Associés contre le crime (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Associés contre le crime.
Associés contre le crime
Description de l'image Associés contre le crime.svg.
Réalisation Pascal Thomas
Scénario Clémence de Bieville
Pascal Thomas
Nathalie Lafaurie
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Français
StudioCanal
Studio 37
France 2 Cinéma
Rhône-Alpes Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie policière
Durée 104 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Associés contre le crime est un film français réalisé par Pascal Thomas, sorti le , adapté de la nouvelle La Femme disparue d'Agatha Christie.

C'est la troisième fois que Catherine Frot et André Dussollier reprennent les rôles de Tommy et Tuppence Beresford avec Pascal Thomas à la réalisation, après Mon petit doigt m'a dit (2005) et Le crime est notre affaire (2008).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Prudence et Bélisaire Beresford jouissent d'une retraite bien méritée. Bélisaire vient de publier son autobiographie, minimisant le rôle de Prudence dans ses aventures, selon les conseils de son éditrice. Rudi, leur beau-fils a été abandonné par Marie-Christine, leur fille, et loge chez eux avec leurs petit-fils, les jumeaux Pascal et Patrick. Déprimée, Prudence décide de prendre la direction d'une agence de détective privée à Genève. James Van Luyderkerke vient de Bruxelles lui demander de retrouver sa fiancée, Ludmilla Sakhaline, l’héritière d’un magnat pétrolier russe, qui a disparu après s’être soi-disant rendue chez des amis qui ne l’attendaient pourtant pas. Grâce à Bélisaire, Prudence retrouve les traces de Sakhaline à la clinique du Phoenix, où elle serait une des patientes du docteur Lanson. Lorsqu’elle parle à mademoiselle Sakhaline, celle-ci se cache d’abord derrière ses draps, et s’avère être une dame plus âgée affirmant être la mère de Ludmilla  ; cette dernière aurait abandonné le projet de mariage et se serait enfuie pour la Russie. Prudence ressent que quelque chose ne tourne pas rond mais Bélisaire minimise son instinct, tandis que la presse annonce que Ludmilla est morte dans un accident de voiture.

Prudence quitte Bélisaire et part retrouver son père au cirque où celui-ci, au lieu de lui remonter le moral, lui dit qu’elle ne s’est jamais vraiment occupée que d’elle-même. Réconciliée avec Bélisaire, Prudence décide d’abandonner son agence de détective privé. Prudence et Bélisaire sont alors contactés par Marie Van Dinh, travaillant à la clinique du Phoenix avec le docteur Ambroise Lanson. Van Dinh s’inquiète pour Lanson, car celui-ci aurait une méthode miracle pour rajeunir ses patients mais a disparu depuis des semaines. Van Dinh serait elle-même une de ses patientes, et bien que paraissant avoir dans les 25 ans, elle en aurait en fait plus de 80. Elle soupçonne les docteurs Roscoff, Matarazzi et Jünger de la clinique Phoenix de vouloir voler la méthode de Lanson, et d’assassiner les anciens patients du docteur.

Prudence et Bélisaire se présentent à la clinique sous de faux noms pour continuer l’enquête. Là, Van Dinh leur montre le chalet où le docteur Janson pratiquait sa méthode et craignant pour sa vie, glisse une clé de consigne dans la poche de Bélisaire en l’embrassant. De retour à la clinique, les docteurs Roscoff, Matarazzi et Jünger expliquent aux Beresford que Van Dinh, sous le choc depuis la mort du docteur Janson dans un accident d’escalade, créée des histoires et les inquiète. Le lendemain à l’aube, Prudence et Bélisaire voient un corps portant le même manteau que Van Dinh noyé dans la piscine de la clinique mais celui a disparu une fois qu’ils sont descendus de leur chambre. Ils retournent au chalet de Janson et y retrouvent le corps de Van Dinh. Bélisaire découvre alors la clé de consigne que Van Dinh lui avait glissé la veille mais Roscoff, Matarazzi et Jünger s’emparent de lui. Prudence réussi à s’échapper avec la clé et découvre le fameux œuf d’Ambroise.

Bélisaire tenu en otage, les docteurs de la clinique réclament ce que Janson avait caché en consigne. Prudence, stoïque, refuse de le leur donner et demande à parler à son mari. Bélisaire en profite donc pour lui donner un message codé indiquant qu’il s’échappera le soir même. Une fois les docteurs mis en prison, Prudence et Bélisaire ignorent toujours comment le docteur Janson utilisait l’œuf d’Ambroise. Ce n’est que pas hasard qu’ils découvrent que celui-ci ne fonctionne qu’à certains lieux où il y aurait une faille électromagnétique, et ce, juste avant de le perdre dans un lac.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a attiré 454 880 spectateurs dans les salles[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Simon Tenenbaum et Jamal Henni, « Exclusif: les tops et les flops du cinéma français en 2012 », sur bfmtv.com, .