Bernard Émié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bernard Émié, né le , est un diplomate français, qui était ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française au Royaume-Uni de 2011 à 2014[1] puis haut-représentant de la France à Alger[2]. En juin 2017, il est nommé directeur de la DGSE.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Émié, directeur de sociétés d'ascendance belge[réf. nécessaire], et de Jacqueline née Bernard, il est élève à l'Institut d'études politiques de Paris dont il est diplômé en 1979. Admis en 1981 à l'École nationale d'administration (promotion Solidarité), il choisit la carrière diplomatique à la sortie de l'école et est titularisé comme secrétaire des Affaires étrangères en 1983.

De 1984 à 1986, Émié fut deuxième, puis premier secrétaire à l'ambassade de France en Inde à New Delhi. Entre 1986 et 1988, il fut membre du cabinet de Jean-Bernard Raimond, ministre des Affaires étrangères, en qualité de conseiller technique. Il sert ensuite à l'ambassade de France aux États-Unis à Washington, D.C. comme premier secrétaire, puis deuxième conseiller (1988-1992).

Revenu à l'administration centrale du ministère des Affaires étrangères, il fut délégué dans les fonctions de sous-directeur d'Afrique du Nord à la direction d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Entre 1993 et 1995, il a été appelé au cabinet d'Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, en qualité de chargé de mission. En 1995, il rejoint la présidence de la République auprès de Jacques Chirac et de son conseiller diplomatique d'alors, Jean-David Levitte, comme conseiller technique et conseiller diplomatique-adjoint.

En 1998, il fut nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Amman en Jordanie. En 2002, il a été rappelé à l'administration centrale comme directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. En 2004, il fut nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Beyrouth au Liban.

Le il est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Ankara en Turquie. Il présente ses lettres de créance au président de la République de Turquie, Abdullah Gül, le 21 septembre 2007.

Par un décret en date du , il fut nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Londres au Royaume-Uni[3], où il succède à Maurice Gourdault-Montagne. Le , il est nommé haut-représentant de la France en Algérie[4]. Le 22 juin 2017, il est nommé directeur de la DGSE[5].

En 1989, Bernard Émié se marie avec Isabelle, seule fille de François de Chabannes de La Palice de Tournon.

Honneurs et décorations[modifier | modifier le code]

Bernard Émié appartient à la confrérie des Chevaliers du Tastevin depuis 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]