Boubacar Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boubacar Camara
Illustration.
Fonctions
Président du Conseil d'administration de Sococim Industries
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Dakar, Sénégal
Nationalité Sénégalaise
Parti politique Indépendant
Diplômé de Lycée Blaise Diagne , Dakar
École nationale de Formation maritime de Dakar
École des Douanes
École Nationale d’Administration
Université Cheikh Anta Diop Dakar, Sénégal
Université Pierre Mendes France,Grenoble
Ecole de Formation du Barreau à Paris
Profession Président du Conseil d'administration de Sococim Industries, société du Groupe VICAT
Religion Musulmane
Résidence Dakar

Boubacar Camara, né le 26 juin 1958, est un manquant industriel et homme politique sénégalais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Boubacar Camara est né le 26 juin 1958 à Dakar. Il a grandi entre la Sicap rue 10 et la banlieue dakaroise, à Grand Yoff. Élève au Lycée Blaise Diagne de Dakar, il y obtient son baccalauréat avec mention. Il poursuit son cursus  à  l’École Nationale de Formation maritime de Dakar avant de rejoindre l’École nationale des Douanes. Il est aussi diplômé de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar où il est sorti avec une Maîtrise et un DEA en droit public. Il fut aussi soldat de 2e classe dans l’armée sénégalaise.

Breveté de l'ENA (École Nationale d'Administration), il est également agréé en qualité d'expert maritime cargaison.

En mai 2005, il est diplômé de l’Université Pierre Mendès France de Grenoble et y soutient sa thèse de doctorat en droit sur « Le Contentieux douanier au Sénégal ». L’ouvrage fut publié en décembre 2005.

Boubacar Camara est aussi diplômé de l'École de Formation du Barreau à Paris où il a obtenu le certificat d'aptitude à la profession d'avocat en octobre 2008.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est Président du Conseil d'administration de Sococim Industries, société du Groupe VICAT, entreprise de l'industrie cimentière en Afrique de l'Ouest.

À la faveur de l’acquisition par la Douane sénégalaise de deux patrouilleurs de surveillance maritime, le Diambar et le Dialoré, Boubacar Camara se présente au concours des agents brevetés des Douanes. Il fut admis major et devient commandant de navire, avant d’être nommé Chef de la Brigade de Haute mer à la fin de sa formation de contrôleur à l’École des Douanes.

En 1991, il obtient une maîtrise de droit public, un DEA général de droit public en 1992 et un DEAS d’enseignement en 1995. Il est agréé comme expert maritime cargaison en novembre 1994. Il obtient ensuite le Brevet de l’École nationale d'administration et de magistrature en qualité d’Inspecteur des douanes, et en sort comme major de promotion[réf. nécessaire].

Après la surveillance maritime douanière, il est nommé successivement Chef de visite du Bureau de la Zone Franche Industrielle, vérificateur des opérations commerciales au Bureau des douanes de l'aéroport international Léopold Sédar Senghor, vérificateur au bureau de la valeur en douane et secrétaire permanent de la Mutuelle des Douanes. Il participe, dans le cadre du Trade Point Sénégal, à la conception de l’application de collecte électronique des documents, le système ORBUS 2000, complément du système GAINDE 2000.

En février 2000, il est major de sa promotion au concours de l’Inspection générale d’État. Il est nommé Directeur général des Douanes en mai 2000.

En 2006, il obtient une disponibilité et se lance dans la consultation dans le domaine douanier et du commerce international. Il parcourt de nombreux pays africains pour partager son expérience.[réf. nécessaire]

Inscrit au Barreau en France comme avocat à la Cour d'appel de Paris, il se déplace constamment au Sénégal et en Afrique. En mai 2009, il est appelé comme Secrétaire général du Ministère de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Énergie de la République du Sénégal. En mai 2011, il est désigné Président du Conseil d’administration de la compagnie aérienne Sénégal Airlines comme représentant du ministère de tutelle.

En juin 2012, il reprend une disponibilité pour activité privée et monte un cabinet de consultation. Il conseille de grands groupes internationaux et des pays africains dans les domaines de l’énergie solaire, des hydrocarbures, du partenariat public privé, de la douane et du commerce international.[réf. nécessaire]

Boubacar Camara a pris une retraite anticipée de l’inspection générale d’État, sur sa demande, depuis le 1er juin 2015.

En 2019, il a tenté de se présenter aux élections présidentielles du Sénégal, mais en vain, faute d’avoir réuni le nombre requis de parrainages. En effet, il en a n’en a obtenu que 23000 sur les 52000 requis.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]