Le Lardin-Saint-Lazare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Lardin-Saint-Lazare
La route départementale 6089 dans sa traversée du Lardin-Saint-Lazare.
La route départementale 6089 dans
sa traversée du Lardin-Saint-Lazare.
Blason de Le Lardin-Saint-Lazare
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Haut-Périgord noir
Intercommunalité Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort
Maire
Mandat
Laurent Delage
2014-2020
Code postal 24570
Code commune 24229
Démographie
Population
municipale
1 811 hab. (2014 en diminution de 4,68 % par rapport à 2009)
Densité 167 hab./km2
Population
aire urbaine
3 465 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 45° 07′ 50″ nord, 1° 13′ 39″ est
Altitude Min. 79 m
Max. 246 m
Superficie 10,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Le Lardin-Saint-Lazare

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Le Lardin-Saint-Lazare

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Lardin-Saint-Lazare

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Lardin-Saint-Lazare

Le Lardin-Saint-Lazare est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Lardin-Saint-Lazare, commune d'environ 2 000 habitants sur une superficie de 1 085 hectares, est une cité de la tradition industrielle située sur l’axe ferroviaire, routier et autoroutier BordeauxClermont-Ferrand. Elle est bordée au sud par la Vézère et au nord-est par son affluent, l'Elle.

La commune a la particularité d’avoir une mairie qui a changé quatre fois de place en changeant quatre fois de nom et où le bureau de poste a changé six fois de nom sans changer de place.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes du Lardin-Saint-Lazare
Peyrignac Beauregard-de-Terrasson
La Bachellerie du Lardin-Saint-Lazare Terrasson-Lavilledieu
Les Farges Condat-sur-Vézère

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Lo Lardin e Sent Lazar[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 24 avril 1906, le président de la République Armand Fallières signe, sur proposition de Georges Clemenceau, ministre de l'Intérieur, le décret divisant la commune de Beauregard-de-Terrasson en deux municipalités distinctes.

L'ancienne commune de Bersac est alors rétablie. En 1922, elle prend l'appellation de Le Lardin, Bersac n'étant qu'un hameau excentré (mais comportant l'église) par rapport au centre où sont implantés le bureau de poste, la gare, l'école et la mairie. La commune fusionne ensuite avec celle de Saint-Lazare en 1967 pour prendre le nom officiel de Le Lardin-Saint-Lazare. Les habitants continuent à parler « du Lardin » ou de « Le Lardin », cette agglomération étant, au niveau communal, de loin la plus importante.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1980 février 2010 Jean-Paul Gardet[Note 1] SE[2] Artisan retraité
avril 2010 mars 2014 Raymonde Buchet[3]    
mars 2014[4] en cours Laurent Delage    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bersac est créée en 1906 par soustraction de la commune de Beauregard-de-Terrasson. Elle prend le nom de « Le Lardin » en 1922. Jusqu'en 1967, les communes du Lardin et de Saint-Lazare étaient indépendantes. Le 1er mai 1967, les deux communes fusionnent sous le nom du Lardin-Saint-Lazare[5].

Démographie de Saint-Lazare[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saint-Lazare (Dordogne).

Démographie de Bersac, puis du Lardin, puis du Lardin-Saint-Lazare[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1906. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2014, la commune comptait 1 811 habitants[Note 2], en diminution de 4,68 % par rapport à 2009 (Dordogne : +1,04 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
683 723 800 966 1 016 1 016 1 041 1 118 1 160
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
1 761 1 982 2 037 2 047 1 846 1 978 1 900 1 811 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Histogramme de l'évolution démographique de Bersac, puis du Lardin, puis du Lardin-Saint-Lazare

L'agglomération et l'aire urbaine du Lardin-Saint-Lazare[modifier | modifier le code]

En 2010, l'unité urbaine du Lardin-Saint-Lazare (l'agglomération) regroupe trois communes : Beauregard-de-Terrasson, Condat-sur-Vézère et Le Lardin-Saint-Lazare[10], soit 3 465 habitants en 2013[11].

L'aire urbaine s'étend sur les trois mêmes communes[12].

Sports[modifier | modifier le code]

  • Club de tir du Lardin
  • Tennis
  • Rugby : Union Sportive Vézèrienne (USV Rugby)
  • Terrain de boules.
  • Gymnase
  • Club Le Lardin Basket Club

Économie[modifier | modifier le code]

Le Lardin-Saint-Lazare est dotée de nombreux commerces, d'un marché hebdomadaire, d'installations culturelles et sportives, de services publics : brigade de gendarmerie, centre de secours, bureau de poste, gare ferroviaire, de services médicaux et d'une crèche halte-garderie.

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[13], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 820 personnes, soit 44,0 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (168) a augmenté par rapport à 2007 (130) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 20,4 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 145 établissements[14], dont 88 au niveau des commerces, transports ou services, dix-neuf dans la construction, dix-huit relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, quinze dans l'industrie, et cinq dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[15].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Le Lardin-Saint-Lazare est la commune la plus industrielle du département de la Dordogne avec, sur son territoire, les Papeteries de Condat qui emploient 658 personnes en 2013[16] et font suite à une lignée industrielle : mine – verrerie – briqueterie – extrait de tanin – papeterie. Contrairement à ce que leur nom évoque, les Papeteries de Condat sont principalement implantées sur la commune du Lardin-Saint-Lazare. Seule, la partie à l'extrême sud du site se trouve sur Condat-sur-Vézère[17].

La production des Papeteries de Condat est passée de 18 000 à 70 000 tonnes en 1963 ; elle est actuellement de 540 000 tonnes[16]. C’est d’ailleurs grâce à cette production que la zone industrielle du « Grand chemin » a pu se développer avec l’implantation d’une plate-forme de dépôt et de logistique de 25 000 m2 et l’arrivée de deux importantes sociétés de transport.

Le Lardin-Saint-Lazare est également pourvue d'un Institut régional de soudure de très haute technologie.

Parmi les entreprises dont le siège social est implanté au Lardin-Saint-Lazare, deux se classent dans le secteur des services parmi les cinquante premières entreprises de Dordogne en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2012-2013, toutes deux étant spécialisées dans l'entreposage et le stockage non frigorifique[18] :

  • SVL Pilote, 18e avec 7 205 k€ ;
  • la SAS Société vézérienne de distribution, 38e avec 4 842 k€.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Peyraux en 1983.
  • Le château de Peyraux est principalement du XVIIe siècle mais sa première mention remonte à 1328. Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1948. Les façades et toitures des communs ont été également inscrites en 1975[19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lardin-Saint-Lazare (Le) Blason D'or à l'inscription de gueules « La Cité du Papier » posée en barre et accompagnée en chef d'une représentation stylisée de la ville de pourpre et en pointe d'un rouleau de papier d'argent, la tranche de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décédé en fonctions. Source : Sud Ouest, édition Périgueux du 27 février 2010
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 6 mars 2014.
  2. « Voici vos 557 maires », édition spéciale de Sud Ouest du 3 avril 2008, p. 27.
  3. Sud Ouest, édition Périgueux du 12 avril 2010
  4. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 20 août 2014.
  5. Code officiel géographique du Lardin-Saint-Lazare sur le site de l'Insee, consulté le 5 mars 2013
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  10. Insee, unité urbaine 2010 du Lardin-Saint-Lazare, consulté le 29 octobre 2011.
  11. Unité urbaine du Lardin-Saint-Lazare (24105), Insee, consulté le 22 août 2016.
  12. Insee, zonage en aires urbaines 2010 du Lardin-Saint-Lazare, consulté le 29 octobre 2011.
  13. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 3 novembre 2015.
  14. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 3 novembre 2015).
  15. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 3 novembre 2015.
  16. a et b Pierre-Manuel Réault, 154 emplois menacés, Sud Ouest édition Dordogne du 19 mars 2013, p. 12
  17. Papet. sur Géoportail (consulté le 27 janvier 2012.).
  18. « Services : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 28.
  19. « château de Peyraux », notice no PA00082608, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 16 juillet 2011.
  20. Danièle Willer, L'avenue Roger-Ranoux inaugurée, Sud Ouest édition Périgueux, 6 juin 2016, p. 22.