Chaussée Kiseleff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chaussée Kiseleff
(ro) Șoseaua Kiseleff
Image illustrative de l'article Chaussée Kiseleff
Création 1832
Géographie
Secteur(s) Secteur 1
Quartier(s)
Début de la voie Place de la Victoire
Fin de la voie Place de la Presse libre
Intersections Rue Monetâriei
rue Architecte Ion Mincu
rue Tuberozelor
rue Docenților
rue Gandhi Mahatma
rue de l'Uruguay
rue du peintre Mirea G. Demetrescu
allée Primo Nebiolo
Coordonnées 44° 28′ 06″ nord, 26° 04′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Bucarest

(Voir situation sur carte : Bucarest)
Chaussée Kiseleff(ro) Șoseaua Kiseleff

La chaussée Kiseleff (en roumain : Șoseaua Kiseleff) est une artère majeure de la ville de Bucarest, capitale de la Roumanie.

Situation[modifier | modifier le code]

Située dans le secteur 1 de Bucarest, la chaussée, orientée sud-est/nord-ouest, prolonge l'avenue de la Victoire et relie la place de la Victoire au sud à celle de la Presse libre au nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'artère est créée en 1832 par Paul Kisseleff, commandeur des troupes d'occupation russe en Valachie et en Moldavie. Elle n'a pas subi de modifications liées aux plans de construction de Nicolae Ceaușescu et conserve encore des bâtiments antérieurs à la Seconde Guerre mondiale.

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

À partir de la place de la Victoire et en remontant vers le nord, on trouve successivement différents monuments, institutions ou parcs.

Le muséum national d'histoire naturelle « Grigore Antipa » est le premier monument situé sur le côté ouest, suivi par le musée du village roumain et en face de celui-ci s'élève le musée de Géologie. La chaussée est ensuite bordée des deux côtés par le parc Kisseleff, qui s'étend jusqu'à la rue de l'Architecte Ion Mincu.

Après le carrefour, où figure dans l'angle nord-ouest un monument au roi Michel Ier, on trouve sur le côté est les ambassades de Russie et du Canada, puis le siège du Parti social-démocrate, et en face le palais du prince Moştenitor, devenu le siège social de la banque ING Roumanie, et un peu plus loin la résidence de l'ambassadeur des États-Unis, au milieu d'un parc, et encore plus au nord l'ambassade de Suède.

L'intersection de la chaussée avec les boulevards Maréchal Constantin Prezan et Maréchal Alexandru Averescu et la rue Alexandru Constantinescu forme une place circulaire, au centre de laquelle s'élève l'Arc de triomphe, construit en 1936.

Enfin sur son dernier tronçon jusqu'à la place de la Presse libre, la chaussée longe le parc Herăstrău qui s'étend à l'est.


Sur les autres projets Wikimedia :