Black Messiah (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Black Messiah.
Black Messiah
Album de D'Angelo & The Vanguard
Sortie
Durée 55:54
Genre Soul, funk, RnB, rock
Format Compact Disc MP3
Producteur D'Angelo
Alan Leeds (Producteur délégué)
Kevin Liles (Producteur délégué)
Label RCA

Albums de D'Angelo & The Vanguard

Singles

  1. Really Love
    Sortie : 15 décembre 2014

Black Messiah est le troisième album de l'artiste D'Angelo[1], mais le premier crédité sous le nom D'Angelo and the Vanguard. Quatorze années après le précédent album Voodoo, Black Messiah sortit le 15 décembre 2014 sur le label RCA Records[2].

Il a permis à D'Angelo de remporter deux Grammys Awards (celui du Grammy Award du meilleur album R&B et celui de la Meilleure chanson R&B pour Really Love) lors des 58e cérémonie des Grammy Awards qui s'est déroulée le 15 février 2016.

Contexte de la sortie de l'album[modifier | modifier le code]

D’Angelo commença sa carrière musicale en 1995 avec la sortie d'un premier album intitulé Brown Sugar. En 2000, il sortit un second album intitulé Voodoo qui le fera connaitre du grand public. Salué par la critique, cet album sera récompensé par le Grammy Award du meilleur album R&B de l'année 2000. Fort de ce succès, D'Angelo décidait de faire une tournée mondiale, le Voodoo Tour. Cependant, D'Angelo développa une addiction à la drogue et la qualité de ses spectacles s'en fit ressentir[3]. De surcroît, ce dernier sembla avoir certain mal à gérer cette célébrité et l'exposition médiatique. Ces deux raisons l’amenèrent à se mettre en retrait du public et de la scène musicale après son concert, en retournant chez lui à Richmond en Virginie et en refusant toutes les propositions des médias ou d'autres artistes[4]. En avril 2001, Fred Jordon, l'un de ses proches qui travaillait notamment pour MTV, se suicida; cet événement affectera énormément D'Angelo et ce dernier développa une dépendance à l'alcool[4] en plus ces problèmes de drogue. Cette maladie devenant de plus en plus invalidante, ses projets d'album Live et d'un nouvel album avec son groupe Soultronics, tous deux prévus pour après la tournée, furent annulés et la direction de Virgin décida de retirer les financements initialement attribués pour ces deux albums[4].

En 2005, sa compagne de l'époque se sépara de lui, son imprésario fit de même à cause de certains contentieux et la majorité de sa famille prit ses distances avec lui[4]. Il se sépara aussi de son manager Dominique Trenier et du responsable de sa précédente tournée Alan Leeds[4].

En janvier 2005, il fut arrêté et inculpé pour possession de marijuana et cocaïne. Plusieurs clichés filtrèrent alors dans la presse people le montrant tout à la fois bouffie et en surpoids, détonnant avec une esthétique corporelle plutôt athlétique qu'il avait pu avoir par le passé, notamment durant la promotion de son album Voodoo[5]. Après un accident de voiture et une arrestation pour conduite en état d'ébriété et pour possession de Marijuana, D'Angelo dût s'éloigner son label Virgin Records en 2005 et suivre un programme de désintoxication à la clinique Crossroads Centre à Antigua[4]. En 2005, son contrat fut racheté par J Records[6], confirmant un rapprochement avec Bad Boy Records[7]. Durant cette période, D'Angelo ne produisit plus de chanson ou d'album mais continua toutefois à collaborer avec différents artistes de hip-hop et de R&B[4] comme J Dilla sur son album The Shining sorti en 2006, Snoop Dogg sur son album Tha Blue Carpet Treatment sorti en 2006 aussi, Common sur son album Finding Forever sorti en 2007, ou encore Q-Tip sur son album The Renaissance en 2008[8].

Enregistrement de l'album[modifier | modifier le code]

Electric Lady Studios, où l'album fut enregistré

À partir de l'année 2005, D'Angelo commence à travailler sur ce nouvel album qui deviendra neuf années plus tard Black Messiah. Au début de ce chantier, D'Angelo voulu s'initier à plusieurs instruments de musique en complément du piano dont il sait parfaitement jouer ceci afin de pouvoir contrôler totalement la construction de ce nouvel album, à l'instar de l'artiste Prince qui travaillait ainsi[4]. Son imprésario, Russel Elevado, décrivit les premiers résultats "comme si Parliament/Funkadelic rencontrait Les Beatles et Prince, avec une continuelle énergie à la Jimi Hendrix"[4]. Cependant, ceux qui purent écouter les premiers enregistrement les trouvèrent "non-finalisés"[4]. D'autres artistes proches de D'Angelo partagèrent aussi leurs inquiétudes quant à la durée de production qui s'en trouvait grandement allongée.

Les années suivantes, D’Angelo rencontra divers problèmes personnels qui le plongèrent dans une forte addiction à la drogue et à l'alcool. En septembre 2005, il eut un accident de voiture auquel il survécu avec néanmoins de sérieuses blessures, notamment à l'abdomen. Une semaine après cet événement, son imprésario rassura néanmoins son public et confirma "que D'Angelo était impatient de terminer sa création musicale et de la présenter au public"[9].

Aucune annonce publique ne fut faite sur ce nouvel album avant que Questlove ne diffuse une version non finalisée sur la radio autrichienne Triple J Radio un titre non finalisé intitulé « Really love », version acoustique de la chanson présente sur l'album "Black Messiah". Cette fuite envenima pendant un temps la relation entre les deux artistes[10].En 2009, la nouvelle manageuse de D'angelo Lindsay Guiton révèle un certain nombre d'informations sur le nouvel album, notamment la liste des artistes collaborant sur ce nouveau projet musical : Prince, Kanye West, Busta Rhymes et John Mayer. Elle confia que « D'Angelo est de nouveau heureux et prêt à revenir sur le devant de la scène. Et il est a retrouvé la forme, pour la précision ». En revanche, aucune précision ne fut donné à ce moment-là sur une possible date de sorti de l'album ou de tournée[11]. Début février 2010, une nouvelle chanson intitulée « 1000 Deaths » apparut sur Internet, mais elle fut rapidement retirée du fait d'un non-respect des droits d'auteur.

En janvier 2011, Russell Elevado mit à jour le statut de l'album sur son site Internet et écrivit que « Pino Palladino et James Gadson avaient rejoint D'Angelo à New York pour finaliser le découpage des pistes pour le nouvel album (oui, « LE » nouvel album). Nous sommes officiellement en train de terminer cette étape! Je n'ai pas besoin de préciser à tout le monde que ça va être un album terrible. Les fans de D'angelo seront extrêmement heureux de savoir que leur attente va prochainement prendre fin et que cet album sera sans doute un futur classique ». Puis, dans une autre note sur son site web, il ajoute « Depuis mon dernier post, j'ai continué à travailler avec D'Angelo, nous venons juste de terminer cinq mois d'enregistrement. D a enregistré les voix et les guitares, et nous avons enregistré les morceaux de basse de Pino Palladino. ?uestlove nous a rejoint pour travailler aussi avec nous. Ils ont finalement été réunis après 7 ou 8 ans (je ne sais plus précisément). Nous allons prendre quelques mois de repos durant lesquels je vais m'occuper d'autres projets qui ont été mis en attente pendant trop longtemps »[12].

Dans une interview publiée le 01 décembre 2011 sur Pitchfork, Questlove déclara que l'album était terminé à 97% et que D'Angelo était en train de finaliser les paroles des chansons. Fin novembre 2011, D'Angelo annonça une série de concert en Europe pour l'année 2012[13]. Cette tournée débuta le 26 janvier à Stockholm en Suède et se termina le 10 février. Le concert comportait des reprises de ces précédents succès et certaines chansons de son nouvel album à venir, qui était alors en phase finale de construction. Il interpréta ainsi "Sugah Daddy", "Ain't That Easy", "Another Life" et "The Charade" qui reçurent des critiques favorables. Le 01 septembre 2012, D'Angelo participa au festival "Budweiser Made In America" de organisé par Jay-Z durant lequel il interpréta deux de ces nouveaux titres : "The Charade" et "Sugah Daddy".

Sortie et promotion[modifier | modifier le code]

Le 14 décembre 2014, Kevin Liles, le manager de D'Angelo, partagea un teaser de 15 secondes de l'album sur YouTube[14]. Deux jours après, le titre "Sugah Daddy" fut rendu disponible sur le site web Red Bull's 20 before 15[15]. L'album sortit finalement le 15 décembre 2014 après une première diffusion publique à New York. Le titre fut rapidement disponible sur iTunes, Google Play Music et Spotify. D'après le New York Times, D'Angelo décida initialement de sortir cet album en 2015 mais les événements liés à Ferguson et Eric Garner le poussèrent à avancer la date de sortie. Cette sortie surprise fut alors comparée à celle de l'album Beyoncé de l'artiste Beyoncé Knowles en 2013[16].

Une tournée européenne intitulée "The Second coming" fut annoncée en novembre 2014. Le groupe de D'Angelo, The Vangard, comprendra le batteur John Blackwell, le bassiste Pino Palladino, Jesse Johnson, Isaiah Sharkey et le claviste Cleo "Pookie" Sample. La tournée débutera le 01 février 2015 et se déroulera jusqu'en mars où elle se clôturera le 07 du mois à Bruxelles.

Avis et critiques sur l'album[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 4.5/5 stars[17]
The A.V. Club A[18]
Chicago Tribune 3.5/4 stars[19]
Los Angeles Times 4/4 stars[20]
Mojo 4/5 stars[21]
NME 9/10[22]
Pitchfork 9.4/10[23]
Rolling Stone 4.5/5 stars[24]
Slant Magazine 5/5 stars[25]
Spin 9/10[26]

Black Messiah fut très largement salué par la critique. Metacritic, qui assigne une note basée sur les différentes critiques émises par la presse spécialisée, donna à cet album un note de 95/100, à partir de 18 critiques[27]. Dans une critique publiée dans le magazine Rolling Stone, Rob Shefield salua cet album qui est pour lui "un chef-d’œuvre de la soul expérimentale"[24], alors que Greg Kot du Chicago Tribune déclara que l'album plonge tout à la fois dans le funk et dans des sujets sérieux sans pour autant que la qualité en soit dégradée[19]. Angus Batey déclara dans le magazine NME que c'est l'un des meilleurs albums de l'année avec des titres "dont on sent qu'ils furent travaillés durant dix ans avec de la patience et beaucoup de foi"[22]. Jon Pareles écrivit dans le New York Times que Black Messiah présente la musicalité de D'Angelo "avec toutes ses excentricités glorieuses"[28].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Ain't That Easy 4:49
2. 1000 Deaths 5:49
3. The Charade 3:20
4. Sugah Daddy 5:02
5. Really Love 5:44
6. Back to the Future (Part I) 5:22
7. Till It's Done (Tutu) 3:51
8. Prayer 4:33
9. Betray My Heart 5:55
10. The Door 3:08
11. Back to the Future (Part II) 2:24
12. Another Life 5:58

Classement[modifier | modifier le code]

Chart (2014) Peak
position
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[29] 50
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[30] 30
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[31] 14
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[32] 47

Références[modifier | modifier le code]

  1. « D’Angelo has finished Black Messiah, his first new album in 14 years », Consequence of Sound, (consulté le 13 décembre 2012)
  2. « Kanye Weast on Twitter », Twitter (consulté le 15 décembre 2014)
  3. « D'Angelo: What the Hell Happened? », SPIN (consulté le 25 février 2012)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Peisner, David. "Body & Soul". Spin: 64–72. August 2008.
  5. « Tags: dangelo » [JPG], I30.tinypic.com (consulté le 15 décembre 2014)
  6. Columnist. D'Angelo Working On J Records Debut. HHNLive.com. Retrieved on 2008-12-28.
  7. Press release. « D'Angelo Signed to RCA Music Group (J Records) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 décembre 2014). PRWeb. Retrieved on 2008-12-08.
  8. « D'Angelo - Credits », Allmusic. Rovi Corporation (consulté le 16 juillet 2012)
  9. Chris Harris, « D'Angelo Says He's 'Fine' After Car Accident – Music, Celebrity, Artist News », MTV, (consulté le 25 février 2012)
  10. « Body & Soul », Spin, (consulté le 16 décembre 2014)
  11. « D'Angelo Plots Prince Collab, Spring Tour », Billboard.com (consulté le 25 février 2012)
  12. « Russell Elevado homepage », Russelevado.com (consulté le 15 décembre 2014)
  13. « OKP News: D'Angelo Europe Dates Confirmed - Okayplayer Okayplayer », Okayplayer (consulté le 15 décembre 2014)
  14. « KWL Management - A Kevin Liles Co. », Kwlmanagement.com (consulté le 15 décembre 2014)
  15. Trevor Smith, « D'Angelo Announces », HotNewHipHop (consulté le 15 décembre 2014)
  16. http://pitchfork.com/thepitch/613-dangelos-black-messiah-is-1-in-our-hearts-but-not-on-the-charts-what-gives/
  17. Andy Kellman, « Black Messiah - D'Angelo », AllMusic (consulté le 20 décembre 2014)
  18. Kyle Fowle, « Review: D’Angelo’s long-awaited Black Messiah is devastatingly great », The A.V. Club, Chicago, no December 16,‎ (lire en ligne)
  19. a et b Greg Kot, « D'Angelo is back: The 'Black Messiah' review », Chicago Tribune, no December 17,‎ (lire en ligne)
  20. Randall Roberts, « Review: D'Angelo's 'Black Messiah' draws on history, sublime grooves », Los Angeles Times, no December 16,‎ (lire en ligne)
  21. Priya Elan, « D'Angelo And The Vanguard – Black Messiah », Mojo, London, no December 16,‎ (lire en ligne)
  22. a et b Angus Batey, « D'Angelo And The Vanguard - 'Black Messiah' », NME, London, no December 16,‎ (lire en ligne)
  23. Craig Jenkins, « D'Angelo / The Vanguard: Black Messiah », Pitchfork, (consulté le 19 décembre 2014)
  24. a et b Rob Sheffield, « D’Angelo and the Vanguard's New Album Black Messiah », Rolling Stone, New York, no December 17,‎ (lire en ligne)
  25. Sam C. Mac, « D'Angelo and the Vanguard: Black Messiah », Slant Magazine, (consulté le 19 décembre 2014)
  26. Chris Martins, « D'Angelo, 'Black Messiah' Review », Spin, New York, no December 17,‎ (lire en ligne)
  27. « Reviews for Black Messiah by D'Angelo », Metacritic (consulté le 19 décembre 2014)
  28. Jon Pareles, « Review: D’Angelo’s ‘Black Messiah’ », The New York Times, no December 16,‎ , C1 (lire en ligne)
  29. (de) Austriancharts.at – D'Angelo And The Vanguard – Black Messiah. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  30. (en) Charts.org.nz – D'Angelo And The Vanguard – Black Messiah. RIANZ. Hung Medien.
  31. (nl) Dutchcharts.nl – D'Angelo And The Vanguard – Black Messiah. Mega Album Top 100. Hung Medien.
  32. (en) décembre 2014/7502/ Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company.