Le bras de Chilia en 2015
Caractéristiques
Longueur 111 km
Bassin ?
Bassin collecteur Danube
Débit moyen ?
Cours
Origine Danube
Embouchure mer Noire
· Localisation près de l'île Limba
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Principales localités Vylkove

Le bras de Chilia (en roumain brațul Chilia, en ukrainien Кілійське гирло - Kiliys'ke guirlo) est un défluent du Danube, le plus septentrional des trois bras du delta de ce fleuve. Il a une longueur de 111 km depuis le village de Pătlăgeanca jusqu'à son débouché en mer Noire, en Ukraine, où il forme un delta secondaire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bras de Chilia vu de Vylkove
La ville ukrainienne de Vylkove en 1962

Le bras de Chilia forme son delta secondaire à partir du port ukrainien (peuplé de Lipovènes) de Vylkove. Il déflue en huit bras inégaux, du nord au sud et selon les anciennes cartes marines françaises, les cartes roumaines et les cartes ukrainiennes : Belgorod (en roumain Cetății, en ukrainien Білгородський - Bilgorods'kiy), Prorva (nom unique), Otchak (Oceac ou Очаківське - Otchakivs'ke) où se trouve le port de Potopu (en ukrainien Потапів - Potapiv), Ankodin (Ancodina ou Анкудінове - Ankoudinove), Otnoin (Antonina ou Отнойно - Otnoyno), Pestchan (Pesceana ou Пісчаний - Pistchaniy), Koban (Cobana ou Кубаний - Koubaniy), Stari-Stamboul (Chilia ou Кілійське - Kiliys'ke) et Musura (nom unique). Le bras de Chilia représente 60 % du débit du Danube soit en moyenne 4 000 m3/s., et son delta secondaire est en expansion rapide grâce à l'alluvionnement[1]. Comme la partie roumaine du Delta, le delta secondaire de Chilia abrite une réserve naturelle, dont le siège est à Vylkove[2].

Le bras de Chilia et ses abords forment la frontière roumano-ukrainienne, et donc la frontière de l'Union européenne, sur 85,8 km et à ce titre, il est très surveillé. Cinq îles roumaines et reconnues comme telles au Traité de Paix de Paris de 1947, puis occupés en 1948 par l'URSS et "héritées" en 1991 par l'Ukraine (Dalerul Mare, Dalerul Mic, Coasta Dracului, Maican et Limba) ont été en litige entre 1991 et 2009 ; le 3 février 2009, ce litige a été réglé par la Cour internationale de justice de La Haye en faveur de l'Ukraine, sauf pour l'îlot Maican, presque collé à la rive roumaine, qui reste litigieux, de même que les eaux du golfe de Musura à l'embouchure en mer Noire, près de l'île Limba.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les chroniques et sur les portulans byzantins et génois du Moyen Âge, ce bras apparaît sous le nom de Lykostoma (« bouche des loups » en grec) ou Licostomo, nom qui désigne aussi un port situé près de l'actuelle Chilia Veche. Principale voie de navigation entre le Danube et la mer Noire, il fut disputé entre les Grecs, les Bulgares, les Russes, les Tatars, les Génois, les Dobrogéens, les Valaques, les Moldaves, les Turcs… Partagé entre la Roumanie au nord et la Turquie au sud jusqu'en 1878, puis entre l'Empire russe au nord et la Roumanie au sud jusqu'en 1918, entièrement roumain entre 1918 et 1940 et intégralement soviétique en 1948, le delta secondaire de Chilia est ukrainien depuis 1991[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Le Delta du Danube et la mer Noire, par Grégoire ANTIPA, éd. de l'Académie roumaine, 1939
  • (fr) Claudio MAGRIS, Danube, Gallimard : 1988, (ISBN 2-07078-002-3)
  • (fr) Danube, par Dominique ROBERT, éd. Lechevalier ISBN 2-7205-0524-2 et R. Chabaud (ISBN 2-87749-004-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Petre Gâștescu, Romulus Știucă : Le Delta du Danube, éd. CD.Press, Bucarest, 2008, (ISBN 978-973-1760-98-8)
  2. [1]
  3. Harta Principatelor Unite ale României de Pr. George Filipescu-Dubău și Anton Parteni-Antonin, Iași 1865, et Petre Gâștescu, Romulus Știucă : Le Delta du Danube, éd. CD.Press, Bucarest, 2008, (ISBN 978-973-1760-98-8)