Brahim Zniber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brahim Zniber
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
SaléVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
إبراهيم زنيبرVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Baron de Meknes
Nationalité
Activités
Conjoint
Rita Maria Zniber

Brahim Zniber, né vers 1920 à Salé et mort le à Meknès à 96 ans[1],[2], est un homme d'affaires, agriculteur et vigneron marocain. Connu comme étant un autodidacte, il est propriétaire des Celliers de Meknès[3] et est devenu le premier producteur de vin du Maroc. Il est aussi le fondateur du groupe Diana Holding.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brahim Zniber est né dans les années 1920 à Salé, ville que son noyau familial a quitté peu après pour Sidi Kacem, dans la région de Meknès[4].

Ce passionné de viticulture, patron des Celliers de Meknès, est à la tête d'un empire financier qui s'étend de la vigne à la grande distribution en passant même par le textile. Il fait partie des leaders économiques les plus influents du Maroc[5].

Fondateur des Celliers de Meknès dans les années 1960, il contrôle près de 85 % du marché des vins consommés au Maroc. En 2009, il produisait environ 28 000 000 bouteilles. Ce maître vigneron, reconnu par ses pairs au niveau international, a permis le développement et l'implantation de l'œnologie dans son pays et, par voie de conséquence, à la filière viti-vinicole marocaine de proposer sur le marché des vins de qualité[5].

Le ministère de l'Agriculture, par décision du , a pour la première fois autorisé un domaine viticole à porter l'appellation « Château » : Château Roslane, avec l'AOC « les coteaux-de-l'atlas », premier cru, branche des Celliers de Meknès[6].

Il meurt le 30 septembre 2016 et est inhumé à Meknés[7].

Après son décès, c'est sa femme, Rita Maria Zniber, qui prend le poste de PDG de sa holding[8].

Sa holding Diana Holding, au 21 septembre 2017, détient 13,91 % de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS), une entreprise française spécialisée dans la fabrication et la distribution de vins et spiritueux[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de Brahim Zniber », sur Bladi.net (consulté le )
  2. « Le milliardaire Brahim Zniber s'est éteint », sur Telquel.ma, (consulté le )
  3. (de) « Weinland Marokko », sur www.dw.de
  4. TelQuel, février 2009. D'autres sources parlent de Sidi Kacem comme lieu de naissance, mais dans cet article, Brahim Zniber explique que « [s]ur les conseils d’une doctoresse anglaise, [s]on papa a décidé de quitter Salé alors [qu'il avait] à peine 40 jours. »
  5. a et b « Brahim Zniber, un exploitant viticole », sur meknes.madeinmedina.com
  6. « L'unique AOC marocaine arrive en France », Le Figaro, 12 février 2005, p. 14 [texte de l’article reproduit sur Aujourd'hui le Maroc le 25 février 2005]
  7. « Décès de Brahim Zniber », sur Medias24 - Site d'information, (consulté le )
  8. « Diana Holding: l'empire bâti par Brahim Zniber », sur Medias24 - Site d'information, (consulté le )
  9. « ACTIONNARIAT », Marie Brizard Wine & Spirits,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Fahd Iraqi et Wafaa Lrhezzioui, « Brahim Zniber. Le seigneur des tonneaux », TelQuel, no 361,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Brahim Zniber, « Regards et opinions des acteurs : On n'a pas besoin du pouvoir pour réussir son entreprise », dans Noureddine Affaya et Driss Guerraoui, L'Élite économique marocaine : Étude sur la nouvelle génération d'entrepreneurs, Paris, L'Harmattan, , 262 p. (ISBN 9782296222533), p. 177-181 [aperçu en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]