Bernard Verley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Verley
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Fratrie

Bernard Verley est un acteur français né le à Lille[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Ancien élève des Beaux-Arts à Lille, Bernard Verley fréquente le cours Dullin puis intègre le TNP de Jean Vilar. Il commence au cinéma une carrière de jeune premier. À partir du milieu des années 1970, il se consacre à la production cinématographique. Il prête ses traits blonds aux yeux bleus au cinéma d'Eric Rohmer (L'Amour l'après-midi), Luis Buñuel (La Voie lactée où il interprète Jésus, Le Fantôme de la liberté), Pierre Kalfon (Le Feu aux lèvres). Après une pause de près de dix ans durant lesquels il se consacre à la production, il fait son retour comme acteur à partir de 1990 au cinéma et à la télévision. On le retrouve chez Claude Miller, Jean-Luc Godard, Patrice Chéreau (dans le rôle du cardinal de Bourbon[2] dans La Reine Margot) ou encore Claude Chabrol (l'inspecteur Loudun d'Au cœur du mensonge). Par la suite, il devient également un acteur régulier de l'univers de Pascal Thomas (La Dilettante, Mon petit doigt m'a dit...). Sous la direction de Pascale Ferran, il joue le Sir Malcolm de Lady Chatterley, puis interprète Victor Hugo pour Jacques Doillon dans Rodin et le père Bernard Preynat, abbé accusé d'agressions sexuelles sur de jeunes scouts, dans le film Grâce à Dieu[3] de François Ozon.

A la télévision, il est dirigé par Josée Dayan (La Rivière Espérance, Quand sort la recluse), Jean-Daniel Verhaeghe (La Duchesse de Langeais, Le Rouge et le Noir). Le temps de six épisodes, il interprète le commissaire Malone dans la série de TF1 diffusée à partir de 2002.

Famille[modifier | modifier le code]

Son frère Renaud Verley est également comédien. Son épouse Françoise Verley lui donna la réplique à l'occasion du film L'Amour l'après-midi d'Éric Rohmer en 1972 et connut une courte carrière de chanteuse dans les années 1970.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

En 1972, il publie, sous label Pathé Marconi, deux albums intitulés Rimbaud c'est toi où, accompagné par le groupe rock progressif niçois Catharsis, il dit, chante et crie Le Bateau ivre, Voyelles et autres pages célèbres du poète tirées des Illuminations et d'Une Saison en enfer.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bernard Verley », sur AlloCiné.fr (consulté le ).
  2. « La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1993) - La Cinémathèque française », sur www.cinematheque.fr (consulté le ).
  3. « Comment Bernard Verley s'est glissé dans la peau du père Preynat », sur 20minutes.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]