Lycée international de Saint-Germain-en-Laye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lycée international
de Saint-Germain-en-Laye
Image illustrative de l'article Lycée international de Saint-Germain-en-Laye
Généralités
Création 1952
Pays Drapeau de la France France
Académie Versailles
Coordonnées 48° 53′ 44″ nord, 2° 03′ 40″ est
Adresse 2 rue du Fer à cheval
78100 Saint-Germain-en-Laye
Site internet www.lycee-international.ac-versailles.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Cadre éducatif
Type Établissement public local d'enseignement
Proviseur Isabelle Negrel
Formation Collège
Lycée général (S, ES et L)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Point carte.svg

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye est un lycée situé à Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, le seul de l'Union européenne qui possède 14 sections internationales : sections allemande, britannique, américaine, néerlandaise, polonaise, portugaise, japonaise, italienne, espagnole, danoise, norvégienne, suédoise, russe et chinoise.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1951, l'OTAN installe son centre de commandement européen à Rocquencourt, et les officiers et sous-officiers s'installent à Saint-Germain-en-Laye. Par la volonté d'Eisenhower, la résidence d'Hennemont et une école sont créées afin d'accueillir les 1 300 soldats et leurs familles. Cette école voit le jour en 1952 et accueille 400 élèves pour sa première année scolaire (dont 200 élèves français de Saint-Germain).

L'école est rebaptisée successivement École internationale de l'OTAN et lycée international de l'OTAN en 1954 et 1962.

L'année scolaire 1965-1966 est une année charnière pour l'école. En juillet 1965, le premier proviseur de l'école, René Tallard, part à la retraite. En mars 1966, la France se retire de l'OTAN, ce qui provoque le départ de son centre de commandement pour la Belgique. L'école se trouve brutalement amputée des deux tiers de ses élèves. Le nouveau proviseur, Edgar Scherer (mort le 8 février 2013), Alsacien et agrégé d'allemand, va opérer la reconversion du lycée. En s'appuyant des deux sections restantes (civiles), allemande et néerlandaise, et en faisant de nombreuses démarches auprès des autorités, il va attirer les « expatriés économiques » et ainsi redonner vie au lycée. En 1968, le lycée comprend six sections (allemande, néerlandaise, anglaise, américaine, danoise et italienne). En 1989, Edgar Scherer prend sa retraite.

Son successeur Jean-Pierre Maillard (de 1989 à 1997) a continué sa politique d'ouverture, initiant notamment la constitution d'une section japonaise puis jetant les bases d'une section polonaise en partenariat avec le Collège des Hauts Grillets. Le proviseur Maillard a aussi piloté la restructuration du campus et la construction du nouveau bâtiment Agora (inauguré par le ministre Jack Lang) puis de la nouvelle école élémentaire, inaugurée lar le ministre François Bayrou.

Son successeur, Patrick Charpeil (1997 à 2001) a initié une redéfinition du statut juridique de l'établissement.

Yves Lemaire a créé la section russe en 2010.

Le proviseur actuel depuis 2016 est Isabelle Negrel.

Enseignements[modifier | modifier le code]

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye est composé de la maternelle, de l’école primaire, du collège et du lycée.

Pour les élèves de primaire, quatrième, troisième et seconde ne parlant pas le français, des classes spéciales d'une douzaine d'élèves sont formées, appelées « classes FS » (français spécial). Ces élèves bénéficient d'un enseignement spécifique de français langue seconde pendant un an. Ils peuvent, si leur niveau le permet, intégrer les classes normales au fil des années, de façon que tous les élèves issus des classes FS intègrent les classes normales avant la rentrée en première.

Les élèves étudient, en plus du programme français, la littérature de leur section respective. Le cours d'histoire-géographie est divisé entre des cours en français et des cours dans les langues. En terminale, un élève aura donc 4 heures de littérature en option supplémentaire de plus qu'un élève n'ayant pas pris d'option au baccalauréat, afin d'augmenter son niveau d'expression et de connaissances dans cette langue choisie.

Les élèves reçoivent une partie de leur enseignement, en plus du français, dans l'une des quatorze langues citées ci-dessus. Tous les élèves préparent le baccalauréat avec le choix de l'option internationale du baccalauréat (OIB). Cette option du baccalauréat français permet, entre autres, de poursuivre des études post-bac dans la langue de la section.

Enseignements dans des établissements partenaires[modifier | modifier le code]

Le lycée international reçoit plus de demandes d'inscription qu'il n'est capable de fournir. Pour pallier ce manque, le lycée a établi plusieurs partenariats avec des établissements scolaires du département : les élèves sont scolarisés dans ces établissements et reçoivent la visite d'un ou plusieurs enseignants du lycée dans la langue de leur section. Ainsi, les élèves effectuent une partie de leur scolarité dans ces établissements partenaires et rejoignent ensuite le lycée international à partir de la Seconde.

Plusieurs établissements des Yvelines, à Saint-Germain mais aussi à Fourqueux et au Pecq, sont liés en partie du lycée international :

  • Maternelle 1,2,3 de l'école Normandie-Niemen, Le Pecq (section portugaise)
  • Maternelle 3 de l'école Jehan-Alain, Le Pecq (section britannique)
  • École élémentaire Charles-Bouvard, Fourqueux (section allemande)
  • École élémentaire Schnapper, Saint-Germain-en-Laye (sections américaine et espagnole)
  • École élémentaire Normandie-Niemen, Le Pecq (section portugaise)
  • École élémentaire Félix-Eboué, Le Pecq (section britannique)
  • Collège Les Hauts-Grillets, Saint-Germain-en-Laye (sections allemande, britannique, polonaise, italienne, chinoise)
  • Collège Marcel-Roby, Saint-Germain-en-Laye (sections américaine, espagnole)
  • Collège Pierre-et-Marie-Curie (sections britannique et portugaise)

Le Concours général[modifier | modifier le code]

Le lycée international est le 3e lycée de France en termes de prix obtenus au concours général[1].

Nombre de lauréats au concours général[2]
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Nombre de lauréats 7 5 8 6 6 9 10 7 9 11 8

Classement du Lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 10e sur 52 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 166e au niveau national[3]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[4].

En termes de résultats bruts au baccalauréat, le lycée était le 1er du département en 2014[5]. Néanmoins, ce classement ne tient pas en compte le nombre d'élèves qui redoublent ou qui sont renvoyés du lycée avant la Terminale.

En 2014, le lycée international était le 1er lycée de France ex-aequo au même titre que les lycées Henri-IV, Louis-le-Grand, le lycée Blomet, le lycée Lacordaire, et le lycée Fénélon Sainte-Marie selon Le Figaro[6], et le 67e au niveau national selon le classement de l'Express[7].

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

  • Ed Balls, secrétaire d'État à l'Enfance, à l'Éducation et à la Famille au Royaume-Uni depuis 2007
  • Javier Cambre (en), artiste et sculpteur d'origine espagnole
  • Bernard Émié, ambassadeur de France au Royaume-Uni depuis 2011.
  • Amanda Filipacchi, écrivaine
  • Emmanuel Todd, historien français, anthropologue, démographe, sociologue et essayiste.

Actuels et anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Liste des proviseurs[modifier | modifier le code]

  • 1952-1965 : René Tallard
  • 1965-1989 : Edgar Scherer
  • 1989-1997 : Jean-Pierre Maillard
  • 1997-2001 : Patrick Charpeil
  • 2001-2012 : Yves Lemaire
  • 2012-2016 : Joël Bianco
  • Depuis 2016 : Isabelle Negrel

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • François Boulet, Histoire du lycée international de Saint-Germain-en-Laye, s. l. Les Presses franciliennes, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :