Boulevard de l'Union (Bucarest)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boulevard de l'Union
Bulevardul Unirii
Image illustrative de l'article Boulevard de l'Union (Bucarest)
Le boulevard depuis la place de la Constitution
Anciens noms Boulevard de la Victoire du socialisme
Géographie
Secteur(s) Secteur 3
Quartier(s)
Début de la voie Place de la Constitution
Fin de la voie Place d'Alba-Iulia
Intersections Splaiul Independenței
Piața Unirii
Bulevardul Mircea Vodǎ
Strada Anton Pann
Strada Traian - Bulevardul Nerva Traian
Strada Lucian Blaga - Strada Ion Pillat
Dimensions
Longueur 3 500 m
Coordonnées 44° 25′ 35″ nord, 26° 06′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Bucarest

(Voir situation sur carte : Bucarest)
Boulevard de l'UnionBulevardul Unirii

Le boulevard de l'Union ou de l'Unification (en roumain, Bulevardul Unirii initialement nommé Bulevardul Victoriei Socialismului soit « Boulevard de la Victoire du Socialisme »), est une artère majeure du centre de Bucarest, équivalent de la Karl-Marx-Allee de Berlin-Est.

Situation[modifier | modifier le code]

Il relie la place d'Alba-Iulia à l'est avec celle de la Constitution sur laquelle s'élève notamment le palais du Parlement. Le boulevard traverse également la place de l'Union.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors du Séisme de Vrancea de 1977, Bucarest souffre d'importantes destructions. La plupart des bâtiments anciens sont fissurés mais toujours debout, tandis que des immeubles en béton armé préfabriqué construits sous le régime communiste se sont effondrés en entier « comme des châteaux de cartes »[1]. C'est un mauvais symbole pour un régime politique qui se considère comme très supérieur à tous ses prédécesseurs : les immeubles anciens, considérés comme trop fragiles, ne sont pas restaurés mais sont purement et simplement rasés pour être remplacés par des immeubles modernes et une vaste esplanade est dégagée : elle abritera quelques années plus tard le Palais du Parlement, édifice emblématique du Bucarest communiste, de style néostalinien. Selon la légende urbaine, avec ses 3 500 mètres de long, le boulevard de la Victoire du Socialisme (« sur la Ville » ajoutait la légende urbaine) se veut « la réponse de Nicolae Ceaușescu à l'avenue des Champs-Élysées de Paris »[2].

La construction commence le 25 juin 1984[3]. Après la chute de la dictature communiste, le boulevard est rebaptisé de son nom actuel.

Monuments[modifier | modifier le code]

Il est bordé d'immeubles d'habitations construits à la même époque que le palais du Parlement. L'édifice abritant la Bibliothèque nationale de Roumanie, inauguré en 2012, s'élève à proximité du carrefour avec le boulevard Mircea Vodǎ. En face, se trouve le bâtiment qui abrite le tribunal de la ville.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article de Libertatea du 4 mars 2007, déjà cité.
  2. Dana Maria Niculescu-Grasso, Bancuri politice, Fundaţia Culturală Română, Bucarest 1999.
  3. (ro) « Evenimente din 25 iunie, calendar istoric »