Arianna Fontana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontana.

Arianna Fontana
Image illustrative de l’article Arianna Fontana
Arianna Fontana aux Jeux olympiques de Turin en 2006.
Contexte général
Sport patinage de vitesse sur piste courte
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Italie Italienne
Nationalité Italie
Naissance (29 ans)
Lieu de naissance Sondrio(Drapeau de l'Italie Italie)
Taille 161 cm
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 2 5
Championnats du monde 1 6 7
Championnats d'Europe 24 12 5

Arianna Fontana (née le à Sondrio) est une patineuse de patinage de vitesse sur piste courte italienne. Plus jeune médaillée olympique de son pays à 15 ans et 314 jours, avec le bronze à l'arrivée du relais 3 000 m des Jeux de Turin en 2006, elle obtient finalement sa première médaille d'or à PyeongChang en 2018 en remportant le 500 m. Avec un total de huit médailles olympiques entre 2006 et 2018, elle est la femme la plus décorée en short-track, et l'égale de Viktor Ahn et d'Apolo Ohno, également huit médailles chacun[1]. De 2008 à 2018, elle a été championne d'Europe toutes distances à sept reprises, totalisant 24 médailles d'or et 41 podiums sur la scène continentale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence le short-track pour suivre les traces de son grand frère, Alessandro. À l'époque, elle a quatre ans, et appartient au club de Chiesa in Valmalenco[2].

Fontana s'est mariée avec le patineur de vitesse sur piste courte américain, puis italien, Anthony Lobello. Il représente les Etats-Unis aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 et l'Italie après son mariage aux Jeux olympiques d'hiver de 2014[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques de Turin[modifier | modifier le code]

Fontana remporte une médaille de bronze lors de l'épreuve du relais aux Jeux olympiques d'hiver de 2006, à Turin. À l'époque, elle n'a que quinze ans et 314 jours, ce qui fait d'elle la médaillée olympique la plus jeune d'Italie. Elle reçoit alors l'Ordre du Mérite de la République italienne[3]. Elle arrive en onzième place du 500 mètres, et sixième du 1 000 mètres[2].

Jeux olympiques de Vancouver[modifier | modifier le code]

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, elle obtient le bronze sur le 500 mètres et une douzième place au 1 000 mètres des épreuves de patinage sur piste courte. Ces résultats font d'elle la première patineuse de vitesse italienne à recevoir une médaille individuelle aux Jeux olympiques[2].

À Heerenveen, elle est quadruple médaillée d'or aux Championnats d'Europe 2011[2].

Elle remporte aux Championnats d'Europe 2012 se déroulant à Mlada Boleslav l'or en 1 500 mètres[4], en 500 mètres[5], en 3 000 mètres et au classement toutes épreuves[6].

Jeux olympiques de Sotchi[modifier | modifier le code]

Trois concurrentes présentant leur médaille et un bouquet.
Podium du 500 mètres lors des Jeux de Sotchi. De gauche à droite : Arianna Fontana, Shim Suk-Hee et Zhou Yang.

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2014, elle a l'argent au 500 mètres et le bronze au 1 500 mètres et au relais. Elle est la porte-drapeau de la délégation italienne à la cérémonie de clôture des Jeux[2].

Saison 2015/2016 : arrêt temporaire[modifier | modifier le code]

Début 2015, elle est championne du monde du 1 500 mètres. Elle arrête la compétition pendant une bonne partie de la saison 2015/2016. En interview, elle explique que si son corps était en forme et prêt à concourir, elle était trop fatiguée psychologiquement depuis les Jeux olympiques et n'était pas certaine de continuer le patinage de vitesse. Elle préfère donc se concentrer sur sa famille et ses amis pendant une année, avant de reprendre sa pratique sportive à haut niveau[7].

Jeux olympiques de Pyeongchang[modifier | modifier le code]

La Coupe du monde de short-track 2016-2017, en quatre manches, fait office de qualifications pour le patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2018.

À la première manche de la Coupe du monde, à Budapest, elle tombe en finale B du 1 500 mètres et arrive 12e au classement, juste derrière la Française Tifany Huot-Marchand[8]. Au 500 mètres, elle décroche l'argent derrière Choi Min-jeong[9]. À la deuxième manche de la Coupe du monde, en à Dordrecht, elle arrive quatorzième au 1000 mètres[10]. Elle arrive septième au 500 mètres, en étant troisième de la finale B derrière Fan Kexin et Kim Ye-Jin[11].

À la troisième et avant-dernière manche de la Coupe du monde, en à Shanghai, elle arrive cinquième derrière les Canadiennes Valérie Maltais et Marianne St-Gelais au 1 500 mètres[12]. Elle décroche la médaille d'argent au 500 mètres derrière Kim Boutin suite à une chute de sa compatriote Martina Valcepina[13]. Elle prend le bronze au 1000 mètres, derrière les Canadiennes Kim Boutin et Marianne St-Gelais[14]. Au relais, l'équipe prend le bronze et est constituée d'elle et de Lucia Peretti, Cecilia Maffei et Martina Valcepina[15].

Lors de la dernière manche de la Coupe du monde, en novembre 2017 à Séoul, elle arrive septième au 1 500 mètres[16]. Elle est disqualifiée en finale B du 500 mètres et est donc huitième du classement de la distance[17]. Elle prend une pénalité en quarts de finale du 1000 mètres pour avoir gêné la Chinoise Han Yutong[18].

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, à Pyeongchang, elle est la porte-drapeau de la délégation italienne à la cérémonie d'ouverture des Jeux[19] : elle y remporte la médaille d'or sur 500 mètres, la première Européenne à obtenir la médaille d'or dans cette spécialité. Elle devance au photo-finish la grande favorite devant son public, la Sud-Coréenne Choi Min-jeong, soit de 22 cm, mais disqualifiée ensuite. C'est sa sixième médaille olympique ce qui lui permet d'égaler le record de la Chinoise Wang Meng. Avant Fontana, seule la Canadienne Tania Vicent était montée sur le podium lors de 4 éditions consécutives des Jeux. Elle remporte ensuite sa 7e médaille, celle d'argent du relais 3 000 mètres, avec Lucia Peretti, Cecilia Maffei et Martina Valcepina : c'est cette médaille qui lui permet de battre le record de Wang Meng et de devenir la patineuse la plus médaillée de l'histoire, à égalité avec Apolo Ohno et Viktor Ahn. Le lendemain, elle remporte sa première médaille olympique sur 1 000 mètres, une épreuve où elle n'a jamais brillé. Au 1 500 mètres, elle finit septième[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Short track, straordinaria Fontana: è di bronzo anche nei 1000 metri ».
  2. a b c d e et f (en) « Arianna Fontana », sur www.isu.html.infostradasports.com (consulté le 10 novembre 2017).
  3. (it) Il Giorno, « Olimpiadi invernali 2018, Arianna Fontana sarà la portabandiera dell'Italia - Il Giorno », Il Giorno,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2017).
  4. « Knegt et Fontana remportent 1.500 m », sur www.sport.fr, (consulté le 27 janvier 2012).
  5. « Grigorev et Fontana sacrés », sur www.eurosport.fr, (consulté le 28 janvier 2012).
  6. « Fauconnet en or sur 1000m », sur www.lequipe.fr, (consulté le 30 janvier 2012).
  7. (en-GB) Andres Duran, « Featured interview: Arianna Fontana (ITA) - ISU », sur www.isu.org (consulté le 10 novembre 2017).
  8. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017).
  9. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017).
  10. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017).
  11. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017).
  12. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017).
  13. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017).
  14. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017).
  15. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017).
  16. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 18 novembre 2017).
  17. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 18 novembre 2017).
  18. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 20 novembre 2017).
  19. (en) Duncan Mackay, « Short track speed skater set to be confirmed as Italy flag bearer for Pyeongchang 2018 », sur insidethegames.biz, (consulté le 23 octobre 2017).
  20. « Short Track Speed Skating - Results », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 25 octobre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]