Édouard Blau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blau.
Édouard Blau
Edouard Blau A34457.jpg

Portrait d’Édouard Blau par Frédéric Bazille (1870).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Parentèle
Alfred Blau (en) (cousin germain)Voir et modifier les données sur Wikidata

Édouard Blau, né à Blois le et mort à Paris le , est un librettiste et dramaturge français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blau, qui affirma un talent de romancier avec des livres intéressants[1], est surtout connu pour les livrets du Cid et de Werther de Jules Massenet ou Le Roi d'Ys d’Édouard Lalo.

Volontiers un tantinet paresseux, son zèle se ranimait, dès qu’un concours de livrets était ouvert, comme par enchantement[1] ; c’est ainsi qu’il remporta, avec la Coupe du Roi de Thulé, le prix proposé, en 1867, par l’administration des beaux-arts, et qu’il obtint, dans la suite, le prix Cressent avec Bathyle[1]. Blau, disait un de ses amis, ressemble à ces chevaux de courses qui ne veulent pas marcher quand ils sont seuls, mais qui arrivent bons premiers quand ils sont émoustillés[1]. Il était pourtant mis rudement à l’épreuve par ces concours, ayant dû entendre plus de deux cents chansons à boire des compositeurs rivaux du prix Cressent[1]. — Jamais, déclarait-il dans la suite, jamais on ne me repincera à mettre un air à boire dans mes livrets, dussent mes héros mourir de la pépie[1].

Il est inhumé au cimetière de Blois[2].

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Livrets et œuvres mises en musique[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Édouard Beaudu, « La Mort d’un librettiste », L’Intransigeant, no 9310,‎ (lire en ligne).
  2. La Nouvelle République

Liens externes[modifier | modifier le code]